FORUM Vaginisme et Vulvodynies Index du Forum

FORUM Vaginisme et Vulvodynies
Le vaginisme et les vulvodynies sont des maladies taboues qui touchent les femmes. Douleurs lors des rapports sexuels ou pénétration impossible ou douloureuse, venez nous rejoindre ! Soutien, exercices... Tout pour s'en sortir !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 





 Bienvenue ! 
L'association Les Clés de Vénus propose des rencontres à divers endroits. Formulaire à remplir et affaire à suivre ici: http://forum-vaginisme.xooit.com/t3591-Les-rencontres-organisees-par-l-association.htm?start=20#p249964
Plusieurs témoignages de guérison.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FORUM Vaginisme et Vulvodynies Index du Forum -> Les témoignages de guérison -> Guéries du vaginisme
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
TitePuce
En route...

Hors ligne

Inscrit le: 25 Mar 2006
Messages: 6 809
Localisation: IDF

MessagePosté le: 07/04/2006 12:07:05    Sujet du message: Plusieurs témoignages de guérison. Répondre en citant

20/06/2005 11:07 Publié par calie2113

Ca y'est, je pense qu'il est temps de l'officialiser : je suis GUERIE !!!

Je l'avoue, j'ai encore du mal à y croire, tant de mal à réaliser...Et pourtant, c'est vrai !!!!

J'ai débarqué sur ce site, récupérée de Doctissimo par Jess en mai-juin 2004, complètement désespérée et surtout super déprimée ! Et aujourd'hui, un an plus tard, je suis guérie !!

Cependant, il ne m'a pas fallu qu'un an pour m'en sortir...J'ai 27 ans et demi et j'étais jusqu'à peu vaginique primaire !

Quand j'ai essayé d'avoir mes premiers rapports, j'avais déja 23 ans je pense.

Au début de notre relation, je suis allée chez la gynécoloque pour la première fois ( !!), notamment pour avoir la pilule. Elle a voulu m'examiner et donc me mettre un doigt. J'ai eu une sensation de brûlure terrible alors qu'elle n'a pu rentrer qu'une phalange. Ensuite donc, on a commencé à essayer la pénétration avec mon copain. Impossible !!! Même son doigt, ct impossible...Pas une phalange, rien !!!

Au bout de 6 mois, je suis retournée voir la gynéco et je lui ai dit qu'on avait essayé et sans aucun succès. Elle a ré-essayé de mettre un doigt : elle a rentré un peu + que la première fois mais pas en entier et ça me faisait super mal...Elle s'est montrée à nouveau douce et rassurante mais ne m'a pas parlé de vaginisme, m'a juste dit que ça allait venir et que j'étais juste trop tendue parce que ct la 1ère fois... Mais à la suite d'échecs, malgré toutes mes réticences, toute ma honte etc...je suis allée voir une sexologue. C'était le Dr Toniolot (cf liste des professionnels à Rennes). Je l'ai trouvée vraiment très bien (donc je la recommande) mais je n'ai été qu'au 1er rdv car le temps d'avoir un rdv, mon copain m'avait quittée (pour un ensemble de choses mais le vaginisme nous avait usés) et je n'avais plus le courage toute seule et en +, alors étudiante, c'était trop cher pour moi puisque je ne voulais pas en parler à mes parents....

A l'automne 2003, je me suis confiée à un ami et ça a déclenché bcp de choses ! Cet ami m'a boosté comme personne ! Il m'a encouragée à retourner voir une gynéco, m'a même mis un ultimatum (il s'est montré un peu ferme) pour que je prenne rdv. Le jour venu, je lui ai dit cash pourquoi je venais, rouge, les larmes aux yeux mais elle était attentive. Puis elle a voulu m'examiner et donc me mettre un doigt mais contrairement à la méthode douce de la gynéco de Rennes, elle y est allée franco et forcément je me suis reculée, je ne pouvais pas supporter qu'elle s'approche. Ella a tenté 2 ou 3 fois (mais à ma demande...je voulais tellement être normale !)...J'étais en sanglots, atroce...Humiliée ! Elle m'a diagnostiqué "vaginisme infranchissable". Puis elle m'a conseillé une psychothérapeute spécialiste des pbs de sexulalité et de couples...



Le mois suivant, ct le début de ma thérapie (décembre 2003) et depuis le diagnostique, début d'une grande déprime également....Déprime qui a duré un an !

En février 2004, j'ai rencontré un mec avec qui je suis sortie. Très vite je lui ai raconté, très vite on a essayé et très vite, on a "réussi" ! Avec une douleur très forte toutefois...Mais j'avoue, j'étais quand même heureuse parce que ct POSSIBLE !

Et puis je me suis remise à la recherche de documentation et je suis tombée sur doctissimo et le témoignage d'une fille qui s'était sortie de son vaginisme. J'ai répondu à son post en expliquant mon cas similaire et mon désespoir. Et là Jess, telle une petite fée ;-) m'a répondu et renvoyé sur notre site à toutes !

Ca m'a fait un bien fou de voir que je n'étais pas seule et donc pas si "anormale" que je le pensais...Mais au bout d'un moment, une fois toutes les questions posées sur le site, relâchement, standby et impatience : est-ce que je vais guérir ? Et si oui, quand ???

S'en suivent quelques tentatives d'exos mais très difficilement...Des périodes d'assiduité, d'autres non...

Et puis en février 2005 : rencontre à Paris de Lise, Jess, Marina et Lisa....Pas toujours facile de dire tout haut ce qu'on écrit dans les posts....Et puis, là, fortement initié par Marina, gros boostage général pour que j'aille voir une kiné ! Y'avait rien à perdre en effet ! Mais au fond de moi, je me disais que si déja j'arrivais pas à mettre un doigt, je ne voyais pas comment une kiné allait pouvoir travailler avec moi...10 jours plus tard j'avais vu le Dr Pélisse qui, ô miracle, a pu m'examiner, sans que ça me fasse mal, même si elle s'y est prise doucement et à quelques reprises...Déja ct exceptionnel pour moi !!! Et elle me dit avec une facilité déconcertante que oui, il me faut des séances de kiné et que ça allait marcher....Des mots que j'avais toujours rêvé d'entendre !!

J'ai donc enchaîné les 10 séances de kiné (Cabinet Dumartineix, Paris). La 1ère a été très douloureuse, j'ai eu mal toute la journée ensuite et puis ensuite, quasiment plus et de moins en moins (voir post "progrès et souffle d'espoir" dans "vaginisme")...2 semaines avant de commencer la kiné, j'ai rencontré A. (merci Marina !!) avec qui je suis sortie et à qui je me suis vite confiée...Avant même la 1ère séance de kiné, il avait rentré un doigt et on avait tenté la pénétration, partiellement. Et très vite, parallèlement avec les 1ères séances de kiné, les progrès sont venus jusqu'à la pénétration systématique, sans douleur jamais, juste une contraction des cuisses (peur d'avoir mal) et donc très vite à partir de la rencontre avec A. j'ai guéri...

Je crois néanmoins, que si ma guérison est arrivée en même temps que la kiné, elle résulte en fait de l'ensemble des démarches que j'ai entreprises, d'une évolution personnelle....La psy a sûrement joué un rôle, les exos, le fait de pouvoir se lâcher et TOUT dire sur le site, et puis la kiné aussi...Perso mon pb vient surtout de mon éducation je pense et donc d'une méconnaissance totale de cette partie du corps qui du coup me faisait peur. Alors la kiné, plus elle masse, plus on s'habitue et on se détend, et moins on a mal, donc on se rend compte que oui, le vagin est bien extensible et que l'introduction d'une sonde ou d'un pénis, si c en douceur et lubrifié, ça ne fait pas mal...C'est NATUREL ! Et puis, A. s'est aussi montré doux et attentif, jamais de pression, jamais de forçage...On stoppait si j'avais peur ou que ça faisait mal, et jamais je n'avais l'impression que ça l'énervait ou qu'il m'en voulait. Du coup, je lui faisais de plus en plus confiance et ça aussi ça a sûrement aidé !

Aujourd'hui donc je suis GUERIE !!

Je vous encourage toutes et croyez-y !!! Je croyais moi aussi être un cas désespéré.... Et non !!!!

Gros Bisous à toutes !!!!

Calie

PS :

1) Spéciale dédicace à Jess pour son optimisme, Lise pour sa gentillesse et sa disponibilité, et Marina pour son boostage de malade et ses dons d'entremetteuse ! ;-) Merci tellement, les filles !

2) Bisous à Lilas : "Tout pareil", tu vas guérir ! ;-)

3) "Les monologues du vagin" : c'est une pièce à aller voir ! Pour tous et en particulier pour nous !
_________________
2012 : Le changement, c'est maintenant, me voilà guérie !
2013 : Je profite de la vie !
2014 : L'année des mes 30 ans, on l'oublie !
2015 : J'essaye de croire à l'amour...

http://www.lesclesdevenus.org/
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 07/04/2006 12:07:05    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
TitePuce
En route...

Hors ligne

Inscrit le: 25 Mar 2006
Messages: 6 809
Localisation: IDF

MessagePosté le: 07/04/2006 12:08:54    Sujet du message: Plusieurs témoignages de guérison. Répondre en citant

30/06/2005 13:26 Publié par 314Sab22

Ca y est je suis GUERIE !!!!!
Je me présente j'ai 22 ans, et je vitavec mon ami depuis 4 ans.Depuis toutes ces années ont été jms à faire l'amour(pas de pénétration).Moi je culpabilisé,je me senté mal à l'aise et un rien m'énervé. Alors au bout d'1ans1/2 de vie ens j'en é parlé avec mon méd. puis à ma meilleure amie qui ma écouté et soutenue sans me juger.
Mon méd. ne comprené pas ce que j'avait elle m'a conseillé une gynéco qui pourrait peut-être m'aider.
Rdv chez la gynéco, angoissée je lui ai expliqué mon pb q je n'arriver pas à avoir de pénétration. Elle m'a dc examiné pour voir si j'avé pas un pb physique, seulement elle en a vu pour m'examiner mes jambes se resserer, je gigoter comme je pouvé,je lui disé q ça me faisait alors qu'elle m'avé à peine touché. En voyant ça elle a arreté elle m'a juste dit q mon hymen été bien formé et que je n'avé aucun pb physique et que c'est dans la TETE. Ele m'a conseillé ds parlé à ma mère o k ou elle avé vécu la même chose et sinon il fallait q j'aille voir un sexologue.
L'annonce à mes parents le plus douloureux à été la réaction de ma mère. Qd je suis rentré de la gygy j'été en pleur ils m'ont demandé comment ça c'été passé et g répondu q j'avé rien c'ete juste dans la tête et là ma mère m'a dit :" vous arriver pas à avoir de bébé c'est pour ça tu y pense trop"Déjà q j'été déprimé je lui é dc dit q c'été pas ça q c'été qu'on fesé pas l'amour. Elle est sortie en disant à ms c'est q ça fo te m'être ds 1 état pareil.alors q mon père m'a pris ds ces bras en me rassurant et en me posant des qestions du style : est-ce q ça fé longtps ? comment on le vit? qu'est-ce qu'il fo q tu fasse pour te soigner ? Il s'interresser.

1er rdv chez le sexo : en couple on a parlé de mes soucis et comment ça se passé ds notre couple.Il ns a dit q'on avé pas le droit de l'essayer tps qu'il nous l'avé pas dit.Et c'est là qu'il m'a annoncé que gt VAGINIQUE
2nd, 3ème et 4ème rdv : j'été seule et il fallait q je raccompte ma vie du plus jeune àge à aujourd'hui. On parlé juste aucun exercice à faire.
Puis il est décédé. Il a dc fallu q j'en cherche un autre.

J'avé décider de prendre une femme 7 fois. pour le 1er rdv on été en couple, elle m'a mis à l'aise. On a commencé à parlé est ma demandé ce q j'avé je lui est dc dit vaginisme primaire. Elle ns a expliqué ce q c'été, ma montré sur des livres comment été fé mon vagin. Et à la fin de la séance elle m'a donné des exo à faire regarder mon sexe dans une glace, et le carreser.
Arrivé chez moi ces exos sur exos ts les jrs. Je vené d'apprendre comment été fé mon vagin.
2ème rdv seule cet fois on a parlé des exos comment ça c'été passé et g parlé un peu de mon enfance heureuse ms g mal vécu la naisance de mon frère sinon g u aucun soucis. Puis des 1er essai se fer l'amour, la 1er fois j'avé 16 ans on avé un peu bu et il avé commencé à rentré et on a stoppé là(je ne sé plus exactement pourquoi) ms ce dt je me rappelle c'est la douleur q g u le lendemain c'été horrible!! Après avoir discuter de tt ça, la séance fini elle me donne d'autre exos mettre un tampon et un doigt. Ce q je réussi du 1er coup alors q'avant c'été IMPOSSIBLE.
3ème rdv je lui annonce q g réussi les exos sans pb. 7 fois ci elle m'hypnose sur un sujet banale" mon meilleur souvenir" Je sors de là tt endormi là mes exos c'éé de mettre 2 doigt et q mon copain en mette un en moi.Aye à aye g stagné bien 3 mois avant d'y arrivé un peu. O bout de 3 ms g mis une à 2 phalanges pas mieux pui un déclic c'est fé et je suis arivé à les mettre.
Puis au bout de la 7ème séance vers mars -avril ça aller mieux mes progrès été de retr et c'est là q je vous est connu. Ma sexo m'a di de m'acheté un vibro de n'importe qel taille je ne l'auré pas fé si je n'avé pas pu en parlé avec vous. g dc acheté le vibro mauve et il est rentré des la 1ere fois.
Au mois de mai gt heureuse de le dire à ma sexo et je lui avait dit q j'envisager même d'en acheté un plus gros. Durant cette séance on a parlé de ce q g ressenti si ça m'avait fé mal ou non. Et là elle m'annonce que pour la prochaine fois il fo qu'il y é u 1 pénétration.
Une fois sorti de la séance j'en informe mon copain, il été heureux mais il avé un peu peur q ça aille trop vite et q si on echoue je le prenne mal. Enfin c'est moi qui é pris les devant avec bcp de vaseline je me suis mis sur lui et je les fé rentré audébut des picotements puis à force de l'essayer j'y suis arrivée il été là en moi et g pas u mal g même rien senti. J'y croyais pas g du lui demandé une 10ène de fois si il été bien en moi et il m'a certifié que oui. Et là c'été l'effondrement j'en ai pleuré de joie,gt tellement heureuse. Les première fois il été rentré que de 3/4 ms il été rentré.
Puis au bout d'un moment la PENETRATION été TOTALLL !!!!!!!!!
je me suis dit que gt peut-être guérie ms je douté puis le 23 juin ma sexologue m'a certifié que gt bien GUERIE, GUERIE
Ca y est c'est la fin il fo q j'aille la voir de nouvo fin Aout pour savoir si on y est arrivé ds plusieurs position pour q ça soit du solide et ça sa vient avec de l'entrainement.

Voilà les filles g enfin écris mon témoignage.
je vous souhaite bonne chance à toute et j'espère qu'il y aura plein d'autre témoignage de guérison car moi ça me redonner de l'espoir.
GROS BISOUS à vous toutes et surtout les filles faite vos exos régulièrement ne vous décourager pas.
un jour c'est vous qui écriré votre témoignage je vous assure
Sab
_________________
2012 : Le changement, c'est maintenant, me voilà guérie !
2013 : Je profite de la vie !
2014 : L'année des mes 30 ans, on l'oublie !
2015 : J'essaye de croire à l'amour...

http://www.lesclesdevenus.org/
Revenir en haut
TitePuce
En route...

Hors ligne

Inscrit le: 25 Mar 2006
Messages: 6 809
Localisation: IDF

MessagePosté le: 07/04/2006 12:09:49    Sujet du message: Plusieurs témoignages de guérison. Répondre en citant

24/07/2005 21:18 Publié par Miaous_95

Bonsoir à tout le monde!

Je suis ravie de venir vous annoncer que je suis GUERIE!!!! Et oui moi meme, je n'y crois pas et j'ai vraiment hesité à mettre mon temoignage mais ca y est, c'est officiel!!
Voici un resumé de mon parcours de vaginique:
J'ai toujours eu une mauvaise image des hommes, et à l'adolescence, devenir une femme a été tres difficile à assumer, j'avais des rapports conflictuels avec mon pere et j'etais mal dans ma peau...Jusqu'au jour ou je rencontre un jeune homme qui me comprends, m'ecoute, me soutient, de là je tombe amoureuse, mais je m'etais toujours dit que je resterai vierge jusqu'a mon mariage, il me comprends et patiente...
3 ans s'ecoulent et on s'aime toujours autant, on etait jeunes lorsqu'on s'est rencontrés, j'avais 13 ans et lui 14, alors faire l'amour je n'y pensais meme pas à l'epoque.
Puis à 18 ans; le choc, j'apprends que mon pere trompe ma mere depuis des années, alors là ca remet tout en question, pourquoi devrai-je respecter " l'honneur" de la famille alors qu'ils ne le font meme pas, j'ai subi ça comme une trahison, pendant des années ils ont fait comme si tout allait bien alors que ca n'etait pas le cas! Mon cheri est toujours là, il me soutient et je me dis "tu l'aimes, il t'aime, vis ta vie..."la symbolique du mariage n'avait plus aucune signification, on en discute et de là je décide de sauter le pas...

La 1°tentative est une catastrophe puis on va d'echecs en echecs.3 ans s'ecoulent dans cette situation à me dire que je suis anormale.Je vais voir une sage femme puis une psy qui me font douter "vous n'aimez pas vraiment votre copain!"Jusqu'au jour ou je tombe sur Doctissimo et sur certaines d'entre vous et enfin je peux mettre un nom sur mon mal: JE SUIS VAGINIQUE et surtout je ne suis pas seule, une lueur d'espoir renait en moi!
De là, je fais 8 mois de psychoterapie avec une sexologue sophrologue, elle m'aide à faire le point sur ma vie, de ne plus m'occuper de mes parents et de mettre de la distance par rapport à leur histoire, ils font leur vie, c'est à moi de vivre la mienne! Sur le coup, je n'ai pas l'impression que ca m'aide ca chamboule trop de choses à l'interieur de moi et je decide d'arreter en novembre 2004 car physiquement, c'est toujours pareil, rien ne passe, le mur!
Je stagne, je stagne, jusqu'au mois d'avril ou je me dis que je ne peux plus vivre ça comme une fatalité et il faut que je me batte!Alors je surffe sur internet et je vous rejoint sur le forum!
Le 4 avril exactement, c'est l'heure de mon 1°tampon, un miracle! Puis je vous entends parler de kiné, alors j'appelle ma gyneco pour qu'elle me fasse l'ordonnance, elle est tres septique...Elle arrive à m'osculter, encore un miracle! Je la supplie presque pour l'ordonnance et finalement elle me la fait!Du coup mon premier rdv kiné est fixé pour le 9 juin!

Entre temps, j'arrive à mettre le fameux vibro mauve.Mais un echec de penetration me plonge dans 15 jours de stagnation et de déprime...
Mon 1°rdv va me reboosté,à la 3°séance elle va montrer à mon copain comment faire les massages de là on va les faire quotidiennement...
Le 2 juillet,on est à la moitié des séances de kiné et à la demie penetration.Pendant 15 jours encore exos quotidiens, 1/4d'h moi seule avec un vibro plus gros (le rose et transparent sur le meme site que le mauve)et 1/4 de massages avec les deux doigts de mon cheri.
Du coup, les efforts ont payés car il y a quelques jours et hier,on a fait l'amour avec une penetration complete sans trop de douleurs, je verifiais avec mes mains car je n'y croiyais pas et oui il etait en moi!!!
Et ce matin comme pour verifier que je n'avais pas rever, on a encore fait l'amour, là je n'ai pas eu mal du tout et j'ai meme ressenti du plaisir!C'est un miracle!!!!
Voila mon parcours les filles, merci pour votre ecoute, votre soutien (speciale dedicace à Lise, je te souhaite tout le bonheur que tu merites ma puce) tenez bon, ne lachez pas prise, je suis la preuve vivante que vous pouvez toutes y arriver, face à l'echec: perseverez, perseverez toujours!

Miaous
_________________
2012 : Le changement, c'est maintenant, me voilà guérie !
2013 : Je profite de la vie !
2014 : L'année des mes 30 ans, on l'oublie !
2015 : J'essaye de croire à l'amour...

http://www.lesclesdevenus.org/
Revenir en haut
TitePuce
En route...

Hors ligne

Inscrit le: 25 Mar 2006
Messages: 6 809
Localisation: IDF

MessagePosté le: 07/04/2006 12:10:39    Sujet du message: Plusieurs témoignages de guérison. Répondre en citant

20/09/2005 22:37 Publié par 4986Démon

Bonjour à toutes!
Je vois que déjà beaucoup de messages concernant le vaginisme ont été postés, mais aucun cas ne correspondait au mien, alors j'aimerais vous faire part de mon expérience.
J'ai eu mon premier rapport à l'âge de 18 ans avec un mec que je n'aimais pas, juste pour me débarrasser de mon hymen comme d'une corvée. Je crois que ce n'était pas une bonne idée. Je n'ai eu avec lui qu'un seul rapport, très long, et douloureux, au terme duquel il n'a même pas éjaculé. Quelques mois après, j'ai eu un autre rapport avec un autre garçon. Ca s'est très bien passé (au sens où il est entré sans problème), mais je n'arrivais pas à assumer ce coup d'un soir. A partir de là, je n'ai plus réussi à avoir de rapport avec pénétration. Je ne sais pas exactement ce qui a déclenché ça, c'était une période où j'allais mal, en plus; donc ça peut être un tas de choses.
Au bout de presque un an sans succès, j'avais presque renoncé à essayer, même avec mon copain de l'époque. C'est alors que j'ai retrouvé un garçon avec qui j'étais sortie quelques années auparavant. Je lui ai parlé de mon problème, et il s'est documenté pour moi (ce que je n'avais même pas songé à faire!). Il a trouvé sur Internet une méthode comprenant des exercices pour (ré)habituer le vagin à la pénétration. Un peu dubitative, je me suis lancée. C'est très simple, c'est juste une question d'habitude, le but est d'éviter le réflexe qu'a le vagin de se contracter face à la pénétration.
Au début, sous la douche, les jambes un peu écartées, je respirais à fond. Le tout est de se détendre pour détendre en même temps les muscles du vagin (et de l'anus, qui sont liés). Puis j'ai essayé d'introduire un doigt. Je partais sur une bonne base, car j'arrivais tout de même à mettre un tampon, contrairement à certaines dont j'ai lu les témoignages. Mais tout est une question de degré. Ensuite, au fur et à mesure, j'essayais de mettre un deuxième doigt, puis un troisième. Autant vous dire que ça m'a pris du temps. Mais à certains moments, j'ai même éprouvé du plaisir, et je me suis masturbée avec trois doigts dans le vagin. Je crois que la masturbation est une pratique importante, même si ce n'est pas une étape obligatoire, ça peut faciliter beaucoup de choses.
Entretemps, je suis sortie avec le garçon qui s'était documenté pour moi. Il a été très patient, et a bien compris mon problème, en m'encourageant sans jamais chercher à me brusquer. Cela va sans dire, il est essentiel de ne pas se laisser traumatiser par un nouvel essai de pénétration douloureux!
Au bout de quelques mois, nous avons réussi à avoir un rapport sans problème, suivi de plusieurs autres. Puis j'ai eu une phase de rechute, au cours de laquelle toute pénétration m'était à nouveau désagréable. Peut-être avons-nous voulu aller trop vite. Nous avons repris dès le début, et en août, miracle: mon premier orgasme vaginal!! Depuis, nos rapports sont paradisiaques, même si je n'ai pas d'orgasme à chaque fois, ça n'est plus douloureux, et je suis heureuse de savoir qu'il jouit en moi!
Bref, je suis désolée parce que je n'arrive pas à analyser la cause de mon problème. Mais tout ce que je peux vous dire, c'est qu'avec de la volonté et de la motivation, on arrive à tout. Nous sommes, en majorité, normalement constituées, le blocage est purement psychologique. Mais quelques exercices physiques suffisent pour le début. Ensuite, les maîtres-mots sont: patience, douceur.
Il est très très important de trouver un partenaire qui seache vous comprendre, qui ne vous brusque pas, et surtout surtout, avec lequel on puisse communiquer. Il faut tout se dire, exprimez tout ce que vous ressentez, ne grillez pas les étapes et attendez si vous n'êtes pas prête pour la pénétration. De plus, le plaisir est loin d'être immédiat, même quand les rapports ne sont plus douloureux.
Dans mon cas, avant la pénétration, mon copain stimule mon clitoris (avec la langue ou les doigts), ça aide beaucoup à détendre le vagin.
Enfin, à moi, ça m'a pris plus d'un an, alors surtout soyez patiente!
J'espère de tout coeur que mon témoignage aidera le plus grand nombre de personnes possible, parce que vraiment ça vaut le coup de persévérer, maintenant tout va bien dans mon couple!

Bon courage à tout le monde!

PS: Après lecture de vos témoignages sur ce site, j'aimerais insister sur la partique par laquelle nous débutons tout rapport avec pénétration, mon copain et moi: le cunilingus. Ce n'est peut-être pas la meilleure méthode pour tout le monde, mais chez moi ça initie le rapport en douceur et ça prépare le vagin à recevoir le pénis. Je vous le conseille si ça ne vous rebute pas! ;-) Bisous à toutes!
_________________
2012 : Le changement, c'est maintenant, me voilà guérie !
2013 : Je profite de la vie !
2014 : L'année des mes 30 ans, on l'oublie !
2015 : J'essaye de croire à l'amour...

http://www.lesclesdevenus.org/
Revenir en haut
TitePuce
En route...

Hors ligne

Inscrit le: 25 Mar 2006
Messages: 6 809
Localisation: IDF

MessagePosté le: 07/04/2006 12:11:15    Sujet du message: Plusieurs témoignages de guérison. Répondre en citant

12/10/2005 15:12 Publié par BettyBlue

J'étais inscrite sur votre groupe il y a qqs temps à cause de mon vaginisme et ça me pesait tellement que je n'ai jamais osé participer.Ceci dit jemesuis toujours promis de vous apporter mon témoignage si un jour j'avais la chance de guérir,j'ai lu et relu les autres guérisons et ça fait un bien fou. Alors voilà je suis donc guérie depuis...dimanche ))))))))))))))) Je suis avec mon copain depuis 10 ans (j'en ai 31),il était le premier avec qui j'essayais et pas moyen,ça n'a jamais marché.Etant de nature secrète et timide j'ai jamais osé en parler à un spécialiste mis à part un gynéco une fois,j'ai fondu en larmes j'en garde un trés mauvais souvenir et le seul conseil qu'il m'aie donné c'est de me masturber et d'essayer que ça marche en m'asseyant sur mon copain...J'ai fait ce qu'il m'a dit ça n'a jamais rien donné et ça a duré comme ça jusqu'à il y a un an environ quand jeme suis enfin décidée à commander un vibromasseur(démarche trés difficile pour moi). J'ai fait mes exercices tout ce temps avec le vibro,sachant qu'avant je pouvais mettre 2 voire 3 doigts mais quand j'essayais avec mon copain ça marchait pas;puis vous devez connaitre ça:plus on essaie et on échoue,plus c'est difficile,ça déprime et moins on a envie d'essayer,ça finissait toujours en crises de larmes... Et là il y a un mois j'ai eu un déclic:je me suis dit "je suis bien avec mon copain mais je ne l'aime plus il faut qu'on fasse un break et qu'on réfléchisse à une rupture".J'avais le souci de mon vaginisme en plus du reste bien sûr alors j'ai encore essayé avec mon vibro et dans le semaine qui a suivi il est entré en entier!!! Je n'ai tenté de le faire avec mon copain que dimanche dernier,j'avais trop peur d'en échec encore et pourtant...ça a marché!!!!!On l'a fait 3 fois dpeuis et ça marche comme sur des roulettes;je peux pas expliquer,qqch a du se débloquer ds ma tete j'en sais rien. Le seul conseil que je puisse vous donner c'est qu'il FAUT prendre des risques,en vouloir,en vouloir,en vouloir et ne jamais cesser d'espèrer!!JAMAIS!!! Voilà j'espère que mon témoignage vous donnera de l'espoir et si l'une d'entre vous veut me joindre et me parler je suis là ne vous génez surtout pas. Courage les filles,tenez bon ce n'est pas irréversible,je vous embrasse toutes trés fort.
_________________
2012 : Le changement, c'est maintenant, me voilà guérie !
2013 : Je profite de la vie !
2014 : L'année des mes 30 ans, on l'oublie !
2015 : J'essaye de croire à l'amour...

http://www.lesclesdevenus.org/
Revenir en haut
TitePuce
En route...

Hors ligne

Inscrit le: 25 Mar 2006
Messages: 6 809
Localisation: IDF

MessagePosté le: 07/04/2006 12:19:01    Sujet du message: Plusieurs témoignages de guérison. Répondre en citant

09/05/2005 18:48 Publié par ciaociao

Voilà je me lance moi aussi pour écrire mon message d'espoir. Je suis GUERIE du vaginisme! Mon vaginisme a commencé il y a 3 ans environ, quand j'ai rencontré le 1er mec avec qui j'ai essayé. J'avais 19 ans. En fait j'ai eu l'impression que c'était logique, comme si j'avais TOUJOURS été vaginique sans en avoir la preuve. Très vite j'en ai parlé avec une gynéco, qui m'a sorti "oh ça c'est un vaginisme, ça passera". NO COMMENT... Après quelques mois de galère, j'ai été au planning familial de ma ville, où des femmes m'ont conseillé d'aller voir une sexologue-sophrologue. J'ai commencé à y aller, et par la suite je l'ai revue chaque mois, et ce pendant environ 2 ans. Au début, honnêtement, ça m'a fait MAL intérieurement. Elle me mettait devant les yeux des choses auxquelles je n'aurais jamais pensé seule: ma famille était un "cocon", trop protecteur, qui m'empêchait de grandir, je m'étais faite une idée erronée de la sexualité... Moi qui avait toujours pris mes parents comme "modèle"...! Je faisais aussi de la relaxation, avec cette sophrologue; et c'est elle qui m'a peu à peu fait comprendre qu'on peut contrôler ses muscles, les détendre, accueillir les sensations. J'ai compris bien après que tout ce qu'elle me disait sur ma famille était vrai. Je n'en ai JAMAIS voulu à mes parents, par contre. Le but de la sexologue n'était pas de me faire hair ma famille!! Elle a toujours insisté sur cet aspect: il fallait que je trouve MON équilibre de FEMME, en dehors de ma famille-cocon, mais sans leur en vouloir, sans les accuser. Malgré les moments de découragement, ces séances de sexo m'ont BEAUCOUP AIDEE. Comme les progrès ne suivaient pas, ma gynéco, un jour, après avoir tenté de m'ausculter, m'a dit qu'elle avait quand même l'impression que j'avais un hymen épais. D'un côté, j'étais soulagée (le fameux "enfin une cause physique, c'est rassurant", car la psychologie est beaucoup trop compliquée...), et d'un autre côté, je me disais: "alors, j'ai 2 problèmes, un psychologique, et un physique... HORREUR!!! Enfin, elle m'a proposé de faire la résection d'hymen et j'ai réfléchi, puis accepté, en me disant que je n'avais rien à perdre. Ca s'est bien passé. Entre-temps, j'avais rencontré Lise, très présente dans ce site, et j'en profite pour lui rappeler que sans cette rencontre, j'aurais sans doute baissé les bras... J'ai voulu connaître des filles comme moi, savoir que je n'étais pas seule, et le site "doctissimo" ainsi que celui-ci m'ont beaucoup aidée.

Mais il manquait encore quelque chose pour que je guérisse... Impossible même de faire des exos sérieux... L'été dernier (été 2004), la lassitude l'aemporté; j'ai quitté mon copain après presque trois ans de relation. Et j'ai commencé à sentir qu'entre nous depuis le début quelque chose n'allait pas: MANQUE DE PASSION. Aujourd'hui je respecte beaucoup cette relation, ce gars, mais je comprends pourquoi je n'ai pas réussi avec lui. Moi, pour guérir, il me fallait perdre un peu plus la tête... Je suis partie en Italie pour perdre un peu la tête! Et là, tout a changé! Je suis partie en septembre 2004, pour faire assistante de français. Les charmes de l'Italie m'ont tout de suite envoûtée!!!!! J'ai rencontré un jeune homme adorable, plus âgé que moi de 6 ans, qui n'était pas puceau contrairement à mon 1er amour. Et là, ben, je peux pas l'expliquer, on est tombés amoureux, très amoureux. On a appris à se connaître, et je n'ai pas eu peur. Quand on a essayé, bien sûr, ça n'a pas marché. Mais il a été très doux, patient, compréhensif. Comme je l'ai écrit dans un post dans le forum "conjoints", il a été à la fois assez insistant pour me motiver, et pas trop pour ne pas m'effrayer. Alors, on a commencé par le début. Le doigt! Au début, galère, et pas de plaisir. Mais je me suis un peu forcée, oui. Et quand j'étais seule, je le faisais, moi, et même si ça me plaisit pas, je voyais que c'était POSSIBLE. Il a toujours su dédramatiser la situation, et c'est ça qui m'a débloquée. Il présentait la chose comme étant simple, et j'y ai cru: "faire l'amour est un instinct, il faut que tu retrouves l'instinct". A force, l'exo-doigt est devenu un plaisr; puis un jour... un début de pénétration... et peu après.... CA Y EST, ENFIN!!!!! J'ai eu du plaisir et un orgasme dès la 1ère fois... Il y a été doucement au début. On était allongés sur le côté, lui derrière moi. Cette position me rassurait. Ca s'est super bien passé. Après, j'en ai pleuré de joie... On a donc réussi, environ deux mois après le début de notre relation. Alors qu'en trois ans, je n'avais pas réussi avec mon 1er amour... Parce que c'était là, loin de ma famille, indépendante, libre, que je devais y arriver... Je viens de rentrer en France et nous ne nous voyons pas pendant deux mois. Mais je suis sûre que ça va aller quand on se reverra. Avant que je parte, on a eu le temps, pendant quelques mois, de découvrir une sexualité EPANOUIE. C'est venu très vite, après la 1ère fois. Désolée pour la longueur du truc, je pouvais pas résumer plus que ça!! Courage à toutes et tous; BIENTOT LA GUERISON POUR VOUS. Je reviens sur le site car je sais à quel point cette maladie est HORRIBLE et je voudrais aider les autres à y croire. Quand j'étais encore bloquée, je lisais les témoignages de guérison des autres et je me disais un peu, au fond de moi, "ouais mais moi c'est pas pareil, ça viendra jamais"... Et pourtant SI!! Allez, on se serre les coudes, entre vaginiques, ex-vaginiques, vestibuleuses (euh ça existe ce mot?!) et autres!!
_________________
2012 : Le changement, c'est maintenant, me voilà guérie !
2013 : Je profite de la vie !
2014 : L'année des mes 30 ans, on l'oublie !
2015 : J'essaye de croire à l'amour...

http://www.lesclesdevenus.org/
Revenir en haut
Tikokeliko
Miss Guacamole

Hors ligne

Inscrit le: 15 Mai 2008
Messages: 14 823

MessagePosté le: 05/10/2008 18:13:43    Sujet du message: Plusieurs témoignages de guérison. Répondre en citant

05/06/2005 14:10 Publié par Alaluna13

Bonjour à toutes et tous.

La majorité d'entre vous ne me connaissent pas mais lise, jess, isa, kamélia s'en souviendront... J'ai souffert du vaginisme primaire pendant plus de 5 longues années et aujourd'hui je viens apporter mon témoignage de guérison et ça je peux vous dire que j'en ai rêvé.

Je me présente brièvement: J'ai 22 ans, je suis marseillaise. J'ai eu une relation de 5 ans avec un mec qui était vierge aussi. Très rapidement on s'est rendue compte que quelque chose ne fonctionnait pas chez moi car la pénétration était impossible. J’ai fait des recherches et me suis aperçue que je souffrais de vaginisme. Pendant longtemps je n'ai pas voulu affronter le problème qui était trop dur à porter. Je m'énervais dès qu'on abordait le sujet. Il était impossible pour moi de me mettre un doigt pour guérir où quoi que ce soit... Lui a été patient. On était amoureux...

Plus tard lorsque nous nous sommes installés ensemble, j'ai décidé qu'il fallait que ça change que je n'arrivais plus à vivre avec ça pour lui comme pour moi. Je me disais que j'étais anormale, que je n'aurai jamais d'enfants (mon désir le plus cher) et je me sentais seule au monde pensant être la seule à être foudroyé par ce problème... Si j'avais su...

C’est donc à partir de janvier 2004 que j'ai décidé de me prendre par la main pour résoudre ce problème. Je suis allée vivre dans le Gard avec lui loin de tout le monde dans un minuscule village et je n'ai pas trouvé de boulot. Je tire un côté positif maintenant de ce chômage qui m'a permis de me consacrer quotidiennement à mon vaginisme.

Je suis donc aller voir une psychologue pendant 6 mois à raison d'une fois par semaine. Elle m'a aidée à comprendre et à déchiffrer certains évènements de mon passé qui m'ont permis d'y voir beaucoup plus clair. A savoir rapidement que ma mère trompait mon père sous mes yeux donc je me suis conditionnée dans le fait que je ne ferai jamais une chose pareil et que pendant mon adolescence je n'ai eu que mon père car je ne parle plus à ma mère depuis plus de 10 ans. Je me suis donc identifiée à mon père et ai dû me démerder toute seule comme une grande pour les trucs de filles jusqu'au moment où je n'ai plus réussi à gérer...

Bref (enfin si on peut dire ça car ça commence à être long..) Parallèlement à ma psy, j'ai découvert doctissimo qui m'a apporté mille et une chose puis ensuite ce site bien sur. On s'est entraidé avec un groupe de nana dont jess, lise, isa et bien d'autres.

A partir de mars 2004 j'ai commencé les exos physiques. J’ai regardé mon sexe dans une glace pour l'intégrer complètement à moi, le connaître... et ensuite j'ai fait des exos avec des tampons car je n'en avais jamais mis. Du plus petit au plus gros. Ensuite un doigt. Deux je n'ai jamais réussi à titre d'info mais comme quoi. Disons que pendant les exos on n’est pas vraiment sous l'effet de l'excitation comme pour une relation sexuelle durant laquelle on se dilate, on se lubrifie... Enfin vous voyez quoi!

Puis est apparu mon copain lorsque j'ai jugé que les exos était fini pour moi. Il faut savoir aussi que j'ai complètement changé mon état d'esprit sur la femme, la sexualité, et ça les filles, j'insiste, c'est hyper important.

Donc avec lui je n'ai réussi à rien faire. Oui le pénis est rentré de 1/4. Mais bon.

Au mois de septembre j'ai débutée une formation qui à complètement changé ma vie. Je suis retournée la faire sur Marseille et j'ai vécu en coloc avec 6 personnes. Un vrai loft!! Je me suis rendu compte que je n'aimais plus mon copain et le désirais encore moins. Je l'ai quittée en janvier. Nous restons en bons termes et je le respecte énormément. Mais aussi ça n'a pas été facile pour lui et tout ce que je lui souhaite c'est de trouver une fille qui pourra le satisfaire sur tous les plans.

J'ai fait la connaissance d'un mec de 26 ans qui bosse sur mon lieu de travail. Nous sommes ensemble depuis un mois. C'est une relation froide et distante je ne le cache pas. Elle sera provisoire. Néanmoins quand nous nous voyons, on s'apprécie, on se respecte, on partage de bons moments. Je savais qu'avec lui ça pourrait bien se passer. J'ai du lui avouer mon problème au petit bonheur la chance. J'étais pas fière je peux vous le dire. Mais il n'a pas détalé comme un lapin et le 28 mai à 3h du matin il m'a dépucelée. Il m'a suffit d'une fois pour y arriver avec lui. J'avais un état d'esprit où depuis des mois j'étais persuadée d'être guérie et je n'attendais plus que le bon pour ma première fois. Comme une première fois normale...

Il est allé à mon rythme. Il s'est soucié de moi. Il a été extrêmement doux en me demandant toujours si ça allait, si je voulais arrêter. Il a vraiment assuré et je souhaite une première fois pareil à toutes les nanas. Il a réussi à rentrer un doigt, il m'a préparé on va dire puis après il m'a pénétré. On l'a fait en position du missionnaire et c'est lui qui a tout guidé. Il faut dire aussi qu'il a plus d'expérience. Je n'ai pas saigné du tout. J'ai eu mal quand il est rentré c'est vrai mais après ça va. C'est loin d'être comme on l'imagine. C'est largement supportable. Après j'arrivais à prendre un peu de plaisir. J'essayais de muer la douleur en plaisir. Un peu dur à faire oui c'est vrai mais j'ai apprécié malgré tout...

Je ne le regrette absolument pas avec lui. Je l'ai choisi pour ça et je suis contente même si d'ici peu de temps je vais devoir mettre un terme à notre relation pour ne pas en souffrir.

Ce que je voulais vous dire c’est que nous pouvons toutes apporter notre témoignage ici. J’ai mis un an et demi pour guérir. D’autres mettront plus, d’autres moins. Nous sommes toutes différentes. Chaque guérison est personnelle même si il y a des similitudes avec les autres. Elles sont toutes différentes par rapport à notre vécue, notre environnement, notre personne. Notre point commun c’est que nous sommes courageuse. C’est très dur de se battre contre ça et ne baissez pas la garde les filles car on y arrive toutes mais il faut guérir le mal par le mal.

Après ce n’est que du bonheur…

Je vous embrasse toutes et peut-être à très bientôt si j’ai le temps de revenir sur le forum.

Tenez bon ! Bises..
_________________
Miss Tiko, guérie!
Mon vagin a enfin compris qu'il n'était pas trop petit!!
_________________
___________________________________________________________________
Vous voulez que les choses bougent ? C'est à vous de jouer !
Pour adhérer ou faire un don, rendez-vous sur notre site Internet www.lesclesdevenus.org
En savoir plus sur nos actions ? C'est ici
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Tikokeliko
Miss Guacamole

Hors ligne

Inscrit le: 15 Mai 2008
Messages: 14 823

MessagePosté le: 05/10/2008 18:14:47    Sujet du message: Plusieurs témoignages de guérison. Répondre en citant

20/03/2005 01:50 Publié par Croissant

Bonjour vous toutes.
Je viens vous redonner un peu d'espoir, ce qui manque tant en plein vaginisme. Il y a 1 an je suis sortie de cette maladie douloureuse et je viens vous expliquer comment.
J'ai eu mon premier rapport à 16 ans, tout s'est passé à peu près normalement. Mon second rapport a eu lieu quand j'avais 18 ans. Avec ce partenaire j'ai vécu 1 an et demi. Les premiers mois étaient géniaux sur le plan sexuel comme ailleurs, puis j'ai commencé à avoir mal de temps en temps, de plus en plus souvent, jusqu'à me contracter involontairement et rendre le rapport impossible.
Evidemment, au début on ne comprend pas. Plus le temps avançait, plus la penetration devenait une phobie. Le simple fait d'en parler me mettait très mal à l'aise, je ne mettais plus de tampon et je faisais des crises d'angoisse juste pour un doigt...
Mon copain avait cherché un peu sur internet et c'est là que j'ai pu mettre un nom sur mes symptômes. Au début très patient, mon ami de l'époque n'a pas su gérer la situation. Il est devenu (ou s'est revelé) méchant, agressif, ...
J'ai dabord consulté plusieurs gynécos, toutes ont été très insultantes, ne considérant absolument pas le problème (genre "vous êtes jeune c'est normal") et l'examen était difficile et douloureux. Mes larmes les laissaient de marbre.
En souhaitant consulter un sexologue, j'ai rencontré quelques problèmes: Tarifs trop élevés essentiellement. Finalement j'en ai eu tellement marre de stagner que j'ai décidé de tout payer de ma poche même s'il fallait me ruiner pour guérrir. Ainsi j'ai consulté le docteur Michelon dans le 92, à 50 euros la séance (dont 15 euros seulement de remboursés) sachant que je n'étais qu'étudiante.
J'ai donc commencé la thérapie avec mon copain, mais au bout de 2 séances il m'a dit de me débrouiller seule, il ne voullait plus s'impliquer. J'ai donc continué comme ça, mais bien évidemment je ne pouvais pas être très efficace dans ces conditions là, surtout que je devais faire les exercices pratiques.
Parrallèlement, je discuttais sur msn avec un homme de 7 ans mon ainé, s'interessant beaucoup à la sexualité féminine et à la psychanalyse. Il m'avait proposé de répondre à des questions pour approfondir et analyser certaines choses qui pourraient m'aider à guerrir. Nos discutions tournaient de plus en plus autour de mes disputes avec mon copain et du malaise qui régnait, jusqu'au jour où j'ai avoué qu'on en venait aux mains. Il m'a de suite vivement conseillé de quitter ce garçon. Sur le coup c'était évidemment impossible.
En une semaine, les choses ont brutalement changées. Je me suis rendue compte que je n'aimais plus mon copain et je suis aussi tombée amoureuse de C., avec qui je suis sortie et je sors toujours depuis plus d'1 an. C a accepté de continuer la thérapie avec moi, de faire ensemble les exercices. Jusque là j'avais toujours assouvi mes désirs en pratiquant la sodomie et ça continuait avec C. Il ne me mettait aucune pression et notre sexualité était très épanouissante sans rapports vaginaux. Guérrir devenait important sans pour autant avoir un couteau sous la gorge.
Un jour, je ne sais comment, la penetration a réussi. Depuis ce jour, même si j'ai un peu mal (ça n'arrive pas souvent) je sais dans ma tête que ce n'est rien et je sais comment m'y prendre.
Cela fait 1 an mais je n'oublis pas cette épreuve que je croyais à l'époque insurmontable. Je me souviens à quel point on est seul face à ça, je me souviens comment les gens évitent le sujet, font semblant d'avoir oublié, semblant que tout est normal. Je me souviens des "je ne suis pas normale, je ne ferai plus jamais l'amour de ma vie" en boucle dans ma tête.
Si je suis aujourd'hui loin de tout ça, c'est parceque j'ai trouvé celui qui a su s'y prendre. Pourtant il n'avait rien de spécial à faire. Juste être normal vis à vis de moi, ne pas insister sans cesse sur le problème, être patient, aimant et optimiste. Ma thérapie m'a aussi aidé de son côté.
Je ne pense pas qu'il y ait une méthode miracle qui convienne à tout le monde. Je conseille seulement de commencer par quelque chose de simple comme le sexologue, puis si ça ne marche pas essayer ailleurs. Il y a tellement de traitements qu'il y en a bien au moins 1 qui convient.
Je vous envoie tout plein de courage, de force et de patience.
_________________
Miss Tiko, guérie!
Mon vagin a enfin compris qu'il n'était pas trop petit!!
_________________
___________________________________________________________________
Vous voulez que les choses bougent ? C'est à vous de jouer !
Pour adhérer ou faire un don, rendez-vous sur notre site Internet www.lesclesdevenus.org
En savoir plus sur nos actions ? C'est ici
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Tikokeliko
Miss Guacamole

Hors ligne

Inscrit le: 15 Mai 2008
Messages: 14 823

MessagePosté le: 05/10/2008 18:15:32    Sujet du message: Plusieurs témoignages de guérison. Répondre en citant

28/11/2004 22:36 Publié par kamelia_nohan

Bonjour,
Moi je suis guérie du vaginisme et je voulais à tout prix vous écrire mon message d'espoir !
J'ai rencontré mon homme lorsque j'avais presque 17 ans, lui en avait 27. Lorsque nous avons essayé de faire l'amour ce fut impossible et je ressentais une très forte douleur lorsqu'on essayait, j'en ai parlé à ma mère et j'ai tout essayé du lubrifiant, de l'amande douce, même un tampon c'était impossible de l'introduire, un vrai cauchemar ! On faisait des câlins mais sans pénétration. Puis un jour j'ai essayé seule dans la salle de bain, j'ai mis de l'huile d'amande douce sur mon petit doigt, j'ai respiré fortement et j'ai réussi à l'introduire, j'ai essayé l'index et ça a fonctionné par contre 2 doigts impossible. On retente alors les câlins avec pleins d'espoir et toujours rien de rien et en plus la douleur avec. J'ai fais de la sophro, et ça aussi ça ne fonctionnait pas. 4 ans passe toujours avec mon homme et sans rapport sexuel et un très fort désir d'enfant, je déprime de plus en plus, je me renferme sur moi-même, devient irritable, je pleure pour rien et là on décide de voir un sexologue, au bout de 2 consultations j'ai arrêté, elle m'agressait presque, au lieu de faire de la psychologie, elle m'accablait, c'était de ma faute, c'était encore pire. Je me confie à ma mère comme d'habitude et là une idée lui vient dans la tête, elle me dit : "Tu arrives à introduire un doigt ? Alors pourquoi n'essayerais-tu pas de prendre le sperme de ton conjoint lorsqu'il éjacule dans une petite seringue de la taille d'un doigt et de la mettre dans le vagin, ça ferait comme une insémination artificielle !! Ecoute-moi ma fille avant chaque rapport que tu feras tous les 2 jours après tes règles, tu stériliseras ta seringue dans de l'eau bouillante pendant 10 min, lorsque ton conjoint aura éjaculé prend le sperme dans la seringue et introduit la seringue dans le vagin jusqu'au bout".
Je l'ai fait, tous les 2 jours stérilisation + câlin + sperme dans la seringue + introduction de la seringue dans le vagin et ceci pendant un mois. Puis j'ai attendu le jour de mes règles, toujours rien, j'ai attendu 15 jours de retard et j'ai ensuite fait un test de grossesse et là le miracle se produisit j'étais enceinte et de 4 semaines après avoir fait une prise de sang. Ma grossesse fut merveilleuse et toujours sans rapport sexuel, je suis à présent maman d'un magnifique petit garçon né le 30/11/2003 que j'ai appelé Nohan, en plus j'ai accouché naturellement, quoi de plus beau dans la vie d'une femme ?? Sans douleur grâce à la péridurale. J'ai réessayé les câlins 2 mois après car j'avais eu une épisiotomie, c'était ce 05/02/04, et nous arrivons enfin la pénétration, mon accouchement m'a guérit, j'ai une légère douleur lorsque je commence la pénétration (vieux réflexe de tension des muscles lolll) mais ensuite tout va pour le mieux, par contre je lubrifie encore de temps en temps pour que ça glisse sans douleur et ça marche. Je n'ai pas repris la pillule car on met bébé2 en route, nous le souhaitons fortement. Je suis une jeune maman de 22 ans, j'ai été enceinte à 20 ans, j'ai eu mon enfant à 21 ans. J'espère que mon message vous aura donné de l'espoir.
bisous !
_________________
___________________________________________________________________
Vous voulez que les choses bougent ? C'est à vous de jouer !
Pour adhérer ou faire un don, rendez-vous sur notre site Internet www.lesclesdevenus.org
En savoir plus sur nos actions ? C'est ici
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 06/12/2016 18:52:52    Sujet du message: Plusieurs témoignages de guérison.

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FORUM Vaginisme et Vulvodynies Index du Forum -> Les témoignages de guérison -> Guéries du vaginisme Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com