FORUM Vaginisme et Vulvodynies Index du Forum

FORUM Vaginisme et Vulvodynies
Le vaginisme et les vulvodynies sont des maladies taboues qui touchent les femmes. Douleurs lors des rapports sexuels ou pénétration impossible ou douloureuse, venez nous rejoindre ! Soutien, exercices... Tout pour s'en sortir !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 





 Bienvenue ! 
L'association Les Clés de Vénus propose des rencontres à divers endroits. Formulaire à remplir et affaire à suivre ici: http://forum-vaginisme.xooit.com/t3591-Les-rencontres-organisees-par-l-association.htm?start=20#p249964
Causes difficiles à identifier
Aller à la page: 1, 2, 3  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FORUM Vaginisme et Vulvodynies Index du Forum -> Vaginisme -> Les causes de votre vaginisme.
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
cléopatre
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 20 Fév 2007
Messages: 148

MessagePosté le: 21/02/2007 09:27:16    Sujet du message: Causes difficiles à identifier Répondre en citant

en ce qui me concerne, j'ai beaucoup réfléchi à l'origine de mon vaginisme.

C'est vrai qu'au tout début, j'avais peur de la 1ère fois, notament à cause de la douleur supposée.

En psychothérapie, j'ai même envisager la possibilité d'un inceste, dont je n'aurais conservé aucun souvenir, ??? ce qui m'a poussé à consulter un hypnothérapeute. J'ai fait une séance qui a réveillé bcp de souvenirs en moi, mais aucun en lien avec un inceste. Ensuite j'ai laissé tomber les séances, trop honéreuses !!!!!

je pourrais aussi expliquer mon vaginisme par un examen gynéco pas vraiment volontaire chez mon généraliste, sous l'impulsion de ma mère (j'avais des pertes un peu inquiétantes) à 17 ans Evil or Very Mad . Et forcément comme cet examen était non désiré (et surtout non préparé), le prélèvement vaginal s'est mal passé (pourtant l'espèce de coton tige que la toubib a utilisé était assez fin, mais j'ai ressenti des brûlures, qui ont perduré lorsque j'urinais pendant 1 jour ou 2)

Puis ensuite, les tentatives de pénétration, qui sont douloureuses, ont renforcé la crainte du premier rapport sexuel.

voilà, je ne sais pas si dans mon cas, les causes sont multiples ou non... mais j'ai arrêté de réfléchir à l'origine de mon mal (la réflexion ayant duré de trop nombreuses années) pour me concentrer sur le pratico-pratique, et la guérison par l'action....
c'est ma philisophie!!!! Espérons qu'elle fonctionne

_________________

30 juillet 2007 : guérie ... enfin !!!!
Envie de bébé....
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 21/02/2007 09:27:16    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
fannouche
Expert(e)

Hors ligne

Inscrit le: 19 Mar 2007
Messages: 751
Localisation: IDF

MessagePosté le: 02/04/2007 20:54:18    Sujet du message: Causes difficiles à identifier Répondre en citant

Ah ben il tombe bien ce sujet de "causes difficiles à identifier" parce que moi c'est pareil, je me pose pleins de questions !!!

Alors, déjà quand j'étais petite, j'ai dormi avec mon cousin une fois (plus âgé que moi) et je me souviens que dans la nuit, je m'étais réveillée et il avait sa main dans ma culotte... Je n'ai jamais osé lui en parler... Je crois que j'avais dû bouger et faire comme si j'étais endormie. Par contre, je n'ai pas le souvenir qu'il m'ait pénétrée avec un doigt...

Sinon, je me demande si je n'ai pas peur de la pénétration à cause d'une sonde... J'en ai déjà parlé sur mon topic je crois, mais ma mère garde des enfants de la dass dont une qui avait des problèmes au niveau de l'anus. Bref, (je vous passe les détails), elle a eu recours à des séances de rééducation et j'y suis allée une fois. Le principe c'est qu'on lui mettait une sonde dans l'anus et elle devait serrer son muscle. Et donc quand j'ai vu ça, je me suis sentie vraiment très mal et j'ai été obligée de sortir de la pièce car le malaise n'était pas loin... Et depuis ça me fait la même chose à chaque fois que je vois un truc dans ce style (par exemple la vidéo dans la rubrique "médias")...

Donc voilà.... J'ai vraiment du mal à me dire que ces deux raisons sont liées à mon vaginisme mais bon, j'ai beau cherché, je ne vois pas d'autres explications...

Vous en pensez quoi ??
_________________
FaNNouCHe : guérie le 22 août 2010, après plus de 7 ans de galère....
Revenir en haut
Angelika
Nouveau membre

Hors ligne

Inscrit le: 23 Avr 2007
Messages: 3

MessagePosté le: 03/05/2007 15:47:24    Sujet du message: Je réfléchis beaucoup... Répondre en citant

Quels sont mes causes de mon vaginisme. Beaucoup de choses me passe par la tête. J'ai été en couple pendant 3 ans et on avait des relations sexuels très fréquamment même quand j'en avais pas envie car j'avais la peur de le perdre. alors je me forçais pour avoir des relations. je croyais que j'avais le gout de lui. Mais c'est maintenant que je réalise que je n'étais pas heureuse avec lui. L'habitude, la routine était la et je n'est pas été capable de vivre sans lui, j'avais cette peur d'être seule. Ce sentiment d'insécurité. Maintenant, je vois tous les dommages que j'ai faite subir a mon corps...

Il ya peut-être aussi cette peur de grandir. Je veux tellement rester une petite fille.

Aussi, on dirais que tous les gars s'intéressent a moi seulement pour le sexe... Peut-être, ce qui cause un blocage.

Je réussi a avoir des relations sexuels mais ca me fais mal. Ca me brule tellement. Je contracte beaucoup mon muscle. J'ai commencer a faire des exercices pour contracter/décontracter. Je suis suivi par un gynécologue. Mais je crois que le probleme est plus dans ma tête que autre chose. J'ai un nouveau copain très compréhensif qui m'aime...

merci de votre écoute !!!

Angélika
Revenir en haut
fleurine
Ange gardien

Hors ligne

Inscrit le: 06 Mai 2006
Messages: 19 785
Localisation: dans mes rêves les plus fous!!!

MessagePosté le: 03/05/2007 17:04:41    Sujet du message: Causes difficiles à identifier Répondre en citant

Se forcer n'est pas une chose à faire (j'en sais quelque chose car mon dernier calin s'est moins bien passé car je faisais l'amour pour lui faire plaisir). Donc faut stopper cette pensée à savoir : faire l'amour pour faire plaisir. Il faut absolument avoir envie ENSEMBLE.

Ne pas avoir envie ne procure aucun plaisir pour une ex-vaginique car le corps ne répond pas, il a même tendance à se fermer.

Maintenant penser qu'un mec ne s'intéresse qu'à toi pour le sexe, faudrait peut être que tu relativises car il ne faut pas en faire une généralité (mais bon c'est à toi de le déceler).

Continue les exos pour que ton corps s'habitue toujours à "recevoir".

Ton nouveau copain est-il à ton écoute totalement ? T'aide t'il un peu plus ?

Allez ne baisse pas les bras, il faut aller de l'avant.....

Continue de venir écrire tant que tu en ressens le besoin.

Bisous
Fleurine
_________________
la patience est un art de vivre sans quoi l'amour ne peut pas exister.
21 Janvier 2007, le début d'une nouvelle vie....

La valeur d'un secret tient essentiellement dans la valeur de la personne qui le tient.
Revenir en haut
TitePuce
En route...

Hors ligne

Inscrit le: 25 Mar 2006
Messages: 6 809
Localisation: IDF

MessagePosté le: 03/05/2007 17:19:20    Sujet du message: Causes difficiles à identifier Répondre en citant

Je ne trouve pas que le sujet soit approprié à cette section. Je crois qu'il serait bien de continuer sur ton topic si tu en as un, sinon je le transfère dans Présentations et Humeurs
_________________
2012 : Le changement, c'est maintenant, me voilà guérie !
2013 : Je profite de la vie !
2014 : L'année des mes 30 ans, on l'oublie !
2015 : J'essaye de croire à l'amour...

http://www.lesclesdevenus.org/
Revenir en haut
cannelle
Nouveau membre

Hors ligne

Inscrit le: 11 Mai 2007
Messages: 6

MessagePosté le: 11/05/2007 04:32:59    Sujet du message: Causes difficiles à identifier Répondre en citant

Le vaginisme peut aussi avoir des causes purement physiques. Dans mon cas, c'est probablement des problèmes de dos/bassin (une jambe plus courte que l'autre conduisant à un déséquilibre et des tensions musculaires dans toute ma région pelvienne) qui sont à l'origine de mon vaginisme. Quand j'ai commencé ma thérapie (rééducation pelvienne), la kiné a réalisé que même mes hanches et mes cuisses étaient crispées.

La peur de la douleur après un certain nombre de tentatives infructueuses de pénétration a probablement aggravé les choses, de même que les quelques années pendant lesquelles je ne savais pas que je souffrais d'un trouble réel et où je me sentais coupable, pas complète, pas femme.

Mais il est faux de croire que tous les vaginismes sont dûs à un viol / abus sexuel ou a des tabous sur la sexualité.
Revenir en haut
Rania
Expert(e)

Hors ligne

Inscrit le: 01 Sep 2006
Messages: 994

MessagePosté le: 21/06/2007 20:24:29    Sujet du message: Pas trop se poser de questions... Répondre en citant

Bonjour,

Il est vrai que lorsqu'on est vaginique, on essaie constamment de comprendre la source de ce mal. On s'interroge constamment sur les raisons qui expliqueraient ce blocage.

Tout comme toi, je me dis parfois que j'ai dû subir des attouchements en étant bébé et que mon corps a été traumatisé alors que je ne m'en souviens pas. Mais ma psy m'a dit que c'était pas ça.

D'un autre côté, je connais des personnes qui ont déjà subi des attouchements très jeunes et cela ne les empêche pas d'avoir des relations sexuelles épanouies.

Finalement, je pense qu'il ne faut pas perdre son énergie à trop se poser de questions sur les raisons mais plutôt essayer de tout faire pour guérir notamment via les exercices...

Courage à nous tous!

_________________
Revenir en haut
fleurine
Ange gardien

Hors ligne

Inscrit le: 06 Mai 2006
Messages: 19 785
Localisation: dans mes rêves les plus fous!!!

MessagePosté le: 08/08/2007 18:10:21    Sujet du message: Causes difficiles à identifier Répondre en citant

Ysalys à écrit :

depuis les deux jour ou je lis votre forum je me pose des questions sur les raisons de mon vaginisme ... sont elle psy ou phy ???
alors je reflechis et ce qui me vient a l'esprit dans n'importe quel ordre c'est :

psy:

-je ne veus pas avoir d'enfant ou alors en adoptant
-je ne veus pas etre comme m'a mère qui n'a donné aucun amour a ses enfants qui était abscente et qui n'hésitait pas a lever la main
-les hommes n'ont jamais vu en moi qu'une paire de seins et mon toujours traiter comme un objet que l'on montre a ses potes
-j'avais mon corps d'adulte a l'age de 14 ans et je me fesait draguer par des hommes mais pas par les ado
-je me suis fait attaquer et suivre plusieurs fois et dans toutes ces fois il y a eu 2 tentatives de viol qui ont heureusement echoué car le première il y a une dizaine d'année je lui ai demolit la gueule et hérité de plein de bleu et d'une chute violente dans les escalier de mon immeuble ou cet hommem'avait guété ... la deusieme fois c'était en decembre 2005 il m'a suivie dans la rue en sortant d'un bar et a essayé de m'attirrer par la force dans un endroit a l'ecart j'ai demandé de l'aide a des jeunes hommes qui passaient par là ils s'en sont lavé les mains en disant qu'ils se melaient pas des histoires de couple alors que je ne connaissait pas cet homme celui ci leur a fait croire que c'était une dispute d'amoureux et ils l'on cru lui et pas moi j'ai reussit a m'echaper mais il m'a rattrapé mais là heureusement un homme et une femme sont venu a mon secours et m'ont raccompagné chez moi ...

phy:

-toute mes chutes sur le coxxys
-mon hyper nervosité qui va de paire avec les crises de spasmophylie
-la fibromyalgie qui est un probleme musculaire aussi

bref j'en sais rien du tout faut que je me penche serieusement là dessus peut etre que si je trouve le pourquoi du comment cela m'aidera a guerir car j'ai ce trouble sexuel depuis ma toute première tentative de pénétration

si vous avez des çidées pour me mettre sur la voie je suis preneuse
_________________
la patience est un art de vivre sans quoi l'amour ne peut pas exister.
21 Janvier 2007, le début d'une nouvelle vie....

La valeur d'un secret tient essentiellement dans la valeur de la personne qui le tient.
Revenir en haut
vaginisme
Nouveau membre

Hors ligne

Inscrit le: 15 Aoû 2007
Messages: 2

MessagePosté le: 15/08/2007 14:38:38    Sujet du message: Re: Pas trop se poser de questions... Répondre en citant

Rania a écrit:
Bonjour,

Il est vrai que lorsqu'on est vaginique, on essaie constamment de comprendre la source de ce mal. On s'interroge constamment sur les raisons qui expliqueraient ce blocage.

Tout comme toi, je me dis parfois que j'ai dû subir des attouchements en étant bébé et que mon corps a été traumatisé alors que je ne m'en souviens pas. Mais ma psy m'a dit que c'était pas ça.

D'un autre côté, je connais des personnes qui ont déjà subi des attouchements très jeunes et cela ne les empêche pas d'avoir des relations sexuelles épanouies.

Finalement, je pense qu'il ne faut pas perdre son énergie à trop se poser de questions sur les raisons mais plutôt essayer de tout faire pour guérir notamment via les exercices...

Courage à nous tous!



Bonjour,

Tu as tout à fait raison, l'introspection ne guérit pas, le vaginisme est souvent un mauvais réflexe qu'il faut réussir à vaincre (essayer de vous toucher l'oeil sans cligner ou résister à une crampe et vous aurez compris)

je suis thérapeuthe en Vendée, je connais bien le vaginisme, je peux vous apporter mon aide bénévolement sur le net, et par la suite au téléphone car il est plus facile d'écrire un mail que de donner 100 Euros pour confier ses problèmes sexuels à un ou une inconnue.

Donc si vous souffrez, vous n'avez qu'à me laisser un message privé, et je me ferai un plaisir d'y répondre.
Revenir en haut
Tite Latinosuisse
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 11 Aoû 2007
Messages: 51
Localisation: Suisse

MessagePosté le: 15/08/2007 16:28:31    Sujet du message: Causes difficiles à identifier Répondre en citant

Moi je pense qu'affirmer que les causes de ce trouble sont uniquement physiques et que c'est inutile de se poser des questions c'est réducteur. C'est manquer de respect par rapport à la patiente, c'est ignorer une partie du problème, la partie psychologique, quand elle y est pour quelque-chose!

Evil or Very Mad Comprendre le pourquoi ne suffira jamais, ça c'est sûr, mais pour certaines cela peut faire partie d'un tout, pour d'autres c'est même une part importante. Je suis un peu choquée par certaines généralités affirmées sous cette rubrique! Chacune son problème, ses causes, et ses solutions...
_________________
Cette société est une jungle!
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
vaginisme
Nouveau membre

Hors ligne

Inscrit le: 15 Aoû 2007
Messages: 2

MessagePosté le: 15/08/2007 17:13:54    Sujet du message: Causes difficiles à identifier Répondre en citant

Je n'ai jamais dit que le vaginisme n'est que physique, j'ai écrit que cette affection ne pouvait être guérie par la psychanalyse, en effet chaque homme ou chaque femme a un subconscient bourré de peurs, de rêves et de fantasmes, énormément de causes peuvent être responsables du vaginisme, il n'est jamais certain de trouver la bonne.

Je propose de s'attaquer aux effets du vaginisme en cherchant la relaxation nécessaire pour arrêter ce réflexe imbécile qui tue la vie amoureuse d'un couple
Revenir en haut
fleurine
Ange gardien

Hors ligne

Inscrit le: 06 Mai 2006
Messages: 19 785
Localisation: dans mes rêves les plus fous!!!

MessagePosté le: 15/08/2007 17:44:22    Sujet du message: Causes difficiles à identifier Répondre en citant

Comment ne pas prendre en compte le passé d'une fille vaginique ? Forcément quelque part, il y a eu à un moment de sa vie, un problème plus ou moins majeur qui a "handicapé" sa vie de femme d'où une impossibilité de vivre une sexualité épanouie.

Le vaginisme est d'ordre psy, parfois il faut essayer de trouver la cause pour y remédier. Ne pas se remettre en question est absurde, ne pas se poser de questions peut entrainer un refus inconscient de guérir.....

Si certaines guérissent par la voie de spécialistes, toutes n'ont pas cette chance.....

Vous êtes prêts à aider les filles sur le net bénévolement mais ensuite vous parlez de téléphone c'est quand même pas gratuit le téléphone ???????? Vous dites aussi que c'est préférable plutôt que de donner 100 euros à une inconnue, un inconnu....mais là où ça blesse je pense que l'inconnu dans ce cas présent est plutôt la personne du téléphone....car à l'inverse quand on consulte on a souvent à faire avec la même personne......
_________________
la patience est un art de vivre sans quoi l'amour ne peut pas exister.
21 Janvier 2007, le début d'une nouvelle vie....

La valeur d'un secret tient essentiellement dans la valeur de la personne qui le tient.
Revenir en haut
aamandine
Nouveau membre

Hors ligne

Inscrit le: 23 Aoû 2007
Messages: 13

MessagePosté le: 26/08/2007 20:08:36    Sujet du message: Causes difficiles à identifier Répondre en citant

Perso je pense que mon vaginisme est lié à plusieurs évenements et à la manière dont moi je les ai perçus.
Entre autres lorsque j'étais enfant mon père me forçait à me mettre des supositoires pour me guérir (malgré mes pleurs, mes cris, le fait que je me cachais sous mon lit...). Il me fesait très mal et se montrait violent dans son comportement. Est-ce le cas pour d'autres ici?

Sinon j'ai pris un rdv chez une sexologue qui m'a expliquée que, au vue de ce que je lui décrivais, mon vaginisme était lié à un manque de confiance en moi et aux autres, ce qui fesait que j'avais peur de faire rentrer quelqu'un en moi. Elle m'a conseillée de travailler ceci dans la thérapie que j'ai debutée et qui m'aide beaucoup de manière générale.
Revenir en haut
eryne
Traqueuse de cigogne

Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2007
Messages: 3 548
Localisation: Bretagne

MessagePosté le: 11/11/2007 20:37:30    Sujet du message: Causes difficiles à identifier Répondre en citant

Salut,
Ben moi je n'ai pas particulièrement de bons souvenirs en ce qui concerne l'administration de suppositoires, mais ej crois que ce qui m'a surtout marqué c'est les sénces de soins que j'ai du avoir après qu'on m'ait décollé les petites lèvres. Je m'explique : à 5 ans, mes parents m'ont emmené àl'hopital parce que j'avais les eptites lèvres collées, et les médecins m'ont alors emmenée seule dans une salle sans expliquer à mes parents et m'ont décollé les petites lèvres a vif, sans anesthésie. Tou ce dont je me souviens c'est l'impression qu'on m'avait arrachée à mes parents, qu'il y avait plein d'hommes en blouse blanche qui me tenaient et m'empechaient de bouger, et une douleur très forte, aussi bien physique que psychologique .
Bref après cette épreuve, il a fallu que je passe des pommades pendant très longtemps, et mes parents avaient tellement de mal à le faire parce que je me débattais trop (eux n'ont pas insisté et n'en sont jamais venus à la vbiolence...) qu'ils ont fini par me laisser faire en m'expliquant à quoi ca servait. Alors expliquer a une mome de 5 ans qu'il ne faut pas que le petit trou se bouche car sinon elle ne pourra jamais avoir d'enfant, bah quelle que soit la manière de l'expliquer, c'est traumatisant!! Et du coup j'ai toujorus vécu avec la peur de ne pas etre normale... Bref tout ca pour dire que c'est sans doute une des causes psychologiques de mes soucis et de mon rapport avec la sexualité, mais aussi en quelque sorte physique puisque j'ai peut-être développé un réflexe physique de défense de ce côté là... ET c'est vrai que quand on est enfant des choses qui peuvent paraitre anodines peuvent prendre tant d'importance si elles sont mal vécues...
_________________
En essayant continuellement, on finit par réussir.
Donc : plus ça rate, plus on a de chances que ça marche! (les shadocks)
http://groupedefemmes.weebly.com/les-copainscopines.html
Revenir en haut
fionaaa
Nouveau membre

Hors ligne

Inscrit le: 01 Jan 2008
Messages: 50

MessagePosté le: 19/01/2008 12:15:58    Sujet du message: Pas facile de trouver les causes, et pourtant de signes... Répondre en citant

salut à toutes
je tente depuis plusieurs jours de réfléchir aux causes de mon vaginisme, en esperant que cela puisse m'aider à avancer!
et j'ai bcp de mal à trouver

par contre plusieurs liens communs qui font que je ne sais pas de quand remonte mon vaginisme, mais qu'il a peut etre tjs été présent:
une enfance tres sage, j'ai toujours été une "petite fille modele"dans tout. et il est vrai que je ne parlais pas souvent de sexe à la maison, et que des que le sujet était abordé, ca me gênait...
dailleurs je ny pensais même pas vraiment, pour moi j'étais trop jeune

j'ai eu mes regles tres tot, mais c'est seulement vers 15 ans que j'ai essayé de mettre un tampon: mini toute fois. c'était l'été et je voulais aller me baigner: un echec désastreux: le stress (alors qu'il n'aurait pas du y etre, vu que je ne connaissais pas mon pb encore dc je ne savais pas que jaurais du mal à y arriver): je m'en souviendrais toujours car j'ai fait un malaise à ce moment la

sinon, une phobie réelle des prises de sang et des piqures...
au point que je les evites à tout prix: la derniere était pour mon mariage: j'ai repoussé lécheance fatidique de la prise de sang jusquau dernier moment, en y pensant tous les jours et je me suis mise dans un tel état qu'une fois sur place je pleurais sans m'arrêter (la personne c'est meme inquiétée) et que juste apres je me suis evanouie
ah oui, et la svp ne vous moquez pas de moi: a chaque fois qu'on me touche le bras à cet endroit ca me fait une sensation horrible!!

sinon j'ai fait étant plus jeune ( et encore maintenant mais tres peu) de la spasmophilie avec mes muscles qui se raidissaient et des spasmes et tremblement. et au final c'est exactement ce qui se passe avec mes jambes lorsqu'on tente une penetration: elles se referment et tremblent sans que j'arrive à les controler...

voila donc au final peut etre que tout cela à joué et finalement moi qui ne trouvais pas de causes...
qu'en pensez vous?
Revenir en haut
fleurine
Ange gardien

Hors ligne

Inscrit le: 06 Mai 2006
Messages: 19 785
Localisation: dans mes rêves les plus fous!!!

MessagePosté le: 19/01/2008 18:10:39    Sujet du message: Causes difficiles à identifier Répondre en citant

Trouver des causes n'est pas chose aisée, moi même je n'ai pas ouvert de topic sur les causes qui ont fait que j'ai été vaginique car je crois que je pourrais en écrire des pages sans savoir réellement si c'est ça ou autre chose.

Maintenant, nous avons toutes certaines pensées qui font que....Toi apparemment tu as peur des prises de sang et des piqûres, tu fais de la spasmophilie, etc...tu contractes tes muscles. Ce dernier point pourrait être une des raisons qui font que ton corps se refuse à se détendre.....

Tu en as déjà parlé à un psy ?
_________________
la patience est un art de vivre sans quoi l'amour ne peut pas exister.
21 Janvier 2007, le début d'une nouvelle vie....

La valeur d'un secret tient essentiellement dans la valeur de la personne qui le tient.
Revenir en haut
fionaaa
Nouveau membre

Hors ligne

Inscrit le: 01 Jan 2008
Messages: 50

MessagePosté le: 19/01/2008 18:34:10    Sujet du message: Causes difficiles à identifier Répondre en citant

c'est vrai que je me pose peut etre bcp trop de questions...
je suis de nature tres angoissée
en tous cas non, je n'ai jms eu l'occasion d'en parler à un psy... ms ca va pt etre etre une piste à envisager: reste à choisir: psycologue, psychanalyste, psychotherapeute...
Revenir en haut
fleurine
Ange gardien

Hors ligne

Inscrit le: 06 Mai 2006
Messages: 19 785
Localisation: dans mes rêves les plus fous!!!

MessagePosté le: 19/01/2008 19:10:48    Sujet du message: Causes difficiles à identifier Répondre en citant

Oui une piste à envisager, je pense que cela pourrait t'aider Bien
_________________
la patience est un art de vivre sans quoi l'amour ne peut pas exister.
21 Janvier 2007, le début d'une nouvelle vie....

La valeur d'un secret tient essentiellement dans la valeur de la personne qui le tient.
Revenir en haut
caco
Expert(e)

Hors ligne

Inscrit le: 22 Déc 2007
Messages: 611
Localisation: 06

MessagePosté le: 20/01/2008 23:23:49    Sujet du message: des causes encore troubles ! ! Répondre en citant

bon je ne sait pas vraiment les causes de mon vagi mais il y a des choses ( banales sans doute ) qui m'ont marquées ou des choses que j'ai tout simplement vécues et je n'ai jamais pu en discuter avec quelqu'un donc ce topic sera un peu comme une sorte de thérapie ou je laisse toutes ces choses la ici , pour me les soirtir de la tête et réussir à guérir.

je pense qu'il y auras des choses avec aucun rapport mais bon je me lance : Tourne

deja je pense que malgrés une super complicité avec ma mere il y a eu un gros manque de disscution sur le sexe, cela en était même devenue génant pour moi style quand le soir on regardaient un film et qu'il y avait une scene d'amour je trouvai toujours quelques choses à alller faire ou chercher ou un truc à dire car j'était mal à l'aise. bien évidemmnt j'ai déja entendu mes parents faire l'amour et ça m'a un peu dégouter et des que j'ai pu j'ai changer de chambre en m'eloignent le plus possible de la leur. ma mere ne ma jamais parlé de l'amour ( l'acte ) ni pillule, ni préservatif, ni même des régles si bien que quand je les ai eues je n'ai pas oser lui dire et c'est le lendemain en me reveillant qu'elle l'a découvert car j'avais taché mes draps, par la suite quand j'avais besion de seviettes ( car elle ne m'a jamais parler de tampons ni de comment les mettre ) je ne lui disait même pas et je lui faisait une liste de choses a acheter et je lui glisser dessus "alwais" ou "nana". bref ...

nous n'avons jamais parler de ma 1ere fois (même si techniquement il n'y en a pas eu ) ni de grossesse , de rien en fait.

c'est une copine qui m'a appris l'exictence des régles et que lors de l'accouchement le bébé ne sortait pas par le nombril ( j'était en cm2 ) !!!!!!!!!! ( ne vous moquez pas ! ! ! ! ! ) Embarassé

j'ai pris la pillule grace a mon généraliste qui me la prescrite car j'avais des douleurs terribles lors de mes régles, ma mére était avec moi , j'était avec mon ex a ce moment la et j'était plutot contente de la prendre car je n'aurais jamais oser la demender à ma a mere.

c'est vraiment bizzard car on est vraiment trés proche, je ne passe pas une journéé sans la voir ou l'appeller au téléphone mais sur ce qui est de la communiquationsur le sexe on a complétement "merder"

en ecrivant des souvenir lointains me reviennent :

quand j'était petite genre 4 ou 5 en je me souviens (mais c'est flou ) que mes parents se disputaient beaucoup, ma mere à même voulu partir avec moi mes mon pere c'est mis au milieu de son chemin pour pas qu'elle parte ( tous ça sans violence). j'ai 2 autres souvenirs toujours flous,

- le 1er : je me souviens d'une cage d'escalier grise , je suis avec ma mére un homme nous ouvre la porte (l'amant de ma mere ) je suis dans le salon en train de rgarder un dessein animé ( surement ) et je cris ( j'ai surement eu peur de quelque chose dans ce dessin animé ) l'homme ( je me souviens même de sont nom ) Monsieur MINIOM viens me chercher et me tire par les épaules ( je suis toujours assise ) je me retrouve dans leur chambre même dans leur lit, je me rappelle qu'ils bougaient et qu'il étaient nus ( je me souviens de sein de ma mere ) !
cala m'a marqué car avec ma copine d'enfance on jouaient avec a monsieur MINIOM quand on était petite mais je ne me rappelle plus en quoi ça consisté !

- le 2eme : je ne sais pas l'age que j'ai ( je pense 5 ou 6 ans ) j'arrive en voiture avec ma mere dans devant un immeuble ou tout autour est en contruction. on rentre chez une femme blonde , ma mere vient chercher mon pére , on monte a l'étage dans la chambre ou il est en train de remettre ses chaussettes , mon pere dit qu'il est venu faire une sieste et en redescendant ma mere fou un coup de lunette ( elles étaient énormes dans mon souvenirs ) dans le dos de cette femme .

je me suis toujours dis qu' a mes 18 ans j'en parlerai a ma mere ( je pensait qu'a 18 ans on était grand ! ! ) et le moment venu je n'ai rien dit , plus tard je lui en ai parler vite fait mais elle m'a dit que ce n'était pas vrai, alors je ne sais pas si j'ai révé ou si elle ne veut pas en parler !

voila bon ben j'en ai fait une tartine , bon courage a celles qui vont lire tous ça j'espere que ça va m'aider dans ma guérisons

bisous à toutes
_________________
Revenir en haut
eryne
Traqueuse de cigogne

Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2007
Messages: 3 548
Localisation: Bretagne

MessagePosté le: 22/01/2008 21:02:39    Sujet du message: Causes difficiles à identifier Répondre en citant

Coucou Caco,

Difficile de trouver les causes du vagi parfois, et quand on se met à y réfléchir; souvent plein de petits trucs reviennent à la mémoire par bribes... Mais des fois, quand ca remonte à l'enfance, comment dénouer le vrai du rêve? C'est clair que ce n'est pas évident!
Si tu veux vraiment éclaircir tout ca, si tu sens que tu en as besoin pour avancer, le mieux serait sans doute d'essayer d'en reparler avec ta mère, même si ce n'est certainement pas évident...
POur ce qui est de la communication sur le sexe mère-fille, j'ai eu exactement le même problème, sauf qu'en plus o n'a jamais été complices. Et je suis convaincue que ca explique en partie mon vagi, même si je ne pense pas que cela ait été le phénomène déclencheur, ca l'a simplement entretenu et magnifié...
_________________
En essayant continuellement, on finit par réussir.
Donc : plus ça rate, plus on a de chances que ça marche! (les shadocks)
http://groupedefemmes.weebly.com/les-copainscopines.html
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 11/12/2016 10:56:51    Sujet du message: Causes difficiles à identifier

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FORUM Vaginisme et Vulvodynies Index du Forum -> Vaginisme -> Les causes de votre vaginisme. Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2, 3  >
Page 1 sur 3

 

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com