FORUM Vaginisme et Vulvodynies Index du Forum

FORUM Vaginisme et Vulvodynies
Le vaginisme et les vulvodynies sont des maladies taboues qui touchent les femmes. Douleurs lors des rapports sexuels ou pénétration impossible ou douloureuse, venez nous rejoindre ! Soutien, exercices... Tout pour s'en sortir !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 





 Bienvenue ! 
L'association Les Clés de Vénus propose des rencontres à divers endroits. Formulaire à remplir et affaire à suivre ici: http://forum-vaginisme.xooit.com/t3591-Les-rencontres-organisees-par-l-association.htm?start=20#p249964
Psychothérapie
Aller à la page: 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FORUM Vaginisme et Vulvodynies Index du Forum -> Vaginisme -> Les méthodes de guérison -> Les thérapies.
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Lise
Patronne adjointe

Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2006
Messages: 1 095
Localisation: Sud 91

MessagePosté le: 29/03/2006 18:51:34    Sujet du message: Psychothérapie Répondre en citant

Venez parler ici de vos expériences avec les psychiatres, psychologues ou psychanalystes, positives ou négatives, vos conseils, etc ...

Lise.

Attention, on ne traite pas de sexologie dans ce topic.
_________________
2004 guérie, 2007 maman !

Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 29/03/2006 18:51:34    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
DeeLoNSK
LaPatateKiCotch

Hors ligne

Inscrit le: 25 Mar 2006
Messages: 6 632

MessagePosté le: 29/03/2006 19:21:21    Sujet du message: Psychothérapie Répondre en citant

Bon alors ça tombe bien, parce que moi je suis en plein dedans.

En fait je soigne une dépression vieille de trois ans ; je suis une psychothérapie depuis la mi-janvier avec une psychologue.

C'est seulement depuis deux séances que j'ai décidé d'aborder la partie psychologique du problème avec elle ; du coup, on est passé à deux séances par semaine, car je sentais que c'était un gros morceau dont je devais parler avec elle.

Elle m'a d'ailleurs fait remarqué qu'apparement, j'avais besoin d'avoir une séance à part pour le vaginisme/sexualité et une séance pour le reste... Ce qui peut expliquer mes difficultés.

Donc pour l'instant, on n'a pas trop parlé technique... elle m'a posé quelques questions, mais sans plus.

Perso je sens que j'ai besoin de parler "crûment" des choses, de mettre des mots sur les parties de mon corps, de vraiment trancher dans le problème, à vif.

Là on aborde surtout la "forme" et non le fond, c'est-à-dire pas le vaginisme en soi, mais les raisons qui me poussent à vouloir guérir, les raisons qui en sont la cause uniquement selon moi, etc...

Voilou, c'est tout pour l'instant... Ça va de paire avec tout le reste (la dépression) de toutes façons, je n'ai pas beaucoup de doute là-dessus.

Je vous dirai comment ça évolue et si de parler de tel ou tel aspect du problème me fait aller mieux ou me donne l'impression d'avancer
Revenir en haut
Boudchou
Bestiole officielle du forum

Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2006
Messages: 1 506
Localisation: Lyon

MessagePosté le: 01/04/2006 11:46:09    Sujet du message: mon expérience Répondre en citant

Hello !
moi j'ai suivi une psychothérapie pour pleins de raisons (pas seulement le vaginisme, d'ailleurs à la base j'y suis pas allée pour ça).
C'est assez long mais par contre ça m'a complètement changée ou plutôt ça a totalement changé ma manière de voir le monde et de me voir moi. Je suis beaucoup mieux dans ma peau, plus convaincue de mes choix, je me connais (avant c'était pas gagné.. Déçu ).
Je pense que le gros avantage de la psy c'est que ça permet de faire connaissance avec soi même et avec ses conflits intérieurs. En effet, le problème du fille vaginique c'est que généralement elle n'investit pas son vagin ou son corps. Elle ne se connait pas et nie cette partie de son corps. Pourtant les fille svaginiques sont pas frigides du tout, au contraire parfois ! Mais elles refusent ou elles se refusent à la sexualité et au plaisir de la pénétration. Faire connaissance avec soi même ça permet de mener sa vie en harmonie, d'évacuer les conflits internes (dont le vaginisme fait parti) et d'être meixu avec soi et les autres.
Moi la psy m'a permis de tout régler, le vaginisme, mon estime de soi, mes angoisses (j'en ai plus !). Je suis à la fois la même et plus du tout la même.
Ma famille ne me voit plus comme avant, ils me parlent en adulte, là aussi ils disent tous que j'ai énormément changé.
Avant j'étais pas bien dans ma peau, dans mon corps, je ne pouvais pas faire l'amour "comme tout le monde", j'avais des crises d'angoisse, je ne m'aimais pas. Aujourd'hui même s'il me reste deux trois chose sà régler je suis beaucoup plus en harmonie, je ne suis plus aussi stressée qu'avant, je souris beaucoup plus etc etc.

Pour résumer pour moi ça a été tout bénéf la psy !! Encore faut-il trouver le psy qui vous corresponde, quitte à en essayer plusieurs. Moi j'ai trouvé du premier coup et de toute façon j'allais tellement mal que j'ai pris le premier qu'on m'a conseillé et je l'ai plus laché (comme une bouée au début). Si les problèmes sont profond ça dure plusieurs années donc faut être patient. Les premiers rdv on ne voit pas de différence, c'est un travail de longue haleine. Moi au début je sortais mal des rdv, j'avais sorti des choses qui me faisait souffrir et rien n'allait mieux pour autant.
C'est très éprouvant par moment surtout quand on a pas envie de tout remuer mais au final c'est que du positif.

Voili voilou, pour plus d'infos posez moi des questions si vous voulez. Bisous !! Rs Love
Revenir en haut
ptiteloute
Nouveau membre

Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2006
Messages: 1
Localisation: Chartres

MessagePosté le: 01/04/2006 19:20:50    Sujet du message: Psychothérapie Répondre en citant

Salut Boudchou,
Moi aussi je pense qu'aller voir un psy peut nous aider à vaincre le vaginisme. je me retrouve un peu dans ton temoignage, puisque je suis également très angoissée et je n'ai pas beaucoup confiance en moi. Peux-tu me dire pendant combien de temps tu as consulté ton psy ainsi que le prix moyen d'une séance (même si je sais que ca varie selon les professionnels) stp?
De + peux-tu m'envoyer par mail (à rachou28@hotmail.fr) le nom de ton psy et la ville.
merci beaucoup de ton temoignage en tout cas!! Confused
Rachel
_________________
Je vais y arriver, je vais y arriver....j'espère juste que ça ne durera pas trop longtemps!!!
Revenir en haut
Boudchou
Bestiole officielle du forum

Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2006
Messages: 1 506
Localisation: Lyon

MessagePosté le: 01/04/2006 20:23:29    Sujet du message: Psychothérapie Répondre en citant

Coucou ptiteloute !
Et ben en fait généralement une psychothérapie je pense qu'il faut au moins 2 ans pour que ce soit un minimum solide. Bon moi j'ai été mauvaise élève et j'ai mis 3 ans à ne plus avoir de crises d'angoisses mais c'était très fortement lié à mon copain de l'époque ( j'étais pas bien avec lui mais rien à faire je pouvais pas le quitter rien qu'y penser j'avais des crises d'angoisses..génial..). Bon bref mon psy m'a jamais dit de le quitter vu que c'était pas à lui de me dire quoi faire et je faisais une résistance énorme là dessus donc je pense que j'ai pas évolué assez les trois premières années. Je voulais pas remettre en question cette partie de ma vie. Tu vois j'ai pas été super efficace quoi...
Bref, au bout de 3 ans c'est mon mec qui est parti et je me suis sentie libérée. J'ai pu régler mon vaginisme, je pense que j'avais évolué grace à la psychothérapie là dessus mais que je n'aurais jamais pu résoudre ce problème avec mon ex. J'ai plus jamais eu de crises d'angoisse et le vaginisme est derrière moi.

Depuis je continue quand même ma psychothérapie parce que même si je suis guérie je pense que j'ai quelques derniers progrès à faire (et j'en fais encore, la semaine dernière par exemple !). En fait je ne distingue pas la sexualité du reste. J'ai clairement des soucis avec ma féminité (même si extérieurement je suis ultra-féminine et pas du tout garçon manqué), j'ai toujours peur de manquer d'amour et je demande beaucoup trop à mes copains:hum:. J'ai un peu le fantasme d'être au centre de leur vie. Bref je peux être très très chiante à vivre !!! Mais je me soigne ! J'ai déjà beaucoup changé et je suis beaucoup moins pénible qu'avant, disons que c'est par période mais plus ça va mieux ça va...ouf ! Sexuellement ça se résoud tout en même temps. L'évolution entre le sexuel et le reste est toujours parallèle. L'avantage de la psy c'est que ça relie tout, le mental et le physique. avec mon psy on parlait aussi des moyens concrets de résoudre ce soucis (exercices, jeux etc).

En fait j'ai déjà eu des interruptions dans ma psy vu que je suis partie par exemple vivre 6 mois à l'étranger. Disons que ça fait 2 ans que je peux m'en passer facilement, je pourrais même vivre sans (au début c'était impossible j'allais trop mal). Si je continue c'est parce que je suis encore étudiante (donc pour moi c'est remboursé) et que je veux tout régler (je suis perfectionniste..). En fait j'en ai tellement bavé que je veux vraiment aller au bout pour ensuite construire ma vie solidement, faire des enfants sans les faire souffrir etc etc.

Pour moi le bilan est super positif, je dois dire que sans ma psychothérapie je crois que je serais même plus là ou alors dans un état pitoyable. Aujourd'hui je me sens vraiment bien, plus d'angoisses ni rien, heureuse en amour, dans mon boulot etc. Mais je reviens de loin. Faut être assez volontaire et persistant, pas se laisser abattre et abandonner si on sent que ça avance pas. Comme tu le vois je suis la preuve vivante qu'on peut résoudre le vaginisme sans kiné ou sexologue. Je pense que faire de la kiné sans résoudre le côté psy ne sert pas à grand chose mais je parle du point de vue de mon expérience.

Alors quelques infos supplémentaires :
- là ça fait 5 ans que je vois mon psy même si y a eu des interruptions longues, je pense que je vais arrêter dans 6 mois quand je commencerai à bosser.
- mon psy est un psychiatre (un homme, au début ça me plaisait pas bien qu'il soit un homme mais en fait il est très bien et ce qui compte c'est que le courant passe).
- Je crois que j'ai suivi ce qu'on apelle une psychothérapie analytique. En gros j'arrive, je parle de ce que je veux, de mes rêves si je veux, parfois j'amène des dessins à moi, d'autres fois je parle de ma vie actuelle ou passée, bref c'est comme ça sort. Lui il me parle aussi, il est pas muet du tout et moi j'apprécie beaucoup ça, il réagit à ce que je dis ça me fait avancer.
- j'y vais une fois par semaine, une demi heure toujours le même jour à la même heure
- même si j'y vais pas je paye (c'est comme un contrat)
- je suis intégralement remboursée par ma mutuelle (40euros) parce que c'est un psychiatre (donc un médecin qui peut prescrire des médics aussi).
- Enfin je suis sur Lyon et si toi aussi t'es pas loin dis le moi je te donne son nom par mail.

Voili !! Bisous !
Revenir en haut
DeeLoNSK
LaPatateKiCotch

Hors ligne

Inscrit le: 25 Mar 2006
Messages: 6 632

MessagePosté le: 02/04/2006 02:14:49    Sujet du message: Psychothérapie Répondre en citant

"Encore faut-il trouver le psy qui vous corresponde, quitte à en essayer plusieurs. Moi j'ai trouvé du premier coup et de toute façon j'allais tellement mal que j'ai pris le premier qu'on m'a conseillé et je l'ai plus laché (comme une bouée au début)."

>>> alors j'y ajoute mon vécu perso si ça peut en aider certaines :
- c'est clair, moi j'ai consulté trois psy, un psychiatre et un sexologue avant ma psy actuelle qui est fantastique... jusque-là je n'avais vraiment pas l'impression que quoi que ce soit se passait. Là, je ne sais pas si c'est dû à elle, à moi qui suis prête, ou les deux, mais je ressens physiquement le travail psychologique... je veux dire j'en ai pleinement conscience, de l'avancée... et je ressens pleinement le bénéfice de cette psychothérapie. Alors ça ne fait que 3 mois, c'est loin d'être fini, mais ça fait énormément de bien. Et elle, avant de la voir je m'étais décidée : c'est elle et personne d'autre. Si on s'entend pas, tant pis je lâche pas le morceau, j'en ai marre de ne pas en sortir. Et je ne regrette absolument pas ! Confused

"En fait j'en ai tellement bavé que je veux vraiment aller au bout pour ensuite construire ma vie solidement, faire des enfants sans les faire souffrir etc etc. "

>>> Je pense exactement comme toi, Boudchou Moi aussi, je me suis toujours dit qu'avant de pouvoir construire vraiment l'avenir, d'avoir des enfants, etc... je voulais, je devais régler mes problèmes, combattre mes démons pour ne pas infliger ça comme modèle de base à mes enfants, ce qui a été le cas de ma mère.

"Je pense que faire de la kiné sans résoudre le côté psy ne sert pas à grand chose mais je parle du point de vue de mon expérience. "

>>> Idem ; je pense aussi que les deux sont importants, surtout la partie psy. Disons que la partie kiné, qui peut aider à accélérer physiquement, mécaniquement la guérison, peut permettre de se rassurer et d'entrevoir plus d'avenir. Mais je suis aussi d'avis que dans tous les cas, le passage psy est nécessaire.

Quant à moi, j'y vais deux fois par semaine (c'était devenu nécessaire), 1 heure à chaque fois ; c'est une psy mais je n'ai rien à payer... je n'ai pas trop compris pourquoi Embarassé

C'est peut-être parce qu'à la base j'ai été aux urgences de l'hosto suite à une crise d'angoisse, et c'est le psy des urgences qui m'a redirigé vers ce centre médico-psychologique. Mais je ne suis pas sûre que ce soit la raison
Revenir en haut
Boudchou
Bestiole officielle du forum

Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2006
Messages: 1 506
Localisation: Lyon

MessagePosté le: 02/04/2006 03:12:03    Sujet du message: Psychothérapie Répondre en citant

Ca va miux tes crises d'angoisse ?
Bon c'est super que tu te sentes mieux ! Continue comme ça tu verras et ne lache pas même si y a des périodes difficile ou on croit qu'on avance plus. T'as de la chance d'y aller 2h par semaine parce que moi j'avais beau faire des crises d'angoisse tous les jours voir plus souvent au début et ben je devais quand même attendre le rdv.. c'était parfois très dur. Par contre je prenais des médics, et toi ?
Biz !!
Revenir en haut
DeeLoNSK
LaPatateKiCotch

Hors ligne

Inscrit le: 25 Mar 2006
Messages: 6 632

MessagePosté le: 02/04/2006 15:27:58    Sujet du message: Psychothérapie Répondre en citant

Boudchou a écrit:
Ca va miux tes crises d'angoisse ?
Bon c'est super que tu te sentes mieux ! Continue comme ça tu verras et ne lache pas même si y a des périodes difficile ou on croit qu'on avance plus. T'as de la chance d'y aller 2h par semaine parce que moi j'avais beau faire des crises d'angoisse tous les jours voir plus souvent au début et ben je devais quand même attendre le rdv.. c'était parfois très dur. Par contre je prenais des médics, et toi ?
Biz !!


Oui oui, les crises d'angoisse sont terminées.
En fait, c'était plutôt des crises de larmes. Pendant toute la période de Noël et les 3/4 du mois de Janvier, je pleurais quasiment à longueur de journée, insomnies, maux de ventre, de tête, de dos, de dents, tout était noir, envie de rien... pffffiouuu invivable.

Pour ça que je suis allée aux urgences car vraiment je ne pouvais pas attendre d'avoir un rdv psy dans trois mois.

Maintenant ça va énormément mieux, je suis occupée toute la journée, je me réoccupe de notre mariage, je me sens mieux, je n'ai plus de bobos partout, je dors, j'ai de (trop) d'appêtit , envie de plein de choses... bref Il reste encore des crises d'irritabilité/de colère difficilement réfreinables, mais bon ça va passer... si quand même depuis quelques jours j'arrive à les stopper plus rapidement.

Pour les 2 heures par semaine, c'est pas tellement que j'allais plus mal, mais la psy les a réclamé car elle trouvait qu'après chaque séance, en une semaine, j'avais le temps de reconstruire un peu toutes les barrières qu'on abattait pendant les séances.

Quant aux médocs, j'en ai juste pris un peu (15 jours) à Noël au moins pour arrêter de pleurer toute la journée ; je crois que y'avait des somnifères et anxiolitiques. J'ai vite arrêté car du coup sans somni', je ne dormais plus et ça me coupait toute libido Déçu

Et toi, c'est tjs 1/2 heure par semaine ? Tu continues encore c'est ça ?
Revenir en haut
DeeLoNSK
LaPatateKiCotch

Hors ligne

Inscrit le: 25 Mar 2006
Messages: 6 632

MessagePosté le: 03/04/2006 15:32:52    Sujet du message: Psychothérapie Répondre en citant

Pffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffff...

Séance de ce matin : une horreur, pénible comme c'est pas permis, j'ai pleuré et j'essaye de ne pas y repenser, grosses angoisses terrifiantes qui ont refait surfaces et des liens que je n'avais pas envie de faire...

Vivement que ça passe !!
Revenir en haut
TitePuce
En route...

Hors ligne

Inscrit le: 25 Mar 2006
Messages: 6 809
Localisation: IDF

MessagePosté le: 03/04/2006 17:35:28    Sujet du message: Psychothérapie Répondre en citant

Courage Deelonsk !!! Je suppose qu'il faut forcément passer par là Tu fais ressortir tout le mal être qui est en toi, et ça, c'est que du bon Confused
_________________
2012 : Le changement, c'est maintenant, me voilà guérie !
2013 : Je profite de la vie !
2014 : L'année des mes 30 ans, on l'oublie !
2015 : J'essaye de croire à l'amour...

http://www.lesclesdevenus.org/
Revenir en haut
LILAS1519
Modo barj"attitude!

Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2006
Messages: 8 019
Localisation: entre ici et ailleurs

MessagePosté le: 03/04/2006 19:24:48    Sujet du message: Psychothérapie Répondre en citant

Oui Deelonsk, d'ac avec titepuce! tu tisses des liens, tu tu comprends des choses! mais c'est positif, tu travailles sur toi, ca marche, là ça fait mal, mais ça va s'estomper et tu seras plus sereine très vite, pour en faire ta propre analyse à tête reposée.
Tu avances....mais c'est vrai que c'est dur, qu'on va chercher ce qui est enfoui, que ca resurgit, et ça fait mal.....
enfin mon avis très perso, mais parfois j'avais comme toi des séances très douloureuses.
Une psychothérapie, c'est difficile et courageux, car on se retrouve face à soi, avec nos peurs, nos fantomes, nos "boulets", et on doit s'affronter....
mais c'est courageux car on va à l'encontre de nos difficultés pour tenter d'en ressortir plus grand!
Je pense bien à toi!
Bises

Lilas
_________________
avancer et ne plus se retourner...
"je me demande si les étoiles sont éclairées
afin que chacun puisse un jour retrouver la sienne"
Revenir en haut
TitePuce
En route...

Hors ligne

Inscrit le: 25 Mar 2006
Messages: 6 809
Localisation: IDF

MessagePosté le: 03/04/2006 19:47:41    Sujet du message: Psychothérapie Répondre en citant

HS : Trop mimi ta signature Lilas Embarassé Rs
_________________
2012 : Le changement, c'est maintenant, me voilà guérie !
2013 : Je profite de la vie !
2014 : L'année des mes 30 ans, on l'oublie !
2015 : J'essaye de croire à l'amour...

http://www.lesclesdevenus.org/
Revenir en haut
Boudchou
Bestiole officielle du forum

Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2006
Messages: 1 506
Localisation: Lyon

MessagePosté le: 03/04/2006 20:32:27    Sujet du message: Psychothérapie Répondre en citant

Courage Deelonsk ! Je peux juste te dire ceci : c'est normal !!
Biz
Revenir en haut
Linou
Nouveau membre

Hors ligne

Inscrit le: 28 Mar 2006
Messages: 6
Localisation: Région parisienne

MessagePosté le: 04/04/2006 00:51:12    Sujet du message: Chapeau les filles ! Répondre en citant

Tous vos témoignages sont super intéressants ! Je sais qu'il faut que j'entame une psychothérapie pour faire sortir mes petits démons et vous me donnez bien envie de me lancer.

Une de vous a dit que la kiné permet d'avancer sur le plan mécanique et de pouvoir repenser à l'avenir.
C'est exactement ma position ! Je suis pile dans cette phase où je me dis que tout n'est pas réglé (mes appréhensions, le manque de confiance en moi) même si je peux réenvisager ma vie sexuelle. Maintenant que ce n'est plus bloquant, l'aspect sexo doit être imbriqué dans la partie psy. Et finalement c'est une analyse globale qu'il me reste à faire.

Pour le moment, je n'ai pas de travail ce qui fait que je ne me sens pas assez équilibrée personellement et professionnellement pour faire face. J'exploite les bouquins. "Traité sur le désir", au début mais ça ne peut pas me faire de mal, couplé à un vibro mauve histoire de réapprivoiser mes sensations (pas encore reçu, j'attends !).
Même point de vue tune, il faudrait que j'aille dans un centre médico social, comme une de vous parce que les séances à 15.000$ !!! C'est pas possible ! Après avoir bossé et repris mes études, je cherche du boulot. Phase délicate aussi qui n'aide pas tant que ça à être équilibrée dans sa tête, son couple et sa vesti Razz mais y a pire aussi, je vais pas me plaindre trop. Encore un peu de patience et de chance...

Vous connaissez un centre médico social à paris, un à me recommander ?

En tous cas, merci mille fois pour vos témoignages !
Franchement ça fait un bien fou de lire ce qu'on arrive pas à dire !

C'est drôle, ce nouveau forum est vachement intimiste. Ca va pas durer, je vous souhaite qu'il ait autant de membres que le précédent mais j'apprécie beaucoup.

Merci, encore merci et j'allais oublier... merci.

LN'
_________________
Girl Power ! ;-)
Revenir en haut
DeeLoNSK
LaPatateKiCotch

Hors ligne

Inscrit le: 25 Mar 2006
Messages: 6 632

MessagePosté le: 05/04/2006 11:02:28    Sujet du message: Re: Chapeau les filles ! Répondre en citant

Linou a écrit:
Pour le moment, je n'ai pas de travail ce qui fait que je ne me sens pas assez équilibrée personellement et professionnellement pour faire face.


Moi personnellement j'ai justement arrêté mes études en cours d'année, à Noël, pour me reposer, me vider la tête des éventuels soucis "scolaires" (ou dans ton cas professionnels) et me consacrer pleinement à ma guérison sans stress ni pression.

Mais il ne s'agit que de mon vécu et fonctionnement personnels donc je comprends tout à fait ta position, mais peut-être justement cela te serait plus facile de te vider si tu es plus disponible ?... Enfin moi c'est ainsi que je fonctionne

Bon sinon, merci de votre soutien les filles. Ne vous inquiétez pas, je sais que c'est bénéfique, c'est juste très, très dur. J'en arrive à avoir des angoisses comme perdre mon amour (genre l'angoisse qu'"on" me dise : si vous voulez aller mieux, il va falloir le quitter"... et pitiiiiié, qu'aucune de vous ne me dise que si j'ai cette peur, c'est que j'ai peur d'arriver seule à cette conclusion... )... ça c'est l'angoisse majeure de cette semaine qui me fait reculer des quatre fers : nononononon, je ne veux plus rien dire si ça implique que je le perde !

Bref, c'est très obscur, contradictoire, compliqué et extrêmement pénible. Là, j'ai clairement du mal... Séance prévue demain après-midi, je vais essayer de vider un gros morceau d'un coup (ça risque de pas être rigolo, dans la pièce )... faut que ça sorte absolument Déçu
Revenir en haut
Boudchou
Bestiole officielle du forum

Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2006
Messages: 1 506
Localisation: Lyon

MessagePosté le: 05/04/2006 12:26:08    Sujet du message: Psychothérapie Répondre en citant

C'est drôle j'ai ressenti exactement la même chose que toi à l'époque, la même peur. Courage, de toute façon ce qui compte c'est que tu t'en sortes TOI. Biz
Revenir en haut
DeeLoNSK
LaPatateKiCotch

Hors ligne

Inscrit le: 25 Mar 2006
Messages: 6 632

MessagePosté le: 05/04/2006 12:35:43    Sujet du message: Psychothérapie Répondre en citant

Boudchou a écrit:
C'est drôle j'ai ressenti exactement la même chose que toi à l'époque, la même peur. Courage, de toute façon ce qui compte c'est que tu t'en sortes TOI. Biz


C'est vrai Boudchou ??

La même peur, de perdre celui que tu aimes ? C'est normal alors ??

J'ai essayé de me rassurer en me disant que ce qu'il fallait que je tire au clair, en séance demain, ce n'est pas "devrais-je le quitter ou non" mais "qu'est-ce qui provoque cette angoisse infondée ?"...

Si vous saviez comme j'ai peur les filles pfffffiou
Revenir en haut
Boudchou
Bestiole officielle du forum

Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2006
Messages: 1 506
Localisation: Lyon

MessagePosté le: 05/04/2006 13:35:08    Sujet du message: Psychothérapie Répondre en citant

Ben oui la même peur. En fait faut dire que mes crises d'angoisse étaient liées à lui (j'ai commencé à en avoir la veille de l'emménagement). Je refusais de me dire que c'était CETTE relation ui me destabilisiat et qu'il fallait que je mette en question, je préférais me dire que c'était ma vision du couple en général qui me posait problème. Au final, je refusais de remettre en question mon couple, de me dire qu'il fallait que je le quitte. d'ailleurs quand j'y pensais j'avais des crises d'angoisses alors ça arrangeait pas les choses... Bref, aujourdh'ui je sais que oui j'étais pas bien avec lui, que j'aurais dû le quitter mais je n'ai pas pu le faire à l'époque, j'ai tenu 3 ans comme ça, entre crises d'angoisse, doutes à propos de lui etc. Je suis toujours restée. Il a fallu qu'il me quitte pour que je comprenne que je n'avais pas grand chose à faire avec lui.
Ma hantise c'est de me dire qu'un peu plus et je faisais ma vie avec lui, ça aurait été un grand drame pour moi je pense. Inconsciemment je savais tout ça mais impossible de me l'avouer. Bref, je t'assure qu'aujourdh'ui j'ai vécu d'autres choses et ça va super bien, je n'ai plus de crises d'angoisse.

Voilà, j'ai été sincère mais en aucun cas tu ne peux appliquer mon expérience à la tienne !! C'est mon histoire, la tienne est forcément différente ! Tout ce que je peux te dire c'est mes crises d'angoisse exprimaient une contradiction, un conflit entre mon inconscient ("au secours ce mec n'est pas celui que je veux pou ma vie entière") et ma vie réelle et consciente ("je veux à tout prix rester avec lui"). Bien sur les angoisses on une origine aussi dans l'enfance.

Voili voilou, j'espère que ça t'éclairera mais ne l'applique pas à toi ça ne servirait à rien. Biz !
Revenir en haut
DeeLoNSK
LaPatateKiCotch

Hors ligne

Inscrit le: 25 Mar 2006
Messages: 6 632

MessagePosté le: 06/04/2006 09:15:14    Sujet du message: Psychothérapie Répondre en citant

Heureusement que tu me dis de ne pas l'appliquer à moi car c'est ce que j'ai failli faire >___<

... bon en fait je commençais un argumentaire pour décrire tout ce que j'aime le mien, comme pour me "justifier" >__< Je n'ai pas envie de le quitter, je l'aime, point. Mais je dois absolument comprendre cette angoisse. Car je sais, consciemment et inconsciemment, que je suis heureuse avec lui.

La seule chose est que mes énormes problèmes avec mes parents me font développer avec lui des liens "filiaux" qui ne devraient pas être (la classique recherche du père, la protection, la consolation, etc...). Le travail doit être sur mes parents et sur un rééquilibrage de ma relation avec mon amour, une relation d'égal à égal et non plus enfant-adulte.

Mais si j'ai bien une certitude dans la vie, c'est d'aimer cette homme-là et de ne jamais, jamais vouloir le quitter.

Pffff, ça va pas, vivement que ça passe, c'est dur, les filles
Revenir en haut
Boudchou
Bestiole officielle du forum

Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2006
Messages: 1 506
Localisation: Lyon

MessagePosté le: 07/04/2006 11:06:16    Sujet du message: Psychothérapie Répondre en citant

Un truc : quand on a besoin de se justifier à tout prix, de répéter sans arrêt "je ne veux pas ci, j'aime ça" c'est souvent qu'au fond on en doute. Réagir sur la défensive en disant par exemple "moi je t'assure à 100% que vraiment j''ai la certitude de..." c'est souvent parce qu'on protège des grandes réalités cachées et inavouées. Un exemple, j'ai mis trois ans à arrêter de défendre sans arrêt ma mère à chaque fois que j'en parlais dans ma psy. Bref, en fait je la défendais parce qu'au fond j'avais beaucoup beaucoup de reproches à lui faire et que je n'étais pas si claire que ça dans ma relation avec elle au fond (agressivité cachée). C'est pareil quand on répète inlassablement "je ne veux pas le quitter, jamais"... C'est terrible de dire "jamais". Méfie toi, rien n'est définitif, un couple ça se remet en question et pour ça il faut accepter de reconnaître que rien n'est acquis et que tu peux ou que lui peut un jour avoir envie de te quitter.
Tu imagines ce que ça représente de dire "je ne le quitterai jamais" ? C'est dramatique je trouve, ça veut dire que ton amour est inconditionnel, hors je pense qu'aucun amour n'est inconditionnel y compris l'amour d'un enfant pour ses parents. On n'aime pas à tout prix mais plutôt à condition que...
C'est pas grave de douter de son couple, c'est normal, c'est sain, c'est beaucoup plus grave de dire "jamais je ne remettrai en question mon couple". Voilà, je ne cherche pas à te perturber, j'espère que ça t'aidera à aller vers ta vérité. Bisous !!
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 02/12/2016 20:53:34    Sujet du message: Psychothérapie

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FORUM Vaginisme et Vulvodynies Index du Forum -> Vaginisme -> Les méthodes de guérison -> Les thérapies. Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  >
Page 1 sur 7

 

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com