FORUM Vaginisme et Vulvodynies Index du Forum

FORUM Vaginisme et Vulvodynies
Le vaginisme et les vulvodynies sont des maladies taboues qui touchent les femmes. Douleurs lors des rapports sexuels ou pénétration impossible ou douloureuse, venez nous rejoindre ! Soutien, exercices... Tout pour s'en sortir !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 





 Bienvenue ! 
L'association Les Clés de Vénus propose des rencontres à divers endroits. Formulaire à remplir et affaire à suivre ici: http://forum-vaginisme.xooit.com/t3591-Les-rencontres-organisees-par-l-association.htm?start=20#p249964
cesarienne et antécédent de violence conjuguale

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FORUM Vaginisme et Vulvodynies Index du Forum -> Vaginisme -> Les causes de votre vaginisme.
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Elvinia
Nouveau membre

Hors ligne

Inscrit le: 01 Nov 2016
Messages: 2

MessagePosté le: 01/11/2016 23:26:59    Sujet du message: cesarienne et antécédent de violence conjuguale Répondre en citant

Bonjour à toutes


Je me suis inscrite ce soir sur ce forum parce que n'étant pas encore désespérée, j'espère bien trouver une solution avant de le devenir...

Je vous dirais bien que je vais la faire courte, mais j'ai bien peur que ce soit un mensonge.

Je suis l'ainée d'une fratrie de 3 et demi. Ma soeur est née 2 ans après moi, et mon frère 6 ans après moi. Notre mère est devenue assistante maternelle pour la DDASS, donc nous avons été famille d'accueil, lorsque j'avais 4 ans, d'un bébé de 3 mois, qui n'est au final jamais parti de chez nous. Cela m'a posé beaucoup de problème durant mon enfance, dans le sens où ma mère a toujours été persuadée de bien faire, d'être une excellente mère, et surtout : qu'il ne pouvait rien nous arriver, à nous, ces enfants, puisque nos parents nous aimaient. Tandis que l'enfant de la DDASS avait le droit d'exprimer toutes les difficultés du monde, de faire preuve de toute la violence qu'elle voulait à notre égard, elle avait le droit, puisqu'elle était malheureuse, elle... Et comme nous avions des parents aimants, nous n'avions aucune raison de nous plaindre, nous. Et c'est malheureusement ce que j'ai retenu de mon éducation, l'interdiction de me plaindre, et la banalisation, voir la normalisation, des insultes reçues, voir des coups. Essentiellement à l'école. Mais là où des parents attentifs seraient intervenus et auraient tenté de trouver une solution, les miens sont restés sourds, aveugles, et donc muets, face à ma situation, au harcèlement scolaire que je subissais. Non pas qu'ils s'en foutaient en fait, mais juste qu'ils pensaient sincèrement qu'étant des parents aimants, je viendrais leur dire si j'avais un problème. Sauf que parallèlement à ça, ma mère m'avait plusieurs fois envoyé sur les roses lorsque je revenais en pleurant de l'école parce qu'on s'était moqué de moi, parce que "E est malheureuse, E a de vrais problèmes elle, ses parents ne l'aime pas elle, alors c'est bon, arrête de te plaindre pour tout et n'importe quoi". J'avais 7 ans, mais ça a été fini. Je ne me suis plus jamais plainte, je n'en avais pas de vraies raisons...

Je me rends compte, après analyse, que j'ai d'une certaine manière été programmée à encaisser brimades, insultes, humiliations etc sans rien dire, sans m'en plaindre, et surtout, en fait, à trouver ça normal, et à toujours justifier et trouver des excuses à mes agresseurs. Ce n'était pas de leurs fautes, puisqu'ils étaient malheureux, avaient été battus par leurs parents, etc. Et c'est donc logiquement que lorsque mon ex m'insultait, me hurlait dessus, etc, j'étais incapable de régir autrement qu'en trouvant cela... logique.
Il aura fallu qu'il tente de me tuer après 8 ans de vie commune et 7 mois de mariage pour que je me réveille enfin de cette profonde léthargie. J'ai demandé le divorce le lendemain, après m'être enfuie de chez moi à 1h du matin...
J'ai rencontré mon mari actuel très rapidement après cette séparation, et je suis tombée enceinte 4 mois après. Notre fille est née il y a 6 mois maintenant. 24h de travail sans péridurale, une césarienne en urgence pour rythme cardiaque du bébé en baisse, et un col stagnant à 6 depuis plus de 7h.
Et plus aucun rapport sexuel possible depuis, j'ai l'impression à chaque fois d'être complètement sèche, alors que c'est exactement l'inverse, et surtout, c'est comme s'il tentait d'introduire un boulon de 10 dans un trou de 2... Un doigt, ça passe, c'est le maximum. Et pas trop loin.

Niveau sexualité, pour faire un exposé là dessus aussi, parce que cela fait partie également des causes j'imagine, j'ai eu mon premier rapport à 18 ans, avec mon premier grand amour, sans quasi de douleur. Premier grand amour juste après l'acte m'a balancé son caleçon à la gueule avec un "essuies toi, ça coule, t'es dégueulasse". Le choc m'a empêché de répondre. Puis interdiction de s'endormir dans les bras l'un de l'autre, faut pas abuser non plus, les sentiments, c'est mal, c'est une faiblesse. Premier grand amour n'est pas resté longtemps, j'avais encore assez d'amour propre à cette époque pour le larguer proprement...
J'ai eu 2-3 histoires sérieuses au milieu, pour lesquelles j'ai à chaque fois été l'instigatrice de la rupture. J'ai aussi enchainé les plans culs à la chaine, des tas de plans culs, des paquets de plan culs. Des soirées échangistes. Des soirées fétichistes. Des soirées SM parfois. Ca a été mon milieu pendant quelques années, et j'y ai rencontré S, mon ex mari.
Avec lui, niveau sexe, j'ai doucement oublié ce qui me plaisait à moi, pour soit ne rien faire, soit faire ce qui lui plaisait à lui. Mais comme nous n'étions décidément pas sur la même longueur d'onde, les rapports ce sont éloignés dans le temps. Un avortement et une fausse couche m'ont pas aidé à améliorer les choses.

Suite à notre séparation, j'étais repartie sur une logique de plan cul, et c'est comme ça que j'ai rencontré mon mari, qui est l'inverse, en tout point, de mon ex. Il est calme, doux, tendre, confiant, patient... mais adore le sexe lui aussi^^ Nous nous sommes tout de suite accordé sur tout, sexe, chevaux, envie de famille, vision du monde, humour... il est parfait !
Mais plus moyen de rien faire avec lui, alors que les envies et les fantasmes sont toujours là, à fond...

Et niveau ressenti, je nage un peu, j'ai l'impression que plusieurs choses se mêlent :

- la trouille absolue de retomber enceinte maintenant, et soit de devoir avorter car utérus pas suffisamment cicatrisé, soit de mettre ma vie en jeu, ou celle du bébé en devant le faire naitre à un stade de grand préma pour éviter de trop distendre l'abdomen (j'attends mon retour de couche pour poser un sterilet, mais même avec ça, je ne suis pas sereine...)
- la peur d'avoir mal lors de la tentative de pénétration (parce que bon, je ne vous apprend rien, mais... on a toutes connu moments plus agréables que ceux là...)
- la honte de mes fantasmes et mes envies avec lui (parce qu'en plus, j'ai reçu une éducation ultra catho, catéchisme jusqu'à ce que j’envoie bouler le système, messe tous les Dimanche, curé régulièrement invité à table, scoutisme, prières du soir, etc. et rien que se regarder nue dans un miroir, c'est un péché, selon certains, donc bon... le fait que j'ai pris la tangente exactement inverse pendant des années n'est pas franchement étonnant...)
- je ne me l'explique pas, mais lorsque l'on commence un gros câlin, même si il m'a rassuré au préalable sur le fait qu'il ne tenterait pas d'aller plus loin, j'ai toujours le prénom de mon ex en tête, et je dois ouvrir les yeux pour me rassurer sur le fait que ce soit bien lui, et non l'autre, avec moi... ce qui me coupe pas mal aussi, il faut bien l'admettre.
- ...
c'est déjà bien assez, mais ça fait une sacrée tambouille dans ma tête, et je suis juste complètement paumée...

Alors si l'une d'entre vous avaient une formule magique^^ Non ? Je m'en doutais^^ DDR

Enfin, bref, voilà, c'était ma présentation...
je suis preneuse de début de piste de réflexions, de conseils de lecture, etc.

Je pensais commencer de la sophrologie ou du yoga, et faire quelques séances d'acuponcture. Pensez vous que cela pourrait aider ?
Nous parlons aussi avec mon mari d'aller consulter un sexologue. Mais dois je y aller seule ? Devons nous y aller en couple ? Et qui aller voir ?...

Merci
_________________
Lire, c'est comme embrasser : ceux qui ne le font pas souvent, on s'en rend compte avec la langue...
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 01/11/2016 23:26:59    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
rustine
Modérateurs

Hors ligne

Inscrit le: 18 Nov 2008
Messages: 5 579

MessagePosté le: 02/11/2016 22:49:20    Sujet du message: cesarienne et antécédent de violence conjuguale Répondre en citant

Bonjour Elvinia et bienvenue parmi nous !

Je crois que tu as bien analysé la situation, tu as vécu beaucoup de situation où tes propres émotions, tes propres désirs n'avaient pas leur place, peut-être que tu es maintenant dans un autre état d'esprit et que cela va nécessiter un temps d'adaptation, c'est comme de repartir de zéro, tu as besoin de temps tout simplement.
Ensuite, tu as vécu récemment de grands changements/bouleversements : violence, divorce, nouvelle union, bébé... Bref, beaucoup de femmes ont encore des difficultés à reprendre une sexualité l'année qui suit la naissance d'un enfant et cela est encore plus compréhensible dans ton cas si on tient compte de ce que tu as vécu il n'y pas si longtemps que ça.

Pour tes questions, le sexologue, c'est une bonne idée, seule ou à deux, c'est à discuter entre vous et avec le sexologue aussi. Tu peux demander des coordonnées à l'association Les Clés de Vénus.

Confused Confused Confused
_________________
Memento mori.
Revenir en haut
Bunny
Inoffensif herbivore

Hors ligne

Inscrit le: 25 Mai 2008
Messages: 2 975

MessagePosté le: 02/11/2016 23:08:49    Sujet du message: cesarienne et antécédent de violence conjuguale Répondre en citant

Bienvenue Elvinia ! Confused

Tu analyses ton passé avec beaucoup de clairvoyance, bravo. Je pense comme Rustine que tu as besoin de temps, et que là tu paies un peu la facture des années et des difficultés passées.
La sophrologie c'est une bonne idée pour t'aider à faire retomber la pression, je suggère peut-être microkiné ou shiatsu pour t'aider à récupérer après la grossesse et la naissance compliquée. Et un sexologue, oui, pourquoi pas, à vous de voir si vous vous sentez plus à l'aise seuls ou à 2. En tout cas voir un professionnel permet de vider son sac et de faire le point avec quelqu'un de neutre, c'est très important.

Sinon pour la peur de retomber enceinte je te comprends pleinement: ma fille a 6 mois et pour l'instant le n°2 n'est pas une option . Donc en attendant que je me décide pour une contraception, c'est préservatifs ! Par contre, tu n'as pas encore eu ton retour de couches ? Depuis 6 mois ?
(Pour te rassurer un peu: mon super obstétricien m'a dit qu'on conseille généralement d'attendre un an après une césarienne pour une nouvelle grossesse, mais que c'est vraiment le délai maximal pour être sûr que l'utérus pourra supporter de nouvelles contractions sans problèmes. En clair, pour lui au bout de six mois (sauf réel souci de cicatrisation) c'est bon.)
_________________
Co-admin de ce charmant forum... Guérie et maman.
Il n'y a pas de chemin vers le bonheur. Le bonheur est le chemin.
Revenir en haut
Elvinia
Nouveau membre

Hors ligne

Inscrit le: 01 Nov 2016
Messages: 2

MessagePosté le: 03/11/2016 09:16:00    Sujet du message: cesarienne et antécédent de violence conjuguale Répondre en citant

Merci pour vos réponses

Bunny, eh oui, toujours pas de retour de couche, et hormones toujours au taquet : je suis en allaitement exclusif, nous commençons tout juste la diversification, mais ma fille étant très souvent greffée au sein, mon corps semble lui même d'accord avec l'idée que un, c'est bien^^


Pour le microkiné, qu'est ce ?
Parce que là, je suis en rééducation kiné pour les abdos, et je suis moyen convaincue déjà...


Merci !!!
_________________
Lire, c'est comme embrasser : ceux qui ne le font pas souvent, on s'en rend compte avec la langue...
Revenir en haut
darmie
Confirmé(e)

Hors ligne

Inscrit le: 28 Nov 2015
Messages: 258

MessagePosté le: 03/11/2016 14:26:56    Sujet du message: cesarienne et antécédent de violence conjuguale Répondre en citant

Bonjour et bienvenue...

Wouah... Quelle vie... Oui, je suis d'accord, c'est comme une nouvelle vie qui démarre pour toi, à toi maintenant de bien prendre soin de ton mari, de ta fille et surtout de toi... Mais je crois que tu es sur la bonne voie...

Pour les pistes je crois qu'il faut aller vers ce qui nous parle le plus.

Nous sommes là pour te soutenir. Confused
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 06/12/2016 18:52:00    Sujet du message: cesarienne et antécédent de violence conjuguale

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FORUM Vaginisme et Vulvodynies Index du Forum -> Vaginisme -> Les causes de votre vaginisme. Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com