FORUM Vaginisme et Vulvodynies Index du Forum

FORUM Vaginisme et Vulvodynies
Le vaginisme et les vulvodynies sont des maladies taboues qui touchent les femmes. Douleurs lors des rapports sexuels ou pénétration impossible ou douloureuse, venez nous rejoindre ! Soutien, exercices... Tout pour s'en sortir !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 





 Bienvenue ! 
L'association Les Clés de Vénus propose des rencontres à divers endroits. Formulaire à remplir et affaire à suivre ici: http://forum-vaginisme.xooit.com/t3591-Les-rencontres-organisees-par-l-association.htm?start=20#p249964
la clé de Vénus, c'est le clito!

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FORUM Vaginisme et Vulvodynies Index du Forum -> Les témoignages de guérison -> Guéries du vaginisme
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Bidulechouette
Nouveau membre

Hors ligne

Inscrit le: 03 Jan 2016
Messages: 5

MessagePosté le: 04/01/2016 11:58:00    Sujet du message: la clé de Vénus, c'est le clito! Répondre en citant

La clé de Vénus : c'est le clito!

Je suis guérie depuis environ 3 ans. 
J'ai 34 ans. Je souffrais de vaginisme depuis mes premières relations avec pénétration depuis l'âge de 16ans.
Aujourd'hui avec un peu de recul, voilà ce que je pense.
Le plaisir féminin vient avant tout du clitoris et de l'imagination. C'est là que nous avons le plus de travail !
Pour guérir il faut se penser comme une reine.
il faut chercher SON plaisir et non pas celui de l'autre.
Pour trouver le plaisir il faut chercher  le désir. Et pour ça tout est bon:
Films érotiques, sextoys, drague, textos, lettres d'amour, et discussions chaudes.
Et tout ce qui n'a pas de caractère spécifiquement sexuel mais qui est bon pour l'égo: faire du sport, se faire épiler chez une esthéticienne, s'acheter des habits qu'on a plaisir à porter, mais également chercher les occasions de se "grandir" pour améliorer l'image qu'on peut avoir de soi, l'emmener le plus loin possible. Et il faut viser haut car j'ai la sensation que l'estime de soi, la confiance et la libido sont copines!
On peut donc chercher à travailler sur des choses intéressantes, se cultiver, lire des livres, regarder de bons films, s'intéresser à la politique ou n'importe quelle chose qui nous concerne, nous questionne, nous rende plus profonde et au fond nous permettent de nous procurer du plaisir personnel et de rentrer dans la vertigineuse et merveilleuse mécanique du plaisir et du désir qui dépasse très largement la question du sexe et nous place, à l'égal de l'homme, dans le monde et dans la société.
J'ai commencé à guérir le jour où j'ai pensé à moi, et non pas "pour faire plaisir à mon copain", ou "pour être normale"
Pour guérir il faut aimer son sexe et accepter tout le mystère qui existe dans une relation, tout ce que nous ne maîtrisons pas. 
Pour guérir il faut expliquer une chose à son partenaire : nous les femmes, nous jouissons grâce à notre clitoris! Et oui désolée les gars, mais votre pénis dans notre vagin, il va falloir l'admettre, ça n'est qu'un plus...
Bon quand-même, c'est vraiment un gros plus, c'est comme si ça ouvrait sur un nouveau paysage, différent, non pas plus fort, mais plus voluptueux, partagé. Et le plaisir augmente d'autant plus avec celui de l'autre et le rythme commun, et le vertige de penser que "ça coïncide "!

Pour guérir j'ai:
- décidé que j'allais ME guérir 
- abandonné l'idée que ma guérison viendrait de quelqu'un d'autre ( médecins en tous genre et combien j'en ai vu en 15 ans? 15, 20? Ou de mon compagnon... ) Bref de quelqu'un d'autre
- vu un excellent psy (3ème tentative)
- utilisé avec un très grand sérieux les dilatateurs Amiel
- acheté un sextoy 
- regardé des films porno ( même si, honnêtement, ça fait peur et ça révèle à quel point le monde entier dénigre le plaisir féminin car là dedans tout est fait pour faire jouir les hommes, et mal en plus, tout en offrant une image de femmes en plastique bêtes comme leurs pieds qui feignent de jouir sans que jamais un pénis ou un doigt, une langue ou même un œil de caméra ne vienne effleurer leur clitoris  ... ) enfin bref ça peut quand-même donner des idées... Même si ça a un arrière-goût de macdo!
- pratiqué régulièrement le yoga
- épluché tous les sites internet et émissions de radio sur la question (certaines vraiment excellentes sur France culture, vive les podcast !)
- vu une sophrologue pendant 10 séances avec certaines en hypnose c'était pas mal 
- j'ai pris l'habitude de me masturber et j'ai compris que faire participer mon vagin pouvait procurer des sensations agréables et vraiment nouvelles, cosmiques
- abusé sur le lubrifiant : sensilube, huile de jojoba, monasens 
- retrouvé le plaisir de séduire mon compagnon et partager avec lui des moments incroyables, qui, après quinze ans de douleurs, nous procure un bonheur indéfinissable!
- et oui aussi, j'ai choisi un nouveau compagnon avec qui je savais que ça serait possible. Celles qui ont un compagnon qui a peur des préliminaires... Hum, il faut absolument le faire changer d'avis ! Et oui pour bien faire l'amour il faut prendre son temps et se cultiver en quelques sortes, se constituer un petit répertoire renouvelable, à deux, où chacun évoque ce qui lui plaît, guide l'autre, le fait chauffer au rouge! Ça, même les vaginiques savent le faire !  Mais les hommes ne sont pas toujours curieux de ces péripéties en périphérie qui sont pourtant la clef du septième ciel !


Après un premier palier de guérison, j'ai réussi non seulement à faire l'amour, à être pénétrée, mais je suis tombée enceinte !
Wouah! Le choc! Comment je vais faire pour accoucher?
Heureusement on a 9 mois pour se faire à l'idée. Et notre corps, bien sûr, sait tout et se développe sans qu'on ait rien à faire. Je suis une femme. Un bébé va sortir de mon sexe. Quelle vision impossible ! Et bah si, c'est arrivé ! J'ai accouché d'une petite fille. Ce jour là je suis devenu une femme. Je ne saurais pas trop comment expliquer cette phrase...
Je pense que mon schéma mental, un peu dans la douleur je l'avoue, a coïncidé avec mon corps. L'enfant en était la preuve. 
J'ai un peu souffert d'une petite déchirure pendant un mois environ mais bon pour nous autres, c'est un peu de la gnognote ! C'est vite passé.
Un peu plus d'un mois après, j'ai fait l'amour avec mon compagnon. J'étais très curieuse de voir si ça avait changé quelque chose. Oui j'avais moins mal! Pas de miracle, non, mais une nette amélioration.
Ensuite, j'ai été chez une sage-femme formée à la méthode CMP que je vous recommande absolument, même hors grossesse, pour faire de la rééducation. Ça veut dire Contrôle et Maîtrise du Périnée. Avec l'aide d'images très simples, on stimule un à un les différents muscles du périnée. C'est très curieux car c'est vraiment très doux, presque indicible.  Avec cette méthode, on apprend à "ressentir" avec précision sa morphologie, ça va beaucoup plus loin que la simple vision schématique, même si celle-ci est nécessaire pour "comprendre" comment on est constituée. Et puis on met en évidence le lien qu'il peut y avoir, fort dans un sens comme dans l'autre entre le corps et notre imagination. L'imagination, qui prend sa source dans notre cerveau à l'incroyable plasticité, est capable de nous délivrer, à condition de lui indiquer les bons chemins.
Cela a fini pour de bon de me guérir. Depuis, plus rien que du plaisir.

Parmi les choses que j'ai tenté, voilà ce qui n'a pas marché et pourquoi :
-vu deux psys différents vraiment très mauvais... Attention il faut absolument aller voir des professionnels avec qui on se sent en confiance, même si la personne vous a été recommandée. Il faut être pris en charge par quelqu'un qui nous tire vers le haut et vers le bon. Et puis il faut s'investir beaucoup. 
-vu une kiné pour de la rééducation : cette expérience a été désastreuse. Aucune amélioration voir pire car la personne pratiquait des sortes d'étirements dont la douleur était insurmontable, me branchait à une machine avec bio feed-back qui témoignait chaque séance à l'écran de mon impuissance à guérir. Ces méthodes, on espère tellement qu'elles fonctionnent, comme si c'était ça LA solution :focaliser sur notre vagin, le muscler et puis hop, ça repart sans que l'on se soit véritablement investi... Le vaginisme est un problème de l'intérieur. Il devra être résolu de l'intérieur. En nous-mêmes. Non il ne s'agit pas d'une pièce mécanique qu'il suffirait de huiler un peu...
- tester toutes les crèmes de la terre : pareil, la pensée magique, ça fait illusion quelques temps, ça donne de l'espoir... Mais bon.
- vu un nombre incroyable de gynécologues qui nient ce problème 

Je suis arrivée au bout de cette épopée et je suis très fière, d'une certaine manière. Car c'était vraiment très compliqué à résoudre et j'avoue que je ne sais pas exactement ce qui s'est produit... Le seul truc que je peux affirmer, c'est qu'il faut écouter ses pulsions positives, celles qui nous rendent libres, nous les femmes, celles qui nous font jouïr et nous épanouir, contre tous les clichés religieux ou machistes, qui traînent inconsciemment dans nos têtes et cloisonnent corps et esprit.
C'est une aventure et il faut la gagner! Chaque étape a été importante. C'est petit à petit qu'il faut avancer, avec confiance.
J'ai maintenant une deuxième petite fille et mon compagnon est très content, et je crois un peu étonné, par cette drôle d'histoire, qui nous a appris à jouïr ensemble comme des fous, et sans complexe.

Ps: merci  évidemment à ce forum et aux clés de Vénus car sans vous  je ne sais pas trop si j'aurais eu le courage ! Vive la solidarité ! Peace and love 
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 04/01/2016 11:58:00    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Spika
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 17 Oct 2015
Messages: 147

MessagePosté le: 04/01/2016 15:42:59    Sujet du message: la clé de Vénus, c'est le clito! Répondre en citant

Merci beaucoup pour ton témoignage et tes nombreux conseils. C'est chouette de voir quelle force positive cela t'a amené.
Revenir en haut
Aghate
ZeWallace&GromitBlues

Hors ligne

Inscrit le: 01 Aoû 2007
Messages: 7 059
Localisation: en direct des studios Aardman

MessagePosté le: 04/01/2016 16:05:39    Sujet du message: la clé de Vénus, c'est le clito! Répondre en citant

Merci pour ton témoignage et bonne année à toi!

Bien sûr chaque témoignage ramène à sa propre expérience.
J'ai su, vraiment su, que je pouvais "casser le schéma" le jour où j'ai enfin eu du plaisir
en faisant mes exos... avec une carotte.
Je suis donc d'accord avec toi sur le notion de plaisir: prendre conscience de notre propre plaisir,
est essentiel. En revanche, je pense que l'idée du clitoris-roi peut nous freiner:
oui, on peut ressentir du plaisir par la pénétration, donc grâce aussi à notre vagin.
C'est important de ne pas se dire que la pénétration en elle-même n'apporte pas du
plaisir qu'à l'autre.

Bonne continuation!

_________________
Agat Ze Blues
23/12/2009 j'ai cassé le schéma!
Revenir en haut
Aghate
ZeWallace&GromitBlues

Hors ligne

Inscrit le: 01 Aoû 2007
Messages: 7 059
Localisation: en direct des studios Aardman

MessagePosté le: 04/01/2016 16:06:29    Sujet du message: la clé de Vénus, c'est le clito! Répondre en citant

Aghate a écrit:
Merci pour ton témoignage et bonne année à toi!

Bien sûr chaque témoignage ramène à sa propre expérience.
J'ai su, vraiment su, que je pouvais "casser le schéma" le jour où j'ai enfin eu du plaisir
en faisant mes exos... avec une carotte.
Je suis donc d'accord avec toi sur le notion de plaisir: prendre conscience de notre propre plaisir,
est essentiel. En revanche, je pense que l'idée du clitoris-roi peut nous freiner:
oui, on peut ressentir du plaisir par la pénétration, donc grâce aussi à notre vagin.
C'est important de ne pas se dire que la pénétration en elle-même n'apporte du plaisir qu'à l'autre.

Bonne continuation!

_________________
Agat Ze Blues
23/12/2009 j'ai cassé le schéma!
Revenir en haut
rustine
Modérateurs

En ligne

Inscrit le: 18 Nov 2008
Messages: 5 579

MessagePosté le: 04/01/2016 18:36:36    Sujet du message: la clé de Vénus, c'est le clito! Répondre en citant

Bonjour à toi et bienvenue parmi nous !

Félicitations pour ta guérison ! Bien

La clé de la guérison c'est effectivement le plaisir mais justement intégrer que le vagin peut être une source de plaisir à part entière est pour moi la dernière phase de la guérison.

Bien entendu cela nécessite du temps, c'est moins facile et automatique qu'avec le clitoris mais il est possible de prendre du plaisir avec le vagin et avec beaucoup d'autres parties du corps d'ailleurs (les seins, la bouche, le lobe des oreilles, les orteils... :W ). Avant d'être guérie, je ne pensais pas cela possible même au début de ma guérison, je pensais comme toi que la pénétration rajoutait du plaisir mais n'en était pas l'origine, mais après quelques années de pratique, j'ai complètement revu ma vision des choses, d'ailleurs aujourd'hui, je préfère la pénétration à toutes autres pratique sexuelle.
Bref, il ne faut pas s'interdire d'explorer d'autres pistes...
_________________
Memento mori.
Revenir en haut
darmie
Confirmé(e)

Hors ligne

Inscrit le: 28 Nov 2015
Messages: 258

MessagePosté le: 05/01/2016 13:18:23    Sujet du message: la clé de Vénus, c'est le clito! Répondre en citant

Merci pour ton témoignage, on peut se retrouver facilement dans ton parcours et ça nous permet de rester positive!!
Revenir en haut
mes-petits-problemes
Nouveau membre

Hors ligne

Inscrit le: 20 Mar 2014
Messages: 24

MessagePosté le: 05/01/2016 16:40:18    Sujet du message: la clé de Vénus, c'est le clito! Répondre en citant

Merci pour ce beau témoignage remplie d'espoir pour toutes celles qui comme moi ne sont pas encore arrivées à la guérison !
Et Félicitations pour tout le chemin accompli... et ici, sur ce forum, tu peux le crier haut et fort, tu as de quoi être super fière de toi !!
Revenir en haut
Bidulechouette
Nouveau membre

Hors ligne

Inscrit le: 03 Jan 2016
Messages: 5

MessagePosté le: 05/01/2016 22:06:56    Sujet du message: la clé de Vénus, c'est le clito! Répondre en citant

Merci les filles pour vos remarques !
Et la carotte ça me fait penser à une blague :
Dans un couvent, la mère supérieure déclare :
"À midi, il y aura des carottes."
Et toutes les nonnes de crier:" ouais !"
Et la mère supérieure ajoute : "râpées!"
Et les nonnes : "ooooh" de déception
...
Bon trêve de plaisanterie !
Je voulais donc préciser toutes ces questions car ça me turlupine.
Je crois qu'on peut dire que l'organe du plaisir, c'est le clitoris, et le vagin, une zone érogène un peu privilégiée, puisqu'elle est "raccordée " d'une certaine manière au clitoris par des terminaisons nerveuses nombreuses et qui couvrent un périmètre plus important qu'il n'y paraît!
Après bon, c'est clair que moi aussi, maintenant que je connais le chemin je dois dire que les relations avec pénétration sont un peu mes préférées et évidemment, quel plaisir ça nous procure !
Pourtant je trouve ça important de décrire un peu objectivement comment est constitué notre sexe entier, c'est à dire avec ce fameux clito, souvent oublié dans les schémas, ou incomplet.
En réfléchissant à ma réponse, je suis tombée sur ce site, que j'ai trouvé très intéressant...
http://www.osezleclito.fr
En tout cas mon idée n'est vraiment pas de décourager la pénétration bien au contraire !
Revenir en haut
rustine
Modérateurs

En ligne

Inscrit le: 18 Nov 2008
Messages: 5 579

MessagePosté le: 07/01/2016 10:48:25    Sujet du message: la clé de Vénus, c'est le clito! Répondre en citant

En fait je crois surtout qu'on a un système de zones érogènes reliées entre elles sans qu'on y comprenne encore grand chose puisque cela n'intéresse pas grand monde de faire des recherches dessus...

Je ne sais si une zone a plus d'importance qu'une autre là-dedans. Certes on peut dire que même lorsqu'on a un orgasme "vaginal" le clitoris est indirectement stimulé, mais que dire des femmes qui ont des orgasmes quand on leur caresse les seins ou même quand on les embrasse (sisi ça existe) sans aucun contact avec leur clitoris?
Bref, le corps recèle bien des mystères et en matière de sexualité, on peut avoir bien des surprises. :W
_________________
Memento mori.
Revenir en haut
Aghate
ZeWallace&GromitBlues

Hors ligne

Inscrit le: 01 Aoû 2007
Messages: 7 059
Localisation: en direct des studios Aardman

MessagePosté le: 07/01/2016 15:46:58    Sujet du message: la clé de Vénus, c'est le clito! Répondre en citant

Bidulechouette a écrit:

En tout cas mon idée n'est vraiment pas de décourager la pénétration bien au contraire !


Off courses!

Ce site me fait penser à un topic où on s'amusait à dessiner notre anatomie:
http://forum-vaginisme.xooit.com/t2249-cause-du-vaginisme-l-inconscience.ht…

Moi non plus je n'aime pas les carottes râpées Razz


_________________
Agat Ze Blues
23/12/2009 j'ai cassé le schéma!
Revenir en haut
Bidulechouette
Nouveau membre

Hors ligne

Inscrit le: 03 Jan 2016
Messages: 5

MessagePosté le: 10/01/2016 00:43:19    Sujet du message: la clé de Vénus, c'est le clito! Répondre en citant

Ben oui justement je trouvais ça très intelligent comme exercice de dessiner, de se dessiner, sauf qu'il manque la vulve et le clitoris!
Au risque de me répéter, mais je sais que cela est difficile à admettre car cela remet en question pas mal de choses dans les rapports hommes-femme: l'orgasme vaginal est un mythe! Cf Anne Koedt
Toutes celles qui chercheront à guérir en cherchant le plaisir par le vagin mettront certainement plus de temps !
C'est un problème de société qui dépasse largement le vaginisme et qui se base sur une fausse vérité selon laquelle les femmes jouissent grâce à leur vagin.
Pour ma part, je crois que ma guérison est en partie liée à l'utilisation des kit Amiel.
Car voilà ce qu'ils nous apprennent : outre le fait qu'ils nous aident mécaniquement à dilater progressivement notre vagin, ils nous apprennent à passer du temps à écouter notre corps, à l'écouter vraiment. Et on apprend notamment à faire confiance à nos sensations.
Et si on faisait le même exercice, être aussi concentré, à l'écoute de son plaisir ?
Je ne crois pas être la seule à penser ça et j'ai été heureuse de constater que beaucoup d'études récentes abolissent les mythes de la femme clitoridienne ou vaginale.
Et vous, qu'en pensez-vous ?
Revenir en haut
rustine
Modérateurs

En ligne

Inscrit le: 18 Nov 2008
Messages: 5 579

MessagePosté le: 10/01/2016 14:51:03    Sujet du message: la clé de Vénus, c'est le clito! Répondre en citant

Je ne dis pas que l'orgasme vaginal n'est pas un mythe, bien au contraire je partage tout à fait ce point de vue, seulement je pense aussi que l'orgasme clitoridien est un mythe, ce que je disais, c'est que peut-être qu'on ne sait pas encore comment les femmes jouissent(ni les hommes d'ailleurs).
Je pense qu'il y aussi parfois dans le vaginisme une peur du plaisir féminin et de sa puissance, une peur de la perte de contrôle que cela implique.

C'est comme tu le dis en étant à l'écoute de mes sensations que j'ai réussi à passer au delà de cette conception purement anatomique du plaisir, c'est pour ça que je trouve un peu étrange cette distinction de vaginale ou clitoridienne ??? , d'ailleurs je crois que ce n'est pas que l'orgasme clitoridien qui est réprouvé mais le plaisir féminin en général, si on réprime le plaisir clitoridien, on empêche aussi le développement des autres zones érogènes.
Certes, il n'y a pas de terminaisons nerveuses dans le vagin mais sans la contraction des muscles vaginaux et utérins que ce soit avec ou sans pénétration le clitoris ne servirait à rien, pour avoir un orgasme il faut que ces muscles se contractent, le clitoris n'est pas un muscle. Et puis il y a beaucoup de terminaisons nerveuses sur le col de l'utérus et à l'entrée du vagin.

Bref, tout ça est interdépendant, et bien sûr régi avant tout par le principal organe du plaisir qui est le cerveau.
_________________
Memento mori.
Revenir en haut
darmie
Confirmé(e)

Hors ligne

Inscrit le: 28 Nov 2015
Messages: 258

MessagePosté le: 10/01/2016 21:04:54    Sujet du message: la clé de Vénus, c'est le clito! Répondre en citant

Je n'en suis pas encore au plaisir avec mon vagin, ou du moins au plaisir vaginal grâce au clitoris... j'ai des orgasmes grâce au clitoris, mais c'est mon vagin qui réagit lors de l'orgasme.... heu.... et oui, c'est compliqué!!!
Ce que j'ai compris en attaquant les exercices, c'est que même si on ne fait pas à chaque fois des progrès, ce n'est pas si grave, ils nous permettent de passer du temps avec notre corps, avec notre anatomie. Et on découvre toujours quelque chose en plus! Tout est lié, rendez-vous compte tous ces endroits érogènes rassemblés dans une zone, pas si grande, juste pour notre plaisir!! ! Nous avons très certainement un orgasme bien plus fort que les hommes! Alors jouissons sans complexe! Qu'importe que ce soit grâce au vagin, au clitoris, à la vulve, au point G, à l'anus, ... A nous d'apprendre à nous connaître. Jouissons, haut et fort!
Revenir en haut
Bidulechouette
Nouveau membre

Hors ligne

Inscrit le: 03 Jan 2016
Messages: 5

MessagePosté le: 10/01/2016 23:05:32    Sujet du message: la clé de Vénus, c'est le clito! Répondre en citant

Oui le cerveau quel coquin celui-là! C'est lui qu'il faut chatouiller !
J'aime bien ta réponse Rustine et je trouve que c'est intéressant de parler de tout ça.
Je ne parle jamais de ça.
Le sexe, quelle abstraction ! Quel vertige !
Clément Rosset dit, dans La force Majeure , parlant du plaisir sexuel:
"À la jouissance attendue se substitue une jouissance non seulement plus intense mais encore et surtout d'un autre ordre; car ce n'est plus un certain corps qui apparaît alors comme source de jouissance, mais indistinctement tous les corps, et même le fait de l'existence en général, soudain ressentie comme universellement désirable. "
Quelle joie ! Et quelle joie d'être ensemble !
Bien sûr peu importe d'où provient le plaisir, pourvu qu'il nous transporte le plus loin possible !
La méthode de rééducation périnéale que j'ai pratiquée (CMP : connaissance et maîtrise du périnée dont voici des détails pour celles qui voudraient approfondir : http://www.institutnaissanceetformations.fr/INF/index3.php?page=20) est assez étonnante justement parce qu'elle sollicite l'imaginaire.
Une grotte? Une forteresse dotée d'un pont-levis ? Un grand portail, avec des ventaux qui s'ouvrent et se ferment doucement ?
Il suffit de "penser" à ces images pour que les muscles du périnée soit sollicités, localement et individuellement (12 zones distinctes, c'est fou non?)
C'est presque à notre insu, de manière involontaire que les muscles s'actionnent à l'évocation de ces métaphores, avec une grande précision en plus!
Et d'ailleurs ma sage-femme me disais souvent qu'il ne fallait pas essayer de "bien faire", car c'était beaucoup plus efficace de se concentrer sur l'image elle-même, sans chercher à contracter.
Je me suis souvent demandé si la douleur, empruntait le même chemin, les mêmes connexions neuronales.
Alors, faudrait-il se réinventer, se redessiner une cartographie intime à l'aide d'images et d'associations poétiques (vases, tissus, grotte, portails, vague, ballon, saxophone, montgolfière, coquillage, chaud, salé etc, à chacune de trouver son vocabulaire! ) : Chercher à se représenter des espaces ou des objets tangibles, qu'on a pu "voir", "visiter", "ouvrir", "caresser" etc pour de vrai, et réapprendre cette anatomie imaginaire à notre cerveau, pour s'ouvrir, se libérer de la douleur et s'offrir ainsi la possibilité d'un nouveau plaisir, par lequel nous nous reconnaîtrions et cette fois-ci hors des images?
Bon je ne sais pas si c'est très clair…
Darmie, accroche-toi! Bon courage ! Tu verras, quand on guérit ça donne des ailes !
Revenir en haut
Bidulechouette
Nouveau membre

Hors ligne

Inscrit le: 03 Jan 2016
Messages: 5

MessagePosté le: 10/01/2016 23:22:08    Sujet du message: la clé de Vénus, c'est le clito! Répondre en citant

Au fait, j'ai retrouvé le lien d'une émission assez intéressante sur la sexualité des femmes, voici le lien :
http://www.franceculture.fr/emission-sur-les-docks-collection-enquetes-femm…
Ça fait du bien d'entendre ces témoignages, ces voix qui pourraient être les nôtres...
Revenir en haut
Aghate
ZeWallace&GromitBlues

Hors ligne

Inscrit le: 01 Aoû 2007
Messages: 7 059
Localisation: en direct des studios Aardman

MessagePosté le: 11/01/2016 19:38:07    Sujet du message: la clé de Vénus, c'est le clito! Répondre en citant

Bidulechouette a écrit:

Une grotte? Une forteresse dotée d'un pont-levis ? Un grand portail, avec des ventaux qui s'ouvrent et se ferment doucement ?
Il suffit de "penser" à ces images pour que les muscles du périnée soit sollicités, localement et individuellement


Cela me rappelle les exercices de sophrologie que je faisais avec des C.D et m'ont beaucoup aidé
à envisager la sexualité différemment. Il faut faire travailler l'imaginaire comme tu l'as écrit plus haut, c'est essentiel.

_________________
Agat Ze Blues
23/12/2009 j'ai cassé le schéma!
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 07/12/2016 13:27:00    Sujet du message: la clé de Vénus, c'est le clito!

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FORUM Vaginisme et Vulvodynies Index du Forum -> Les témoignages de guérison -> Guéries du vaginisme Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com