FORUM Vaginisme et Vulvodynies Index du Forum

FORUM Vaginisme et Vulvodynies
Le vaginisme et les vulvodynies sont des maladies taboues qui touchent les femmes. Douleurs lors des rapports sexuels ou pénétration impossible ou douloureuse, venez nous rejoindre ! Soutien, exercices... Tout pour s'en sortir !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 





 Bienvenue ! 
L'association Les Clés de Vénus propose des rencontres à divers endroits. Formulaire à remplir et affaire à suivre ici: http://forum-vaginisme.xooit.com/t3591-Les-rencontres-organisees-par-l-association.htm?start=20#p249964
Sur la voie de la guérison

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FORUM Vaginisme et Vulvodynies Index du Forum -> Les témoignages de guérison -> Guéries d'une vestibulodynie
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Monaparte
Nouveau membre

Hors ligne

Inscrit le: 16 Déc 2012
Messages: 3

MessagePosté le: 05/01/2013 13:33:06    Sujet du message: Sur la voie de la guérison Répondre en citant

Coucou à toutes, voilà 11 mois que ma fiancée souffrait d'une vestibulodynie/vulvodynie,
Cela faisait un peu plus d'un an que nous avions fait notre première fois ensemble. Nous étions ensemble depuis deux ans déjà.
Au début, on croyait que c'était une mycose, mais les traitements n'ont rien fait, elle est allée voir des tas de gynéco, tous plus incapables les uns que les autres, puis après des examens, où ils ne lui ont rien trouvé, ils ont dit que çà devait être psychologique. Elle avait de plus en plus mal, il y'a deux mois, j'ai passé de nombreuses heures à rechercher sur internet, elle avait les mêmes symptômes que les femmes souffrant de vulvodynie et de vestibulodynie sur ce forum.

Durant tout ces mois, tout contact était impossible, elle souffrait du moindre touché, et je me sentais de plus en plus inutile, on se prenait de plus en plus souvent la tête, je m'inquiétais qu'elle ne guérisse jamais, mon amour propre et mon estime de moi régressait.
Quand j'ai découvert sur internet ce qu'elle avait, je me suis retrouvé complètement abattu. Les témoignages de guérisons sont rares, surviennent après des années d'attente, de kiné, de gynéco, de spécialistes, voire d'opérations...
Il peut être difficile pour un homme de se résigner à faire une croix sur toute une partie de sa sexualité, et ce pour une durée indéterminée qui se comptera en année.
D'autant plus que nous avions une vie sexuelle active, entrecoupée par nos séparations géographiques (parfois deux, trois mois, sans nous revoir physiquement). Ce choix ne fut pas facile, vivre avec une sexualité "amputée" est une épreuve, mais concevoir la vie sans celle qui est à la fois, votre meilleure amie et votre amoureuse, voilà qui est tout simplement impossible et inacceptable.

Un couple peut vivre toute une vie sans pénétration, mais je ne mettrais pas ma main à couper qu'il puisse survivre à plusieurs années sans désir.
Une des première étape fut donc de booster la libido de mon amoureuse (et le mien, par la même occasion).
Des massages le matin et le soir (merci l'huile de jojoba), des bisous et des caresses dans la journée. Juste rendre à notre couple le plaisir du toucher. Puis le dialogue aussi, pour résoudre nos problèmes, exprimer nos angoisses, nos attentes, nos visions du futur.
Puis je l'ai encouragée à mieux connaitre son corps et à mieux se relaxer, d'autant plus que mon amoureuse avait commencée à développer un vaginisme, suite aux tentatives ratées et aux inspections gynécologiques (ma copine est devenue gynécologophobe).

Petit à petit, nous avons réussi à vaincre le vaginisme, et faire rentrer le petit doigt, puis les autres, puis finalement deux d'un coup, sans bouger une fois de dedans.

Puis finalement, ce matin, après de longues heures de caresses de bisous et de massages, alors qu'on était tout deux dans un état quasi-second, on a ressenti qu'on était prêt à faire un essai, tout doucement, en simulant d'abord, puis doucement tout en restant à l'entrée, puis voilà
Mon amoureuse a pleuré de bonheur, moi aussi, on a eut beaucoup de plaisir tous les deux, elle n'a pratiquement pas eut mal,
et n'a ressentie aucune douleur après!!!!
Trois mois avant, toute caresse était douloureuse et désagréable.

Elle n'est pas complètement guérie, mais elle est sur la voie de la guérison
Le gêne constant qu'elle éprouvait semble s'être affaiblit.
Nous avons beaucoup souffert, mais aussi beaucoup appris et grandi de ces expériences difficiles (d'autant plus que sur ces trois dernières années, on a passé deux ans séparés géographiquement, sauf pendant les vacances).


Voici ce qu'ensemble nous avons compris et appris de cette maladie:

Causes probables:
- Stress,
- Anxiété,
- Désordre hormonal,
- (piste à ne pas négliger) Non-dit dans l'histoire familiale (parfois à plusieurs degrés de là).

Choses qui, selon nous, nous ont permis d'avancer:
- Accroître notre désir
- Abstinence prolongée, limiter/éviter toute tentative de pénétration pouvant mener à un échec.
- Arrêter la pilule.
- Communiquer,
- Ne pas dramatiser, éviter de se focaliser sur la douleur, l'oublier autant que possible!!!
- (R)Établir une relation stable et de confiance.
- Questionner les parents, les grands parents sur leur vie et celles de leurs parents.
- Prier/méditer (et pourquoi pas? )


Dernière édition par Monaparte le 07/01/2013 17:47:31; édité 2 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 05/01/2013 13:33:06    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Bunny
Inoffensif herbivore

Hors ligne

Inscrit le: 25 Mai 2008
Messages: 2 975

MessagePosté le: 05/01/2013 17:26:22    Sujet du message: Sur la voie de la guérison Répondre en citant

Bienvenue !  Confused


Merci pour ce joli témoignage qui nous apporte de l'espoir. Bien contente pour vous que les choses s'améliorent,  pour cette progression et tous ces efforts à deux ! 
_________________
Co-admin de ce charmant forum... Guérie et maman.
Il n'y a pas de chemin vers le bonheur. Le bonheur est le chemin.
Revenir en haut
Louloute2106
Expert(e)

Hors ligne

Inscrit le: 08 Sep 2011
Messages: 629

MessagePosté le: 05/01/2013 18:02:37    Sujet du message: Sur la voie de la guérison Répondre en citant

Merci pour ce beau témoignage il prouve une fois de plus que sans un partenaire patient et compréhensif, le chemin est hélas beaucoup plus long et ardu!

Pour le traitement en soi, car tu n'y fais pas référence: elle n'a jamais fait de séance de kiné? de psy?
_________________
Début de la maladie : 09/2010. Vestibulodynie diagnostiquée le 5/09/2011 après 1 an d'errance médicale. Rééducation périnéale kiné depuis 10/2011 (changement de kiné 11/2012)

Etude sur les injections de toxine botulique 2012: 13 mars / 19 juin / 25 septembre
2013: 19 mars / 3 septembre ; 2014: 10 février / 1 septembre ; 2015 : 14 décembre

Rechute douleurs été 2015. Mai 2016: plus de contracture musculaire??? Cure thermale du 23/6 au 11/6 (aggravation des douleurs)
Grosse crise douleurs ++ déb. novembre 2016
Revenir en haut
Monaparte
Nouveau membre

Hors ligne

Inscrit le: 16 Déc 2012
Messages: 3

MessagePosté le: 06/01/2013 00:02:05    Sujet du message: Sur la voie de la guérison Répondre en citant

Merci pour tout vos commentaires

Non, pas de psy, pas de kiné, on est étudiant, tout çà coûte cher, et vu que çà fait que deux-trois mois qu'on a pu faire le bon diagnostique (grâce à internet), on a pas vraiment eut le temps ni la motivation de prendre des rendez vous.

Par contre, elle a fait beaucoup d'exercices de contractions toute seule.

Gardez courage, la guérison il faut continuer à y croire.
Revenir en haut
Mouse
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 03 Nov 2013
Messages: 68
Localisation: Québec

MessagePosté le: 03/02/2014 15:49:11    Sujet du message: Sur la voie de la guérison Répondre en citant

Merci beaucoup pour ce super témoignage,

Félicitations pour la persévérance, la patience, la détermination et surtout la solidarité de votre couple… Vous êtes un bel exemple à suivre… Tu as définitivement été un pilier pour elle dans cette épreuve, tu l'as aidée à mieux se connaître, tu l'as encouragée tout en douceur et tu lui as redonné confiance, bref, vous formez une merveilleuse équipe. Et franchement chapeau, une guérison totalement autonome, sans psy, sans kiné, j'ai envie de dire que c'est miraculeux même si au fond je sais que vous y avez mis beaucoup de travail personnel.

Je trouve ça génial d'avoir un témoignage masculin sur la question. L'inconfort et la pression que les femmes atteintes de vestibulite/vaginisme se mettent par rapport à leur sexualité dépend énormément, selon moi, de craintes ou d'incompréhensions face à la vision que les hommes ont de ce problème, ce qui les empêche en partie de s'affirmer pleinement et de foncer la tête haute vers la voie de la guérison: même si on sait que notre homme nous aime, on a toujours peur qu'il se lasse à un moment ou à un autre, parce qu'on ne sait pas si lui est capable de s'en passer; on voudrait le satisfaire pleinement mais on se sent un peu incapables de le faire, ce qui devient un obstacle quotidien à notre bien-être qui est nécessaire à la réussite. Mais le fait est que bien des hommes sont capables de passer par-dessus et comprennent qu'il y a d'autres façons de faire l'amour, et n'arrêteront pas de désirer leur dulcinée parce que ce n'est pas un problème du genre qui va leur enlever de la valeur… Et ça, il faudrait que plus de femmes le sachent. Les femmes ont besoin d'être rassurées et de savoir qu'il existe tout plein de bons garçons sur la Terre qui sont compréhensifs, patients, aimants et dévoués.

Merci à vous!
Revenir en haut
SweetMary
Confirmé(e)

Hors ligne

Inscrit le: 28 Déc 2009
Messages: 474

MessagePosté le: 02/03/2014 14:01:43    Sujet du message: Sur la voie de la guérison Répondre en citant

Merci ce temoignage du point de vue masculin car ils sont extremement rare.

Je n'ai pas tout lu mais avec l'experience que j'ai de ma maladie (9 ans maintenant), le stress et l'anxiété ne sont pas des causes mais ils aggravent fortement les douleurs.

Je conseils quand même à ta copine de faire de la kiné et de se faire accompagner par un psychiatre. Même si vous être étudiants comme moi tout au long de ma maladie toutes ces prestations sont prises en charge par la sécu et si le dépassement est important il est parfois possible de negocier.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 04/12/2016 19:22:43    Sujet du message: Sur la voie de la guérison

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FORUM Vaginisme et Vulvodynies Index du Forum -> Les témoignages de guérison -> Guéries d'une vestibulodynie Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com