FORUM Vaginisme et Vulvodynies Index du Forum

FORUM Vaginisme et Vulvodynies
Le vaginisme et les vulvodynies sont des maladies taboues qui touchent les femmes. Douleurs lors des rapports sexuels ou pénétration impossible ou douloureuse, venez nous rejoindre ! Soutien, exercices... Tout pour s'en sortir !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 





 Bienvenue ! 
L'association Les Clés de Vénus propose des rencontres à divers endroits. Formulaire à remplir et affaire à suivre ici: http://forum-vaginisme.xooit.com/t3591-Les-rencontres-organisees-par-l-association.htm?start=20#p249964
Guérie depuis un an...

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FORUM Vaginisme et Vulvodynies Index du Forum -> Les témoignages de guérison -> Guéries du vaginisme
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Nanel
Nouveau membre

Hors ligne

Inscrit le: 10 Fév 2007
Messages: 9

MessagePosté le: 10/06/2012 14:10:46    Sujet du message: Guérie depuis un an... Répondre en citant

Bonjour !

Ayant posté deux ou trois seules fois sur ce forum, je vous suis inconnue, mais j'avais tout de même envie de partager avec vous mon expérience. Ajouter ma pierre à l'édifice du "Oui, on peut guérir !".

Les origines
J'ai toujours su au fond de moi, enfin, dès que j'ai commencé à m'intéresser à l'acte sexuel, que l'acte sexuel ne me serait pas aisé, voire impossible. A ce moment-là, je n'avais encore jamais rien tenté. J'avais 18 ans. Je voyais tout mon entourage y arriver mais je me disais que je n'y arriverais pas, moi. Je ne sais pas trop pourquoi.
Peut-être mes rapports conflictuels avec mon père, sans compter que celui-ci m'avait demandé, quand j'avais 5 ou 6 ans, de lui montrer mon sexe après que je me sois masturbée. Il ne m'a rien fait à part m'encourager à continuer, mais il n'aurait pas dû me demander de le lui montrer. De là a pu découler mon dégoût des hommes, de l'acte sexuel que je trouvais sale, plus jeune. De plus, le sexe étant plutôt tabou dans ma famille, je le ressentais très fort... Tout cela a pu contribuer à mon blocage psychologique. Deux autres choses aussi, je pense, qui se sont ajoutées : quand j'avais environ 7-8 ans, sur un bateau, j'ai été victime d'attouchements, à travers ma jupe, oui, mais attouchements quand même, de la part de trois crétins de garçons. Quand je l'ai rapporté à ma mère et ma tante, elles m'ont fait "chut", d'un air gêné et ont regardé ailleurs, me laissant là comme une idiote. Je leur en veux encore, à presque 30 ans, quand j'y repense.
La dernière chose est que je voulais sans doute rester petite fille encore, la peur d'entrer dans l'âge adulte, les responsabilités, tout ça.

Entrée dans la vie sexuelle
J'ai eu quelques copains dont aucun n'a duré bien longtemps et aucun d'eux ne m'a donné envie d'aller plus loin : je n'étais pas amoureuse. Ce n'étaient même pas à proprement parler des copains, mais des "coups d'un soir" ou des amis avec qui on ne faisait que se caresser sans aller plus loin.
A 23 ans, j'ai rencontré celui avec qui j'allais entamer un bon morceau de route de vie. J'étais amoureuse de lui, mais étonnement, de manière platonique. Je ne nous imaginais pas faire l'amour, alors qu'avec d'autres, qui restaient des fantasmes, je ne me gênais pas. Peut-être une sorte de sacralisation de notre relation...
Mais nous avons pourtant rapidement tenté de passer à l'acte. Lorsqu'il a appris que j'étais vierge, il était très surpris car il pensait que j'avais une bonne expérience et plusieurs amants derrière. Je dégageais un "truc", d'après lui. Ben non...

Bref... Nos rapports furent très douloureux, laborieux comme il le dirait... On se donnait quand même du plaisir, par les caresses. Il a été très patient.
A cette époque, j'ai découvert ce forum et y ai déposé un premier message. Mais je suis très rapidement tombée enceinte sans l'avoir calculé. Il a suffi que son gland soit à l'entrée du vagin pour que cela se fasse. Un miracle, en somme, étant donné la situation. Alors du coup, je me suis détournée du forum, ne me concentrant plus que sur ma grossesse. D'autant plus que mon ami avait peur de la pénétration en pleine grossesse (ce qui m'arrangeait au fond, je l'avoue). Donc, petite pause dans les tentatives.

Type de vaginisme
Je souffrais donc d'un vaginisme primaire et global. Pas de tampons, pas de frottis, pas de gynéco chez qui c'était toujours un calvaire de toute façon. Sauf lors de ma grossesse où je suis tombée sur un gynéco qui savait y faire, donc je n'ai pas trop morflé. Mais j'ai eu beaucoup moins de chance au laboratoire qui devait effectuer des prélèvements, introduction du speculum impossible, j'en ai chialé. A la maternité, il a fallu attendre que la péridurale fasse effet pour qu'ils arrivent à introduire le doigt. Ça les a bien agacés, d'ailleurs. Vaginisme également situationnel car le gynéco était le seul à y arriver. Mais il a pris sa retraite...

La voie vers la guérison
J'ai accouché par césarienne à cause de l'hypotension dont je fus victime. Rien à voir avec le vaginisme. Mais du coup, je fus déçue de ne pas guérir par ce moyen comme je l'avais lu sur un forum.
Par la suite, nous avons repris mollement nos tentatives, de plus, cette période était empreinte de soucis divers ce qui nous gâchait toute envie. Nos tentatives se sont espacées et je n'ai plus trop éprouvé le besoin de guérir. Période "autruche".
Notre couple a traversé une crise où je me suis trouvée en désamour pour mon compagnon, ce qui n'arrangeait pas du tout les choses car, même si on n'y arrivait toujours pas, j'avais toujours eu jusque là quelques envies. Et là, plus du tout. C'est à ce moment-là que j'ai fait la connaissance de mon amant. Lorsque le jour de notre rencontre en vrai s'est approché, j'ai eu peur et, sur le conseil d'une amie, je lui ai avoué mon vaginisme avant de le voir. Contrairement à mes craintes, il l'a très bien pris, se renseignant aussitôt sur le vaginisme et me posant quelques questions.
Le jour J est arrivé. Nous sommes passés rapidement au lit et là, il a levé mes jambes en soulevant aussi mon bassin. Quand je lui ai dit d'y aller doucement, il m'a sorti un "chut" qui se voulait rassurant alors j'ai choisi de lui faire confiance et... c'est passé comme une lettre à la poste. D'un seul coup. Je n'en revenais pas, il y était arrivé. Au début, ce fut bizarre comme sensation, pas spécialement agréable ni désagréable. Mais j'y étais enfin, au moins ! Après ça, il m'a prise en levrette, là, c'était moins agréable, mais ça ne faisait pas spécialement mal. J'ai perdu un peu de sang comme si je perdais pour la première fois ma virginité.
J'ai pleuré un peu. Je pouvais enfin le faire aussi, comme n'importe quelle autre femme. Je pouvais enfin participer aux discussions du style "quelle est votre position préférée ?", etc. Je pouvais enfin m'adonner aux vrais plaisir du sexe car j'ai toujours été, paradoxalement, une "cochonne".

J'étais toujours avec mon compagnon. Après la réussite avec l'amant, j'ai tenté de le reproduire avec mon ami, mais ce fut un échec. Toujours vaginique, donc, mais situationnel. Je me suis alors dit que de toute ma vie, seul mon amant y arriverait et j'ai bêtement songé tout quitter pour lui. Je l'ai revu à plusieurs reprises et chaque fois, je prenais confiance progressivement en moi, je découvrais des positions que j'appliquais comme si je les avais toujours pratiquées, à force de les avoir imaginées avec force détails. Mon amant n'y a vu que du feu.

Presque un an est passé. La crise avec mon ami a connu son point culminant et nous nous sommes séparés un bref moment. Nous avons décidé de nous donner une chance et sommes partis ensemble à l'étranger pendant une semaine. Et là, j'ai décidé que tout devait bien se passer... J'ai pris l'initiative de lancer les jeux sexuels et décidé de tenter une levrette. J'ai pensé à mon amant pendant la tentative, ce qui a sûrement aidé à la réussite de la pénétration. Et là, j'ai encore plus pleuré. C'était possible aussi avec mon compagnon. Tout s'est libéré dans ma tête et ma libido est revenue en force.

Cela n'empêche que j'ai toujours quelques appréhensions de temps à autre. "Et si ça revenait ? Et si ça ne marchait pas avec d'autres hommes ? Et si ça se passait mal lors de frottis ?".

Mais je prends de plus en plus confiance en moi.


J'ai écrit ce texte il y a un an. Un an a passé donc et le vaginisme n'est pas revenu, comme je le craignais. Plus le temps passe, plus je peux le faire en mode "lapin", c'est à dire, n'importe où, rapidement (bon, pas encore trop rapidement).
Je suis heureuse.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 10/06/2012 14:10:46    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
arc-en-ciel
Confirmé(e)

Hors ligne

Inscrit le: 13 Nov 2010
Messages: 439
Localisation: Tours

MessagePosté le: 07/08/2012 08:46:50    Sujet du message: Guérie depuis un an... Répondre en citant

Ton message donne horriblement envie !

Ca fait 2 ans que je suis sur ce forum et bien sur y'a des hauts et des bas, mais j'arrive pas à voir comment le déblocage peut avoir lieu.

Lire tes messages de guérison fait un peu rêver...

En tous cas félicitations à toi profite de ton bonheur !
_________________
20/11 : un demi doigt de moi meme + 1 doigt de mon homme
07/12 : miroir + deux doigts de mon amoureux
mi-janvier : pénétration du sexe de mon amoureux, peu profonde, qq va-et-vients.
15/03 : mini sextoy par moi + par mon homme ac pas mal de bons va et vients
13/06 : paris : pénétration du sexe de mon homme !! (mais pas guérie)
6 dilatateurs : 1 : OK, 2 : OK, 3 : OK, 4 : OK, 5 : en cours
A Girl From a Fantasy
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 05/12/2016 09:28:11    Sujet du message: Guérie depuis un an...

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FORUM Vaginisme et Vulvodynies Index du Forum -> Les témoignages de guérison -> Guéries du vaginisme Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com