FORUM Vaginisme et Vulvodynies Index du Forum

FORUM Vaginisme et Vulvodynies
Le vaginisme et les vulvodynies sont des maladies taboues qui touchent les femmes. Douleurs lors des rapports sexuels ou pénétration impossible ou douloureuse, venez nous rejoindre ! Soutien, exercices... Tout pour s'en sortir !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 





 Bienvenue ! 
L'association Les Clés de Vénus propose des rencontres à divers endroits. Formulaire à remplir et affaire à suivre ici: http://forum-vaginisme.xooit.com/t3591-Les-rencontres-organisees-par-l-association.htm?start=20#p249964
Traiter le psy ?

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FORUM Vaginisme et Vulvodynies Index du Forum -> Vestibulodynie -> Vos méthodes de guérison. -> Autres méthodes
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
tekil1
Nouveau membre

Hors ligne

Inscrit le: 06 Juin 2011
Messages: 5

MessagePosté le: 01/08/2011 21:23:16    Sujet du message: Traiter le psy ? Répondre en citant

Bonjour tout le monde!

Toujours vestibuleuse, mais toujours motivée!
Je voudrais vous faire part de mes dernières avancées.

Je suis allée voir récemment un osthéopathe en qui j'ai une entière confiance pour parler de ce problème. Je précise que c'est un gars un peu spécial, version osthéo-chinois-psy... Mais il est très intelligent, ouvert, (et il ne me fait pas payer ses consults, car il s'occupe déjà du dos de mon père. Bref).

La première chose qu'il m'a dit c'est : C'est psychologique!
Imaginez ma déception! Gggrrr.... Cela dit, il me connait bien, il sait que je ne me satisferait pas de ça, et il s'est permis de continuer son explication : Pour lui, 90% des problèmes sexuels sont psychologiques, INCONSCIENt! En aucun cas il ne parle de frigidité, ou de ne pas avoir envie de sexe, ou autre truc dans le genre. Mais pour lui, un blocage quelconque peut se produire, dans l'enfance, l'adolescence, ou avec un ex etc...Bref des centaines de choses qui peuvent entrainer un déreglement queconque, et c'est ce déréglement qui entrainerait le problème physique...

Peu satisfaite de cette explication, (je refuse de penser que ce problème est psychologique!!!Bordel!) je me suis tournée vers mon Homme, médecin, et beaucoup moins tourné vers le psycho, et très peu vers les osthéo!! Mais à ma grande surprise il a approuvé! Le stress (au sens large du terme) est un grand inconnu des médecins, un des rares choses qu'ils savent c'est que cela provoque des inflammations : aphtes, exzema, ulcère etc. Bref, une inflammation du vestibulite peut très bien avoir une cause psychologique inconnue. (Dans mon cas, on penche surtout vers l'éducation, quelque chose d'inconscient que nous aurait transmis ma maman, à moi et à ma soeur, car elle souffre également de ces douleurs. Mais je vous passe les détails.)
Au final, l'inflammation, légère au début car ce n'est pas un vaginisme, ou une peur du sexe, juste l'inconscient qui agit sur le physique ; Cette inflammation s'aggrave au cours des années, desséche les muqueuses, provoque des tiraillements, des micro-fissures, voire des fissures tout cours et tout le toutim que nous connaissons bien! quand nous nous en rendons compte, paf, nous voilà affublée d'une vestibulite!

Bref, aujourd'hui le nouveau plan de bataille en ce qui me concerne c'est : Soigner l'inflammation (15 jours de corticoïdes en cachet, comme ça on est sûr qu'il n'y a plus di'nflammation), Puis soigner les fissures, micro-fissures, nourrir les muqueuses (colpotrophines en crème puis ovule, et crème VEAOLIA). Et en parallèle, soigner l'inconscient. Ici je vais choisir personnellement la psychanalyse avec un professionnel, car ça ne peut de toute façon pas me faire de mal, si ça ne règle pas ça, ça fait toujours du bien de parler. Mais la case psychanalyse n'est a mon avis pas obligatoire, elle peut être remplacée par du yoga, de l'hypnose (quelques témoignange de guérison partent làdessus, ou tout simplement par une profonde conversation avec soi-même, une auto-psychanalyse, oser les questions qui font mal, et y répondre pour soi-même et aller chercherce qui est gênant. (Après tout c'est ça la psychanalyse...) Grâce à ça j'ai déterré quelques questions qui pourraient être intéressantes à ce sujet.

Bon, merci de m'avoir lu, je suis curieuse de connaitre votre avis là-dessus. J'apporte de l'eau au moulin de l'hypothèse psycho-biologique. C'est vrai qu'on ne connait rien à l'effet de l'esprit sur le corps, à part que ça peut être sur-puissant. Beaucoup de témoignage de guérison parle d'"acceptation de la douleur", ou encore d'accouchements qui peuvent agir comme un déclic...
Après tout ce que j'ai lu, tout les renseignements que j'ai pris, l'association psy - physique me parait hautement probable. C'est souvent le cas des maladies que l'on arrive pas à soigner...

Bref, ce triple traitement là devrait durer quelques mois mais je vous tiendrais au courant des avancées.

Bibises les filles. Bon courage à toute!!!
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 01/08/2011 21:23:16    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Lizbeth
Nouveau membre

Hors ligne

Inscrit le: 05 Avr 2014
Messages: 2

MessagePosté le: 05/04/2014 11:19:06    Sujet du message: Traiter le psy ? Répondre en citant

Salut à toutes ! Je me suis inscrite en lisant ce message, qui date certes de 2011, mais dont le sujet est, à mon avis, toujours d'actualité !

J'ai 25 ans, et souffre de vestibulite (j'ai découvert le terme "primaire" en m'inscrivant ici...) depuis mes 11 ans. Enfin, c'est le plus lointain souvenir que j'en aie. Elle est très, très légère et réapparait surtout en période de fatigue intense. J'ai aussi accumulé les mycoses, et très récemment les cystites interstitielles. Depuis quelques mois, je me penche sur le décodage biologique, car :
- pour les mycoses, j'ai vite dû abandonner les traitements locaux qui ont bousillé ma flore. Avec une méthode qui utilise des huiles végétales, j'en suis venue à bout... à peu près, mais il en reste encore ;
- pour les cystites : j'ai vite vu que les antibios ne servaient à rien et étaient prescrits, la plupart du temps, sans ECBU ;
La solution a été, pour moi, de comprendre POURQUOI j'avais ces maladies. Pas vraiment les causes "physiques", mais plutôt psychologiques : pourquoi est-ce que mon corps produit cette maladie ? À quoi est-ce que ça renvoie ? Et surtout : qu'est-ce que ça m'apporte ? Car notre corps n'est pas notre ennemi... loin de là.

Aussi, pour mon cas, j'ai remarqué que l'intensification de la vestibulite et l'apparition des cystites arrivait soit en période de grosse fatigue, soit au moment des reprises boulot ou passes très intenses professionnellement, soit quand je ne me sentais pas "d'assumer du sexe" (fatigue, stress, peur de dire "non", de décevoir...). Donc en fait, mon corps développe une certaine forme de "protection" (oui, beaucoup de guillemets...) : je me rends compte que, par exemple, en période de fatigue où j'ai peu envie de sexe, si je n'avais pas mal, je devrais dire à mon compagnon "non je n'ai pas envie", ce que j'imagine (encore une fois, de l'imagination...) qu'il prendrait peut-être mal, car il a tendance à se sentir rejeté assez facilement. Donc mon corps développe une douleur "de protection". Après, le tout est d'apprendre à "assumer" d'être indisponible, "volontairement". "Après tout, aujourd'hui, je suis fatiguée, je n'ai pas envie, et je n'ai pas besoin que mon corps développe un mal pour pouvoir faire face".

Tout est une histoire de "laisser couler" et "accepter"... Après, je ne dis pas que ça me guérit, ni que j'y arrive vraiment : finalement, ces douleurs me servent assez, car je n'ai pas encore assez travaillé sur moi pour oser avoir des faiblesses, lâcher prise, accepter de "ne pas être à la hauteur"... etc etc.


Voilà, tout ça parle beaucoup de moi, mais je pense qu'il est primordial de comprendre ce que la maladie nous apporte ? Ou bien, ce qu'elle a pu nous apporter à un moment donné, et qui persiste sous forme de réflexe physique ?

Je sais que le décodage biologique (graaaand mot...) fait un peu figure de charlatanisme chez certains, et que pour beaucoup, dire qu'une douleur "est psychologique" (non pas qu'elle est une création pure du mental, mais plutôt qu'elle est une répercussion, une traduction d'une intention mentale sur le corps. Psychosomatique en fait), c'est leur faire un affront. Ça n'est pas un affront. Votre corps fonctionne parfaitement ! Il est juste là pour répondre à ce qu'on lui demande, il est là pour dresser des barrières pour nous quand on ne peut pas, il est là pour traduire ce qui se passe dans nos petites têtes de pioches...

Mais je crois que le fait de comprendre nos maladies constitue un vrai espoir pour comprendre, accepter, et donc soigner les maux... Voilà, voilà...
Revenir en haut
SweetMary
Confirmé(e)

Hors ligne

Inscrit le: 28 Déc 2009
Messages: 474

MessagePosté le: 06/04/2014 17:19:04    Sujet du message: Traiter le psy ? Répondre en citant

Bonjour, atteinte de vestibulite depuis 9 et subissant une vestibulectomie demain, j'ai le temps de faire le tour de cette question.
Le corps agit avec le mental c'est indéniable et cette douleur peut être une protection que notre cerveau crée.
Je pense cependant que pour certaines (notament dans moncas),ça n'a rien à voir avec le psy car j'ai eu une guèrisson complete du jour au lendemain dans l'une des périodes les plus difficile de ma vie et la maladie est revennue sans savoir pourquoi. Il s'agit dans mon cas d'une fragilité physique qui s'est installée dans beaucoup d'endroits de mon corps (paupieres, région intime, jambe), c'est ce qu'on appel une hypersensibilité physique.
Je n'ai pas su tout ça du jour au lendemain, j'ai fait 2 phsycotérapie,de n'hypnose et de la kinésiologie avant de me rendre compte du non rapport avec le psychologique.
Ne jamais negliger le psychologique mais la maladie ne l'est pas et ce n'est pas forcement son origine.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 06/12/2016 03:49:10    Sujet du message: Traiter le psy ?

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FORUM Vaginisme et Vulvodynies Index du Forum -> Vestibulodynie -> Vos méthodes de guérison. -> Autres méthodes Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com