FORUM Vaginisme et Vulvodynies Index du Forum

FORUM Vaginisme et Vulvodynies
Le vaginisme et les vulvodynies sont des maladies taboues qui touchent les femmes. Douleurs lors des rapports sexuels ou pénétration impossible ou douloureuse, venez nous rejoindre ! Soutien, exercices... Tout pour s'en sortir !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 





 Bienvenue ! 
L'association Les Clés de Vénus propose des rencontres à divers endroits. Formulaire à remplir et affaire à suivre ici: http://forum-vaginisme.xooit.com/t3591-Les-rencontres-organisees-par-l-association.htm?start=20#p249964
8 ans de vaginisme et...

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FORUM Vaginisme et Vulvodynies Index du Forum -> Les témoignages de guérison -> Guéries du vaginisme
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
dinette
Nouveau membre

Hors ligne

Inscrit le: 23 Sep 2010
Messages: 2

MessagePosté le: 23/09/2010 19:57:48    Sujet du message: 8 ans de vaginisme et... Répondre en citant

Voici ce qu’il s’est passé pour moi. Atteinte d’un vaginisme primaire, j’ai commençais à me dire qu’il fallait trouver une solution à mes 17 ans. La souffrance était trop présente, les larmes. La peur de se voir rejetée ou trompée. Je suis allée voir ma première spécialiste. Je cumulais des petits jobs pour payer les séances de la sexologue car, bien sûr, ma mère n’était pas au courant de mon mal. J’avais 17ans et j’avais un copain qui m’aimait suffisamment pour passer au-dessus. Les premières séances ont été compliquées. Elle m’a conseillé les fameux exercices… J’y arrivais avec peine mais je ne suis jamais allé jusqu’au bout de ce travail. J’en parlais à des gynécologue que j’allais voir jusque comme ça. Et puis j’ai rencontré l’homme avec qui j’ai passé 6 ans de ma vie. Et toujours pareil. Je me disais que l’amour ou la bonne personne résoudrait le problème. Mais ce n’était pas le cas. J’avais peur de tout, je ne savais pas comment faire pour accepter un homme en moi, dans ma vie aussi.

Je suis partie pour mes études, je voyais mon copain pour les vacances, parfois le weekend, mais notre relation était tendre et suffisamment stable malgré le vaginisme et la distance. Et puis, durant cette période, je me suis enfermée en moi, encore plus, je me suis isolée. Je me suis perdue. J’avais peur de mettre le nez dehors. Mes psychoses s’intensifiaient. Lorsque j’ai eu finit mes études et quand je suis rentrée chez moi, mon ami était avec moi enfin. Nous ne discutions pas de ça, jamais. J’ai parfois essayé de mettre le doigt sur notre manque de communication à ce sujet, de lui dire que je ne voulais plus que ce soit un tabou. Mais nous étions deux personnes très pudiques et nous n’avons jamais réussi à en parler à cœur ouvert. C’est à ce moment là que j’ai découvert ce forum, que j’ai cherché, encore et toujours, un moyen… J’avais toujours mes angoisses, je ne pouvais pas sortir seule la nuit, même pour faire 200 mètres. J’avais peur quand quelqu’un marchait derrière moi, j’avais cette angoisse permanente. Sans savoir d’où elle venait.

Je n’ai jamais été victime d’aucune agression. Je suis allé voir un psychiatre qui travaille sur la relaxation. Je cherchais tout ce qui pourrait me détendre pour me libérer. Il n’a pas souhaité me détendre. Il a voulu me faire faire une thérapie. J’ai dis OK. En quelques mois et sans que je ne travaille spécialement sur cette thérapie, mon inconscient s’est mis à lever des barrières. Petit à petit, j’ai réussi à sortir la nuit, à ne plus avoir peur des hommes. Parce qu’il était question de ça. Et puis, j’ai commencé à prendre des engagements avec mon ami, un pacs, un appartement acheté à deux. Mais j’étais toujours prisonnière de moi-même.

Un jour, j’ai retrouvé de vieux amis de lycée qui organisaient une fête. Et il s’est passé ce soir là une chose à laquelle je ne m’attendais pas : j’ai ressenti à nouveau. J’ai été traversé par des émotions, des sensations, des sentiments de tout ordre. Et cela m’a bousculé. Depuis trop longtemps, plus rien ne passait au travers. J’en ai parlé à un de ces amis que j’avais revu. Et tout s’est enchainé. J’avais besoin de vivre. Je suis partie seule en vacances, chez des amis, à droite et à gauche et je ressentais. Des élans d’amour, de bien-être, de l’euphorie. Je me suis réveillée. Je suis née à nouveau. Lorsque je suis rentrée, j’ai compris que tout ça n’avait rien de passager et qu’il me fallait me retrouver seule pour poursuivre cette évolution. J’avais 24 ans. Et je n’avais toujours pas fait l’amour. J’ai quitté ma vie, mon homme, nos engagements. J’avais besoin de ça. Tout était plus clair.

Je suis allée voir un magnétiseur, je me suis tournée vers d’autres forces, parce que je sentais le changement en moi. Je suis allée voir une gynécologue géniale à qui j’ai parlé ouvertement. J’ai arrêté ma thérapie un moment, j’ai cherché en moi les réponses. J’ai acheté un sextoy, puis deux, je me suis entrainée, j’ai mis du temps avant de pouvoir en introduire un petit en moi. Mais je ne sentais pas mon problème réglé pour autant. Je voulais régler ce problème avant de me relancer dans une relation. Mais comment faire ? Comment savoir ?

J’ai rencontré un homme, j’avais déjà 25 ans. J’ai passé deux weekend avec lui, j’étais bloquée. Il a voulu me faire parler. Je l’ai fait. C’était la première fois. Et il m’a fait l’amour. Je ne sais pas comment mon esprit a cessé de contrôler mon corps. Je crois qu’il existe des milliers de témoignages différents, autant qu’il y a de femmes atteintes de vaginisme. J’ai simplement écouté ma vie. Et ma vie a pris un tournant pour me guider, pour m’accompagner et m’aider à devenir une femme, enfin. Et dès que j’ai senti l’évolution en moi, toutes ces barrières se lever, je n’ai pas hésité à faire ce que je devais faire, à tout quitter, à me retrouver, pour moi, par égoïsme. Je crois fermement que la vie est une question de moments. Je crois que ce déclic est survenu, 8 ans après, que la vie offre des phases de transitions qu’il faut savoir analyser et prendre en compte.

Je vous souhaite à toutes de trouver la clef.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 23/09/2010 19:57:48    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
den-s
Fidèle

Hors ligne

Inscrit le: 09 Juin 2009
Messages: 3 839
Localisation: Région parisienne

MessagePosté le: 23/09/2010 20:31:26    Sujet du message: 8 ans de vaginisme et... Répondre en citant

Merci de ton témoignage qui tombe à point, pour redonner encore et toujours de l'espoir!!!
Bonne continuation à toi!
Revenir en haut
DeeLoNSK
LaPatateKiCotch

Hors ligne

Inscrit le: 25 Mar 2006
Messages: 6 632

MessagePosté le: 24/09/2010 12:25:40    Sujet du message: 8 ans de vaginisme et... Répondre en citant

Ton témoignage est très très très touchant et plein d'espoir, et j'aime beaucoup le parcours que tu as choisi de suivre, la philosophie de vie que tu as choisie Bien Bien Bien Bien Bien

Bonne continuation Confused
Revenir en haut
lilalou
Expert(e)

Hors ligne

Inscrit le: 11 Juil 2010
Messages: 569

MessagePosté le: 25/09/2010 11:06:40    Sujet du message: 8 ans de vaginisme et... Répondre en citant

Bonjour Dinette

Tout d'abord félicitations pour avoir franchi avec brio toutes ces étapes de vie qui t'ont permis d'être libérée et d'être la femme que tu es. Je suis aussi persuadée que ton histoire insufflera de la motivation à d'autres!

Ton témoignage est très touchant, il s'en dégage beaucoup de volonté, une force vitale importante. J'espère qu'elle te guidera vers les objectifs que tu souhaites atteindre.

Je te souhaite de mener la vie que tu désires

Confused
Revenir en haut
dinette
Nouveau membre

Hors ligne

Inscrit le: 23 Sep 2010
Messages: 2

MessagePosté le: 27/09/2010 07:24:31    Sujet du message: 8 ans de vaginisme et... Répondre en citant

Merci ! Si un jour j'aurais cru pouvoir poster ce message dans "vous êtes guéries, venez témoignez"... J'en avais rêvé plus d'une fois. C'est fou comme, même avec toute la volonté, la motivation, il y a toujours l'abattement, la résignation... se dire que c'est impossible, qu'on y arrivera jamais. Et quand ça arrive, on se demande comment... Être bien, accepter ce qu'on est, assumer qui on est, ce qu'on veut, ce qu'on pense, et sortir de sa condition de victime... c'était là, la clef de ma guérison. C'est vrai, le temps fait son chemin...
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 02/12/2016 20:51:40    Sujet du message: 8 ans de vaginisme et...

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FORUM Vaginisme et Vulvodynies Index du Forum -> Les témoignages de guérison -> Guéries du vaginisme Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com