FORUM Vaginisme et Vulvodynies Index du Forum

FORUM Vaginisme et Vulvodynies
Le vaginisme et les vulvodynies sont des maladies taboues qui touchent les femmes. Douleurs lors des rapports sexuels ou pénétration impossible ou douloureuse, venez nous rejoindre ! Soutien, exercices... Tout pour s'en sortir !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 





 Bienvenue ! 
L'association Les Clés de Vénus propose des rencontres à divers endroits. Formulaire à remplir et affaire à suivre ici: http://forum-vaginisme.xooit.com/t3591-Les-rencontres-organisees-par-l-association.htm?start=20#p249964
Les vulvodynies en général

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FORUM Vaginisme et Vulvodynies Index du Forum -> Vulvodynies et autres maladies féminines -> Symptômes et traitements
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Tikokeliko
Miss Guacamole

Hors ligne

Inscrit le: 15 Mai 2008
Messages: 14 823

MessagePosté le: 13/01/2010 23:57:44    Sujet du message: Les vulvodynies en général Répondre en citant

Un diaporama commenté oralement sur les vulvodynies dont fait partie la vestibulite.

Cliquez ici pour y accéder.

Confused
_________________
___________________________________________________________________
Vous voulez que les choses bougent ? C'est à vous de jouer !
Pour adhérer ou faire un don, rendez-vous sur notre site Internet www.lesclesdevenus.org
En savoir plus sur nos actions ? C'est ici
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: 13/01/2010 23:57:44    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Tikokeliko
Miss Guacamole

Hors ligne

Inscrit le: 15 Mai 2008
Messages: 14 823

MessagePosté le: 14/01/2010 00:00:16    Sujet du message: Les vulvodynies en général Répondre en citant

Un bref article sur les traitements de la vulvodynie :


VERS UNE PRISE EN CHARGE MULTIDISCIPLINAIRE DE LA VULVODYNIE.


Le terme de vulvodynie désigne des brûlures vulvaires chroniques (de plus de 6 mois) sans infection ni dermatose vulvaire.
C’est une douleur neuropathique. Elle peut être généralisée ou localisée (le terme de vestibulodynie remplace celui de vestibulite). Le traitement des vulvodynies a fait l’objet de plusieurs interventions et d’un symposium, d’où il apparaît que la prise en charge doit être multidisciplinaire et aborder toutes les «facettes» de la douleur, la coopération de plusieurs spécialistes (dermatologue, gynécologue, kinésithérapeute ou sage-femme, sexologue, psychiatres ou psychologues) entraînés à cette prise en charge améliore les résultats (U.Sellgren et H. Backman, Suède, R. van Lunsen, Pays-Bas), le rôle de la tension musculaire pelvienne semble conforté par les bons résultats des techniques de relaxation vaginale (N. Bohm-Starke) et de traitement du vaginisme.
Un auteur suédois (S. Eklind) a étudié l’intérêt d’injection de toxine botulique (Botox) dans les muscles bulbospongieux de 8 patientes souffrant de dyspareunie consécutive à une vestibulodynie : l’amélioration a été spectaculaire chez 7 des 8 patientes.
Une étude contre placebo est en cours en Suède, dont les résultats seront connus en 2006. L’utilisation du gel de Lidocaïne local (xylocaïne visqueuse gel à 2 %) au long cours (une application quotidienne tous les soirs pendant 1 mois) pourrait permettre une désensibilisation des fibres nerveuses et serait une aide importante dans la prise en charge (N. Bohm-Starke, Suède). Une crème suisse à base de cytokines est à l’essai (S. Gerber, Suisse).
L’abord de la sexualité du couple, et l’intérêt de la rencontre du partenaire sont soulignés par R. van Lunsen (Pays-Bas). Le traitement prend du temps : 49 semaines en moyenne (à la fréquence d’une séance par semaine puis d’une séance par mois) pour H. Backman (Suède) mais permet des résultats durables en terme de sexualité et d’estime de soi.

5e Congrès de l’ECSVD – European College for the Study of Vulval Diseases. Septembre 2004, Stockholm, Suède.

Source : http://www.sfscsexo.com/bref/bref2109.htm#
_________________
___________________________________________________________________
Vous voulez que les choses bougent ? C'est à vous de jouer !
Pour adhérer ou faire un don, rendez-vous sur notre site Internet www.lesclesdevenus.org
En savoir plus sur nos actions ? C'est ici
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Tikokeliko
Miss Guacamole

Hors ligne

Inscrit le: 15 Mai 2008
Messages: 14 823

MessagePosté le: 14/01/2010 00:04:02    Sujet du message: Les vulvodynies en général Répondre en citant

Un autre article paru dans une revue médicale suisse en 2004 :


Vulvodynies et vulvovestibulites : la démarche diagnostique est toujours nécessaire !


Auteur : Dr Stefan Gerber, MER Département de gynécologie et obstétrique Maternité CHUV 1011 Lausanne
Source : http://revue.medhyg.ch/article.php3?sid=24167
_________________
___________________________________________________________________
Vous voulez que les choses bougent ? C'est à vous de jouer !
Pour adhérer ou faire un don, rendez-vous sur notre site Internet www.lesclesdevenus.org
En savoir plus sur nos actions ? C'est ici
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
manesse
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juil 2010
Messages: 62
Localisation: Lyon

MessagePosté le: 18/07/2010 22:45:25    Sujet du message: Les vulvodynies en général Répondre en citant

J'ai regardé le diaporama et ma question sera peut être pas au bon endroit mais à la suite du visionnage je me demande comment localiser ma douleur parce que ça ne ressemble pas à ce que j'entends, pour moi j'ai l'impression que c'est plus "profond" au niveau du vagin mais où commence le vagin et où se termine la vulve, le vestibule ? Moi j'ai la sensation d'une brûlure oui mais plutôt à l'intérieur, je n'ai pas de douleur à d'autres moments que le rapport avec pénétration, sauf quelques temps après ça peut rester un peu ...
Bref si vous pouvez m'éclarer
Surtout que j'ai un rdv bientôt avec une gynéco, que je sache un peu comment expliquer les choses...
_________________
"Ce qui compte n'est pas ce qu'on a fait de moi mais ce que je fais moi-même de ce qu'on a fait de moi" SARTRE
Revenir en haut
Hlnou
Marmotte Junior

Hors ligne

Inscrit le: 22 Mai 2009
Messages: 2 285
Localisation: Ile de france

MessagePosté le: 18/07/2010 22:49:31    Sujet du message: Les vulvodynies en général Répondre en citant

Je regarde ce diapo

EDIT :
Je viens de voir ce diapo tres complet d'un medecin qui semble vraiment savoir ce qu'il dit.

Je suis nullipare, jeune blanche donc je fais partie du gros pourcentage. C'est le nom de ma dermato a cette partie justement.

Je n'ai jamais eu de mycose à répétition.

Tout cela me perturbe et m'énerve en meme temps : dois je me demander si je veux réellement guérir ? c'est tellemetn absurde et je n'ai PAS envie de voir un médecin pour le psychique, les deux autres avec qui jai tenté m'ont servi a rien je sentais que je perdais mon temps et mon argent...
Revenir en haut
Laurens
Expert(e)

Hors ligne

Inscrit le: 13 Juin 2009
Messages: 546

MessagePosté le: 19/07/2010 19:05:12    Sujet du message: Les vulvodynies en général Répondre en citant

Je l'ai vu aussi ce diapo y a qques semaines...je trouve que certaines choses sont un peu limites, notamment pour le profil psychique des vestibuleuses: troubles de la personnalité et hypocondriaques...et puis quoi encore? je comprends mieux pourquoi certains gynécos me traitent comme une folle ou ne me prennent pas au sérieux quand je leur parle de mes problèmes, et pas uniquement au niveau sexuel...Si c'est l'image qu'on leur dresse des femmes vestibuleuses et ben moi je dis on n'est pas sorti de l'auberge!!!!
Revenir en haut
manesse
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juil 2010
Messages: 62
Localisation: Lyon

MessagePosté le: 19/07/2010 19:47:17    Sujet du message: Les vulvodynies en général Répondre en citant

Pour le coup je ne serai pas si pessimiste, il s'agit d'un "profil" ça ne signifie pas qu'on est toutes comme ça, et moi j'avoue que j'ai des trucs psy à régler et que j'ai aussi une tendance hypocondriaque, ça n'empêche pas que mes douleurs sont réelles et je pense qu'ils le savent, qui n'a pas de problèmes ? comme ils disent dans le diaporama ! Une personne sans trait de personnalité X ou Y ça n'existe pas, et là c'est des statistiques, des moyennes, c'est pas une réalité générale et en médecine ils ont l'habitude d'apprendre comme ça ...
Les médecins qui n'entendent que ça dans une conférence sur les vulvonydies seraient bien mauvais et il en existe c'est sûr puisqu'on les rencontre mais j'ose espérer qu'ils savent que ce n'est pas général et que ça n'empêche pas de prendre les choses au sérieux !

Sinon dites moi est-ce que quelqu'un a une idée par rapport à ma question plus haut, est-ce que le fait que je ressente la douleur plus à l'intérieur fait que ce n'est pas vraiment une vulvodynie, est-ce que c'est obligatoirement sur la vulve, et comment faire la différence ?
Est-ce qu'il est possible que je me trompe dans ce que je ressens ?
Est-ce qu'il y a un endroit sur le forum où je pourrais trouver une réponse ?
_________________
"Ce qui compte n'est pas ce qu'on a fait de moi mais ce que je fais moi-même de ce qu'on a fait de moi" SARTRE
Revenir en haut
rustine
Modérateurs

Hors ligne

Inscrit le: 18 Nov 2008
Messages: 5 579

MessagePosté le: 19/07/2010 19:56:18    Sujet du message: Les vulvodynies en général Répondre en citant

Pour ta question, je pense que ce n'est qu'une impression de ta part. On ne peut pas ressentir de douleur à l'intérieur du vagin, il n'est pas assez inervé, donc on a mal soit à l'entrée , soit au fond au niveau du col de l'utérus qui sont des zones très inervées et très sensibles à la douleur et au plaisir.

Moi, j'ai mis plusieurs années à savoir exactement ou j'avais mal, il a fallu que j'aille localiser avec mes doigts pour ça. Comme c'est une zone qu'on connait peu, on a du mal à se situer.

Le vestibule se finit au niveau de l'hymen ou de ce qu'il en reste et commence , en haut à la jonction des petites lèvres et en bas, juste après le périnée.
Il y a des shèmas sur le site internet de l'asso.

Quant au profil des vestibuleuses, je pense que cette maladie rend angoissée et hypocondriaque, donc le profil peut être une conséquences et non une cause.

Pour la prévalence ethnique, une étude a été faite il n'y a pas longtemps et montre que finalement, il y a autant de vestibulite ailleurs qu'en occident mais les femmes se plaignent moins parce que la sexualité n'est pas leur soucis principal. Il faut comprendre qu'en occident, on a plus de problème de survie, on a de quoi manger, de quoi se loger et surtout on a du temps pour nos loisirs et pour faire l'amour mais sur les trois quart de la planète, n'importe qui échangerait tous les orgasmes du monde contre une bonne nuit de sommeil, un jour de repos ou même un morceau de viande!
_________________
Memento mori.
Revenir en haut
manesse
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juil 2010
Messages: 62
Localisation: Lyon

MessagePosté le: 19/07/2010 21:39:24    Sujet du message: Les vulvodynies en général Répondre en citant

Oui ça permet de relativiser ...

Pour ce que tu dis Rustine, alors là j'en apprends une bonne, le fait que le vagin n'est pas très inervé, la sensation de douleur etc ... merci pour ces infos ! Je ne savais pas Déçu Mais on dit bien que l'on peut avoir un orgasme vaginal donc c'est qu'on doit ressentir qqch à cet endroit ?
Après j'avais des doutes de toutes façons je n'arrive pas tellement à localiser puisque j'ai mal surtout pendant la pénétration et comme ça irradie je ne sais pas où c'est, puis après il y a les restes de la douleur plutôt à l'entrée, pour ce qui est de l'hymen et bien moi je crois qu'il reste rien Beuh

je vais aller voir les schémas, merci Rustine !

Sinon je suis d'accord, à mon avis, ça peut être surtout une conséquence, le profil dont il parle dans le diaporama !
_________________
"Ce qui compte n'est pas ce qu'on a fait de moi mais ce que je fais moi-même de ce qu'on a fait de moi" SARTRE
Revenir en haut
rustine
Modérateurs

Hors ligne

Inscrit le: 18 Nov 2008
Messages: 5 579

MessagePosté le: 19/07/2010 21:45:44    Sujet du message: Les vulvodynies en général Répondre en citant

Euh sisi, l'hymen ne se volatilise pas! Il te reste des lambeaux de peau qui ont cicatrisé et qu'on appelle "canoncules hymeneaux"! :W
Regarde les images sur cet article:
http://www.gyneweb.fr/sources/gyngene/hymen.htm

Sinon, pour le plaisir vaginal, c'est assez mystérieux effectivement! Mais le sexe féminin est plein de mystère!
Mais l'intérieur du vagin en lui-même est insensible à la douleur, au chaud et au froid, c'est pour permettre un accouchement à moindre mal!
C'est pour cela qu'il faut du temps pour l'éveiller au plaisir.
_________________
Memento mori.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 02/12/2016 20:52:12    Sujet du message: Les vulvodynies en général

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FORUM Vaginisme et Vulvodynies Index du Forum -> Vulvodynies et autres maladies féminines -> Symptômes et traitements Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com