FORUM Vaginisme et Vulvodynies Index du Forum

FORUM Vaginisme et Vulvodynies
Le vaginisme et les vulvodynies sont des maladies taboues qui touchent les femmes. Douleurs lors des rapports sexuels ou pénétration impossible ou douloureuse, venez nous rejoindre ! Soutien, exercices... Tout pour s'en sortir !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 





 Bienvenue ! 
L'association Les Clés de Vénus propose des rencontres à divers endroits. Formulaire à remplir et affaire à suivre ici: http://forum-vaginisme.xooit.com/t3591-Les-rencontres-organisees-par-l-association.htm?start=20#p249964
[TV] C dans l'air sur l'érotisme et la sexualité de vendredi

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FORUM Vaginisme et Vulvodynies Index du Forum -> Se faire connaitre : A bas les tabous ! -> On parle de nous...
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Iseult
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 28 Mar 2007
Messages: 79

MessagePosté le: 15/03/2009 17:56:49    Sujet du message: [TV] C dans l'air sur l'érotisme et la sexualité de vendredi Répondre en citant

dernier.

Il y avait plusieurs sexologues, un psy, et une cinéaste si je me souviens bien.
La sexologue dont je ne me souviens pas du nom a déclaré avoir beaucoup de patientes souffrant de vaginisme qu'elle avait beaucoup de mal à soigner et des enfants qui avaient été maltraités. Quand on lui a demandé de quoi souffraient ces enfants maltraités, je regrette que le journaliste n'ait point insisté sur le vaginisme, elle a raconté que ces patients souffraient soit de frigidité, soit d'une absence d'érection. Le vaginisme étant pour cette sexologue une maladie purement due à une mauvaise image de la sexualité.

Ayant souffert de vaginisme primaire jusqu'à l'âge de 36 ans, sachant que j'ai été maltraitée par ma mère dés ma naissance, non désirée, abandonnée aux soins de mon père qui a pu profiter de ce bébé tranquillement sans aucune garde, et aller trop loin, je m'insurge contre la banalisation du vaginisme vu comme une maladie mentale, du essentiellement à une rigueur en matière d'éducation et une méconnaissance totale de son anatomie ou encore une crainte du sexe (car banalisation de la pornographie).

Pour avoir connu les galères pour m'en sortir, les psychiatres à qui je ne parlais pas de mon vaginisme, et de ma sexologue qui m'a tellement culpabilisée pendant des mois qu'elle en a autant retardé ma guérison, je souhaiterais que les jeunes femmes qui lisent ce post, se posent réellement la question à savoir si dans leur vécu, elles n'ont pas connu un trauma sexuel, incestueux ou autre. Ne vous fiez pas à la parole collective qui vous culpabilise, mais sachez écouter votre corps, vos réelles peurs et pas seulement sexuelles, et le dégout que vous ressentez au sujet de votre sexe.

Je ne souhaite pas ouvrir un débat mais j'ai très envie d'avoir l'avis de plusieurs personnes. Sachez aussi que vous êtes des victimes, et que si par malheur votre famille vous culpabilise c'est parce qu'elle est encore plus responsable de votre vaginisme.

Je vous embrasse.
A bientôt
_________________
Le 22/06/2007 ma vie démarrait enfin !
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 15/03/2009 17:56:49    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
ciaociao
Fidèle

Hors ligne

Inscrit le: 16 Avr 2006
Messages: 6 196
Localisation: Italie

MessagePosté le: 15/03/2009 18:06:21    Sujet du message: [TV] C dans l'air sur l'érotisme et la sexualité de vendredi Répondre en citant

Intéressant Iseult !
J'irai écouter l'émission, mais en attendant je voudrais réagir à ce que tu as écrit. Je crois que le vaginisme a de multiples facettes. Il faut éviter de croire que tout vaginisme est du à un traumatisme sexuel, tout comme il faut éviter de penser que tout vaginisme n'a que des causes psychologiques et est du à une sorte de maladie mentale.
Pour ma part, je pense n'avoir jamais subi d'attouchements ou traumatisme sexuels, mais je t'avouerais que je me suis déjà posée la question : "et si ça m'était arrivée et que je l'aie complètement effacé de ma mémoire??". Ca m'a toujours paru un peu hallucinant comme truc mais qui sait? Ca m'est déjà passé par la tete, quoi. Maintenant je suis guérie, donc à la limite cela peut m'importer moins qu'avant, mais il est vrai que, quand j'y pense, ma seule cause de vaginisme est celle-ci : mes parents m'ont toujours mise dans un cocon, surprotégée... Est-ce que cela suffit à créer un vaginisme? Apparemment oui, à moins que justement il y ait d'autres causes cachées que j'ignore totalement. ???
_________________
"Puisqu'il faut vivre autant le faire avec le sourire
Se dire que le meilleur est à venir
Que le pire permet de construire ce vraiment à quoi on aspire
Se dire pendant la chute qu'il y a toujours espoir de bien atterrir" (Soprano)
Revenir en haut
Iseult
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 28 Mar 2007
Messages: 79

MessagePosté le: 16/03/2009 09:45:17    Sujet du message: [TV] C dans l'air sur l'érotisme et la sexualité de vendredi Répondre en citant

CiaoCiao, merci pour ta réponse, je souhaitais par ce post mentionner que les sexologues n'ont pas encore une ouverture différente de celle de Freud sur les enfants. La maltraitance est partout, même quand toi par exemple tu penses avoir été surprotégée.
Tu t'es déjà demandée si tu avais pu subir un trauma sexuel, dés fois il s'agit juste d'être là au mauvais moment, de voir ses parents faire l'amour, ou sa père ou son père tromper l'autre.
Les parents devraient être là pour nous apprendre à vivre et à être heureux.
Quand une sexologue parle de maltraitance en y mentionnant seulement l'absence d'érection, l'éjaculation précoce qui en seraient les conséquences ou encore une frigidité mais en ne mentionnant jamais que le vaginisme peut en faire partie, je dis que c'est se voiler la vérité, c'est classer les femmes victimes de vaginisme dans une case de personnes malades sans véritable raison.
Il ne faut pas oublier le rôle de la mère qui n'apprend pas à sa fille que le corps d'une femme est magnifique que le corps de sa fille est magnifique, devrions nous avoir honte d'être des femmes ?
Toi qui es guérie comme moi, comme vois tu la vie désormais ? As tu changé tes habitudes vestimentaires, te sens tu enfin une femme pour de bon ?
Après ma guérison, je n'ai voulu porter que des robes pour rattraper le passé, je voulais absolument être une femme, comme si j'en avais été privée dans mon vécu. Ado je ne portais que des pantalons et des pulls difformes ne mettant jamais mon corps en valeur.Quelle dure punition.
_________________
Le 22/06/2007 ma vie démarrait enfin !
Revenir en haut
ciaociao
Fidèle

Hors ligne

Inscrit le: 16 Avr 2006
Messages: 6 196
Localisation: Italie

MessagePosté le: 16/03/2009 19:29:23    Sujet du message: [TV] C dans l'air sur l'érotisme et la sexualité de vendredi Répondre en citant

Iseult a écrit:

Toi qui es guérie comme moi, comme vois tu la vie désormais ? As tu changé tes habitudes vestimentaires, te sens tu enfin une femme pour de bon ?
Après ma guérison, je n'ai voulu porter que des robes pour rattraper le passé, je voulais absolument être une femme, comme si j'en avais été privée dans mon vécu. Ado je ne portais que des pantalons et des pulls difformes ne mettant jamais mon corps en valeur.Quelle dure punition.


Je me retrouve aussi dans cela, Iseult. Moi aussi, ado je portais que des trucs hyper larges, jusqu'à 20 ans ça a été ça. Et après ma guérison, j'ai vécu un changement profond, pas seulement au niveau vestimentaire, mais j'ai découvert que je pouvais m'accepter.

Ton post m'interpelle. C'est vrai ce que tu dis : le traumatisme, ce n'est pas forcément avoir vécu des abus, ça peut etre aussi avoir assisté à quelque chose, avoir entendu des phrases, avoir suivi un modèle "imposé" par les parents sans le vouloir... Je repense à une phrase de ma sexologue de l'époque : "vous voyez, d'après ce que vous me racontez, vos parents ne se font jamais plaisir, ils ne veulent pas se faire plaisir, ils se sacrifient pour vous et ne pensent pas à se faire plaisir". J'ai intégré cela. J'ai cru que c'était normal. Jusqu'à ce que ma sexologue m'aide à voir ces choses-là...que je n'avais jamais vues jusqu'alors !! Rolling Eyes Et je m'aperçois encore aujourd'hui que j'ai un rapport très bizarre avec le "se faire plaisir", justement. J'hésite toujours avant de m'offrir quelque chose, et le mécanisme de ma pensée dans cette circonstance est celui-ci : "je n'ai pas de boulot fixe, donc je dépends encore partiellement de mes parents(eh oui les revoilà... Déçu ), donc je dois faire attention, dois je n'achète pas ce pull qui me plait trop". Et ça, oui, c'est une sorte de traumatisme. Evidemment, les conséquences n'ont rien à voir avec un abus sexuel. Mais les faits sont là...

Eh bien Iseult, tu m'as faite réfléchir, merci !! Confused

Quant au role de la mère, oui tu as tout à fait raison, la mère doit aider sa fille à se sentir une femme simplement, et à comprendre que son corps est beau, respectable, à découvrir... Je ne sais pas trop quelle image de mon corps m'a en partie donné ma mère. Ce dont je me souviens, comme ça sans réfléchir, c'est "j'aime pas les tampons, c'est pas bien". Je sais pas vraiment si ma mère m'avait dit ça de cette façon, mais c'est le souvenir qui m'en ai resté... Pas terrible... Beuh
_________________
"Puisqu'il faut vivre autant le faire avec le sourire
Se dire que le meilleur est à venir
Que le pire permet de construire ce vraiment à quoi on aspire
Se dire pendant la chute qu'il y a toujours espoir de bien atterrir" (Soprano)
Revenir en haut
ciaociao
Fidèle

Hors ligne

Inscrit le: 16 Avr 2006
Messages: 6 196
Localisation: Italie

MessagePosté le: 16/03/2009 19:32:55    Sujet du message: [TV] C dans l'air sur l'érotisme et la sexualité de vendredi Répondre en citant

Pfff... après avoir écrit tout ça, il me vient d'un coup une illumination... Vu qu'en ce moment je galère niveau professionnel, je me demande comment m'en sortir, etc, je veux pas accepter n'importe quel boulot, blablabla... Il me vient d'un coup une idée super forte : tant que je serai pas totalement indépendante de mes parents financièrement, il me manquera vraiment quelque chose de moi-meme... Je sais pas comment dire... Ca fait des années que je recule le moment de trouver ma vraie indépendance, je crois qu'au fond de moi il y a une raison... Bon bref, oui je suis guérie du vagi, mais je sens qu'il y a encore pas mal de choses à régler!!!
Désolée si j'ai monopolisé le topic Razz , ça m'a vraiment interpelée!
Confused
_________________
"Puisqu'il faut vivre autant le faire avec le sourire
Se dire que le meilleur est à venir
Que le pire permet de construire ce vraiment à quoi on aspire
Se dire pendant la chute qu'il y a toujours espoir de bien atterrir" (Soprano)
Revenir en haut
Iseult
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 28 Mar 2007
Messages: 79

MessagePosté le: 17/03/2009 16:52:42    Sujet du message: [TV] C dans l'air sur l'érotisme et la sexualité de vendredi Répondre en citant

Moi aussi Ciaciao, j'ai entendu l'éternel "J'aime pas les tampons, c'est sale". De la part de ma mère et de ma grand-mère. J'ai utilisé pendant longtemps des serviettes mais ayant toujours des cycles abondants et longs, j'étais toujours mal lorsque j'avais mes règles.
Depuis que je suis guérie, je m'habille avec des robes, et mon comportement a totalement changé, avant j'étais jalouse des autres femmes, ce n'est plus le cas, je m'assume, ma sexualité est épanouie, mais j"ai encore des tas de choses à régler pour démarrer une vie.
Merci pour ton témoignage j'espère qu'il y en aura d'autres.
Faut tout de mettre admettre que nous sommes plus des victimes que des malades, et j'espère qu'un jour un spécialiste pourra changer la vision des personnes souffrant de vaginisme, parce que la société et nos proches nous culpabilisent.
A bientôt .
_________________
Le 22/06/2007 ma vie démarrait enfin !
Revenir en haut
Raven
Inked Lady

Hors ligne

Inscrit le: 13 Fév 2008
Messages: 2 773
Localisation: Club des sales rêveurs

MessagePosté le: 17/03/2009 20:20:26    Sujet du message: [TV] C dans l'air sur l'érotisme et la sexualité de vendredi Répondre en citant

iseult a écrit:
je souhaiterais que les jeunes femmes qui lisent ce post, se posent réellement la question à savoir si dans leur vécu, elles n'ont pas connu un trauma sexuel, incestueux ou autre. Ne vous fiez pas à la parole collective qui vous culpabilise, mais sachez écouter votre corps, vos réelles peurs et pas seulement sexuelles, et le dégout que vous ressentez au sujet de votre sexe.


pour mon cas, nulle trace de traumatisme d'ordre sexuel: mon vaginisme puise ses racines ailleurs. Je pense que lorsque l'on aborde le délicat sujet des causes du vaginisme, il faut rester nuancé: on ne peut peut pas affirmer que chaque cas de vaginisme vient forcément d'un trauma sexuel, tout comme on ne peut dire que chaque cas a systématiquement une origine autre, plus ancrée dans le mental. Chaque cas est différent parce que chaque femme est différente, avec sa propre histoire, et toutes les généralisations sont vaines.
Mes propos ne te visent pas personnellement iseut, je pense surtout aux points de vue des spécialistes qui passent à la TV, et qui sont souvent trop tranchés, donnant une image erronée, tronquée, du vaginisme.
On n'aura pas la même vision du vaginisme selon son vécu: par exemple, toi tu dis que tu te sens comme une victime, ce que je peux aisément comprendre au vu de ton histoire qui semble bien douloureuse. Moi en revanche, qui n'ai pas subi d'abus, je ne me ressens pas victime, mais juste "bloquée", verrouillée, et le terme victime me semble inadapté à mon cas, trop fort, trop grave.

En revanche, j'ai un peu de mal à comprendre lorsque tu parles de "parole collective qui culpabilise": de qui parles-tu? l'entourage, la société? ???
personnellement je ne me suis jamais sentie culpabilisée par mes proches sur ce point, mais il est vrai que dans la société, on ressent plus la pression de devoir être "conforme", être en mesure d'avoir des enfants, une sexualité forcément épanouie etc, et ça peut accentuer notre malaise intérieur et notre culpabilité déjà grande, de ne pas être comme les autres sur ce point. Il n'est déjà pas facile d'assumer le vaginisme, de l'affronter, mais lorsque la société se charge d'enfoncer le couteau dans la plaie, c'est encore plus pénible. Déçu

_________________


In der Tiefe ist es einsam
Und so manche Zähre fließt
Und so kommt es dass das Wasser
In den Meeren salzig ist
Revenir en haut
ginny
Fizz

Hors ligne

Inscrit le: 30 Oct 2007
Messages: 4 770

MessagePosté le: 17/03/2009 20:56:31    Sujet du message: [TV] C dans l'air sur l'érotisme et la sexualité de vendredi Répondre en citant

Mon point de vue est assez tranché, du fait des lectures que j'ai eues, des lectures de voc topics, etc...
Ce que je trouve important dans le message d'Iseut, c'est le mot 'incestueux'.
L'incestuel est très sournois, se trouve où on ne pense pas qu'il est.
voir l'article de claude halmos à ce sujet.
C'est sûr que notre problème est complexe et trouve ses racines dans de multiples domaines (je suis bien placée pour le savoir) mais il est localisée sur le sexe tout de même.
Attention je mets un bémol, je ne prends pas mon cas pour une généralité!
Bref ne m'en veuillez pas j'ai pas encore lu tous les messages d'Iseut...
Mais pour avoir parlé avec beaucoup d'entre vous...ceci n'est qu'un constat.
Le mot trauma peut sembler fort mais parfois il en est qui n'en n'ont pas l'air.
Et si vraiment ce message vous mets en colère, posez vous la bonne question: pourquoi cette colère sur ce message.
Que ne voulez vous pas voir qui vous aiderait à comprendre?
_________________
Ginny
Revenir en haut
Iseult
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 28 Mar 2007
Messages: 79

MessagePosté le: 18/03/2009 14:13:17    Sujet du message: [TV] C dans l'air sur l'érotisme et la sexualité de vendredi Répondre en citant

Je cherche à comprendre les amies, jamais je ne serais en colère contre un avis déposé ici, par contre lorsque nous connaitrons toutes notre vécu de A à Z, on pourra dire qu'on aura pas connu de trauma. De plus la psychologie demande une telle écoute qu'il est difficile de convaincre tout le monde autour du mot "trauma", il peut s'agir comme l'a dit Ciaociao, d'un comportement du parent douteux, pas forcément incestueux, de paroles qu'on n'aurait jamais du entendre et que notre cerveau cache dans un tiroir bien fermé.
Il s'agit aussi de la religion, mais nos générations ne peuvent pas être aussi touchée qu'avant.

J'ai beaucoup lu Alice Miller et Boris Cyrulnik, je ne suis pas la victime car j'ai beaucoup vu autour de moi dans mon passé d'autres victimes pas forcément souffrant de vaginisme, mais pour lesquels une sexualité "conforme" est impossible.
Il est souvent précisé que le vaginisme et la nymphomanie étaient deux phénomènes tout à fait contraires, mais qui se rapprochaient. Or ma mère est nymphomane.
A 5 ans, je me disais déjà "tu vivras seule et tu n'auras pas de relations sexuelles", à 5 ans..


Il y a t il une personne qui a étudié l'histoire du Vaginisme ? Quand est ce que ce mot a été employé pour la 1ère fois ?

Merci pour vos messages.
_________________
Le 22/06/2007 ma vie démarrait enfin !
Revenir en haut
alyssa123
Fidèle

Hors ligne

Inscrit le: 26 Déc 2007
Messages: 1 313

MessagePosté le: 30/03/2009 13:59:00    Sujet du message: [TV] C dans l'air sur l'érotisme et la sexualité de vendredi Répondre en citant

coucou les filles

je m'incruste ici je trouve ce topic très intéressant

iseult je suis très émue et touchée de lire ton premier post, bien que je ne puis pas me mettre à ta place je suis très sensible à ton histoire

c vrai que même chez les sexologues, certains ont tendance à banaliser le vaginisme, en gros c soit on a été violée, soit on a eu une éducation trop stricte.. mais le vaginisme survient pour des tonnes et des tonnes de raison, et c'est vrai que l'on peut être traumatisée rien qu'en entendant une parole ou en voyant une image, sans forcément qu'on nous fasse quelque chose physiquement

là je vais donner mon avis personnel, je pense que les adultes devraient faire attention à ce qu'ils disent en matière de sexualité devant les enfants, petits ou adolescents, parce qu'en tant qu'enfant on n'a pas à savoir ce que font nos parents ou nos oncles et tantes.. en + il y a des manières de dire les choses, et certains adultes utilisent un vocabulaire cru, et personnellement c une des raisons de mon vaginisme, peut être que je suis trop sensible je ne sais pas, mais en tout cas j'ai entendu des paroles qui m'ont choquée et "traumatisée" à tel point que je me suis fermée à cet endroit qui est le vagin !!

ici sur le forum nous sommes bien placées pour savoir que le vaginisme est dû à plein d'autres raisons que le viol en lui même ou une éducation stricte : cela peut être une éducation trop libérée, être tombée sur une scène chaude d'un film, ou tout simplement une mauvaise connaissance de son propre corps ...

mais c incroyable je ne sais plus si c ciaociao qui a dit cela, mais moi plein de fois étant + jeune je pensais "eh si on m'avait violée et que je ne m'en souvenais pas" non pas que l'on m'aurait fait prendre de la drogue afin que j'oublie, mais vraiment je me disais que ma mémoire aurait caché un viol, et le pire c que pendant un moment j'en étais persuadée, pourtant j'ai beau réfléchir je sais que l'on ne m'a jms rien fait subir, mais c vraiment bizare je ne comprends pas pourquoi je pensais ça ...

eh bien je pense qu'à nous toutes on rhabille toutes ces sexologues !!! lol

bisou prenez soin de vous
Revenir en haut
ginny
Fizz

Hors ligne

Inscrit le: 30 Oct 2007
Messages: 4 770

MessagePosté le: 30/03/2009 17:05:37    Sujet du message: [TV] C dans l'air sur l'érotisme et la sexualité de vendredi Répondre en citant

alyssa123 a écrit:
coucou les filles

je m'incruste ici je trouve ce topic très intéressant

iseult je suis très émue et touchée de lire ton premier post, bien que je ne puis pas me mettre à ta place je suis très sensible à ton histoire

c vrai que même chez les sexologues, certains ont tendance à banaliser le vaginisme, en gros c soit on a été violée, soit on a eu une éducation trop stricte.. mais le vaginisme survient pour des tonnes et des tonnes de raison, et c'est vrai que l'on peut être traumatisée rien qu'en entendant une parole ou en voyant une image, sans forcément qu'on nous fasse quelque chose physiquement

là je vais donner mon avis personnel, je pense que les adultes devraient faire attention à ce qu'ils disent en matière de sexualité devant les enfants, petits ou adolescents, parce qu'en tant qu'enfant on n'a pas à savoir ce que font nos parents ou nos oncles et tantes.. en + il y a des manières de dire les choses, et certains adultes utilisent un vocabulaire cru, et personnellement c une des raisons de mon vaginisme, peut être que je suis trop sensible je ne sais pas, mais en tout cas j'ai entendu des paroles qui m'ont choquée et "traumatisée" à tel point que je me suis fermée à cet endroit qui est le vagin !!

ici sur le forum nous sommes bien placées pour savoir que le vaginisme est dû à plein d'autres raisons que le viol en lui même ou une éducation stricte : cela peut être une éducation trop libérée, être tombée sur une scène chaude d'un film, ou tout simplement une mauvaise connaissance de son propre corps ...

mais c incroyable je ne sais plus si c ciaociao qui a dit cela, mais moi plein de fois étant + jeune je pensais "eh si on m'avait violée et que je ne m'en souvenais pas" non pas que l'on m'aurait fait prendre de la drogue afin que j'oublie, mais vraiment je me disais que ma mémoire aurait caché un viol, et le pire c que pendant un moment j'en étais persuadée, pourtant j'ai beau réfléchir je sais que l'on ne m'a jms rien fait subir, mais c vraiment bizare je ne comprends pas pourquoi je pensais ça ...

eh bien je pense qu'à nous toutes on rhabille toutes ces sexologues !!! lol

bisou prenez soin de vous


ça me parle ce que tu écris... et je me disais que mine de rien les parents qui parlent sexualité de manière crue... et bien c'est du viol: viol de l'espace mental, personnel, etc...
On a sûrement (et j'ai la même idée que vous) une idée trop arrêtée sur le mot viol.
Pour l'éducation trop libérée... c'est du viol aussi en un sens. Pas d'attouchement mais même résultat.
Pour la mémoire qui cache un truc... j'y pense souvent!!!
Mais la psy dit que les mots que j'ai entendus sont suffisants pour avoir les problèmes que j'ai actuellement.
_________________
Ginny
Revenir en haut
Iseult
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 28 Mar 2007
Messages: 79

MessagePosté le: 31/03/2009 17:32:02    Sujet du message: [TV] C dans l'air sur l'érotisme et la sexualité de vendredi Répondre en citant

Je vous remercie pour votre participation.

Je comprends aisément ce que vous dites, moi aussi j'ai été longtemps persuadée d'avoir subi un viol bien avant d'en évoquer la possibilité ; je lisais très tôt des tas de livres sur des femmes maltraitées, mais je ne voulais surtout pas penser que j'aurais subi des attouchements.
Un jour en évoquant un cauchemar que je faisais depuis l'âge de 4 ans probablement, la spécialiste m'a clairement dit "vous avez subi des violences sexuelles". A ce niveau j'ai commencé à me demander si elle ne s'était pas faite une mauvaise idée. De fait j'ai téléphoné à un numéro libre concernant les femmes violées, et on m'a posé des questions à savoir quelles étaient mes peurs quotidiennes, et le simple fait de ne pas se sentir bien dans une pièce car on se sent cloitrée va de pair avec des violences sexuelles.
De plus ma mère m'a dit que j'avais subi quelque chose de la part de mon père. J'aimerais simplement avoir assez d'argent pour connaitre l'EMDR, car je suis certaine que mes souvenirs reviendraient et pas seulement cet abus sexuel, mais aussi toutes les maltraitances, mais serait ce une bonne idée ?
Je n''en suis pas sure, j'en sais déjà peut être trop... :-(
Je vous conseille de lire Boris Cyrulnik il explique très bien que des petits détails peuvent faire très mal.
A bientôt !
Amitiés
_________________
Le 22/06/2007 ma vie démarrait enfin !
Revenir en haut
ginny
Fizz

Hors ligne

Inscrit le: 30 Oct 2007
Messages: 4 770

MessagePosté le: 31/03/2009 17:38:14    Sujet du message: [TV] C dans l'air sur l'érotisme et la sexualité de vendredi Répondre en citant

Iseut, on en sait jamais trop sur soi même!
C'est douloureux parfois, mais surmonter son histoire, c'est ce qui fait évoluer...et devenir serein
_________________
Ginny
Revenir en haut
alyssa123
Fidèle

Hors ligne

Inscrit le: 26 Déc 2007
Messages: 1 313

MessagePosté le: 31/03/2009 18:35:02    Sujet du message: [TV] C dans l'air sur l'érotisme et la sexualité de vendredi Répondre en citant

c quoi EMDR ??
Revenir en haut
Iseult
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 28 Mar 2007
Messages: 79

MessagePosté le: 03/04/2009 08:20:17    Sujet du message: [TV] C dans l'air sur l'érotisme et la sexualité de vendredi Répondre en citant

Merci Ginny, malheureusement il faut pratiquement 10 séances à 50€ et elles ne sont pas remboursées par la Sécurité Sociale et encore moins les mutuelles.
Alyssa, je fais un copié-collé d'un texte venant de ce site :
Intégration Neuro-Emotionnelle par les Mouvements Oculaires



La thérapie EMDR est une nouvelle méthode de psychothérapie qui utilise la stimulation sensorielle des deux côtés du corps, soit par le mouvement des yeux soit par des stimuli auditifs ou cutanés, pour induire une résolution rapide des symptômes liés à des événements du passé. Cette thérapie poursuit le mouvement de recherche clinique et de soins inaugurés par la psychanalyse, la thérapie cognitive comportementale, les traitements par exposition, la médecine humaniste, les thérapies systémiques et les psychothérapies brèves centrées sur la personne.

La thérapie EMDR a été créée à la fin des années 80 dans la Baie de San Francisco. En moins de 10 ans, elle est devenue un des modes de traitement psychothérapeutique du PTSD (ou ESPT : État de Stress Post-Traumatique) ayant donné lieu au plus grand nombre d’études cliniques. Ses initiales viennent de son appellation anglo-saxonne : Eye-Movement Desensitization and Reprocessing, ou Désensibilisation et Retraitement par les Mouvements Oculaires, même si la méthode ne se limite désormais plus à l’utilisation des mouvements oculaires.

Le protocole de la thérapie EMDR repose sur un ensemble de principes qui sont essentiels à une approche humaniste et intégrative de la médecine et de la santé : la confiance dans la capacité d’auto-guérison propre à chacun, l’importance de l’histoire personnelle, une approche centrée sur la personne, un pouvoir restauré, l’importance du lien corps-esprit, un bien-être et une amélioration des performances.

Plusieurs études contrôlées ont démontré la remarquable efficacité de la thérapie EMDR pour la résolution les états de stress post-traumatiques (ESPT en français, PTSD dans la littérature anglo-saxonne), autant chez les victimes de traumatismes civils (viols, accidents, deuils) que chez les vétérans de la guerre du Vietnam ou les victimes de conflits dans les pays en voie de développement. De fait, à ce jour, la thérapie EMDR est une des méthodes de traitement des états de stress post-traumatiques (ESPT ou "PTSD") les mieux documentées par la littérature scientifique.

Le livre qui sert de référence aux praticiens de la thérapie EMDR et à l’enseignement de la méthode s’intitule "Eye-movement Desensitization and Reprocessing : Basic principles, protocols and procedures", publié par Guilford Press (2001). Son auteur est Francine Shapiro, Ph.D. Elle est fondatrice de la thérapie EMDR, Senior Research Fellow du Menlo Park Research Institute ("L’École de Palo Alto"), et présidente de l’EMDR Institute, Californie. En juillet 2002, Francine Shapiro a reçu le prix Sigmund Freud décerné conjointement par le Congrès Mondial de Psychothérapie et la ville de Vienne.

Depuis la découverte de la thérapie EMDR, les standards de son application ont fait et continuent de faire l’objet d’un grand nombre d’études scientifiques. Une liste d’articles scientifiques récents est disponible dans la rubrique "Bibliographie". Vous trouverez également des informations complémentaires sur cette méthode sur les sites mentionnés dans la rubrique « Liens »
_________________
Le 22/06/2007 ma vie démarrait enfin !
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 02/12/2016 20:53:22    Sujet du message: [TV] C dans l'air sur l'érotisme et la sexualité de vendredi

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FORUM Vaginisme et Vulvodynies Index du Forum -> Se faire connaitre : A bas les tabous ! -> On parle de nous... Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com