FORUM Vaginisme et Vulvodynies Index du Forum

FORUM Vaginisme et Vulvodynies
Le vaginisme et les vulvodynies sont des maladies taboues qui touchent les femmes. Douleurs lors des rapports sexuels ou pénétration impossible ou douloureuse, venez nous rejoindre ! Soutien, exercices... Tout pour s'en sortir !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 





 Bienvenue ! 
L'association Les Clés de Vénus propose des rencontres à divers endroits. Formulaire à remplir et affaire à suivre ici: http://forum-vaginisme.xooit.com/t3591-Les-rencontres-organisees-par-l-association.htm?start=20#p249964
tomber sept fois, SE RELEVER HUIT
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FORUM Vaginisme et Vulvodynies Index du Forum -> Les témoignages de guérison -> Guéries du vaginisme
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
fleur
Expert(e)

Hors ligne

Inscrit le: 06 Fév 2008
Messages: 591
Localisation: LE SUD

MessagePosté le: 09/03/2008 02:07:37    Sujet du message: tomber sept fois, SE RELEVER HUIT Répondre en citant

Est-ce présomptueux d’écrire son post de guérison après une seule pénétration réussie ? Je ne sais pas mais je vous sens si impatientes… Je ne sais pas comment procéder alors je vais tout déballer ainsi ce post sera une sorte de bilan de mes 14 années de vaginisme, bilan positif puisque la fin est heureuse !! Je suis GUERIE.
Alors aux guéries, à celles qui guériront et surtout à celles qui ne croient pas qu’elles vont guérir… Il était une fois…


Acte I. (15 ans / 20 ans.)


Les raisons de mon vaginisme sont communes : Sexualité taboue au sein de ma famille, sacralisation de la virginité symbole de l’honneur familial, méconnaissance absolue de mon corps, image négative des hommes, récits de première fois associés à la douleur, au sacrifice, une culpabilité tatouée sur la chair pour justement tout ce qui concerne la chair… cocktail parfait pour faire de moi une parfaite vaginique primaire.


Vous me direz tant qu’on n’est pas passé à l’acte, on n’est pas vaginique,. Pourtant moi, je l’étais déjà.

Vaginique du cerveau avant de l’être du vagin, ça s’invente pas ça !!

La vaginique du cerveau, c’est une fille comme moi qui sans être passée à l’acte se fabrique deux armes pour justement ne pas passer à l’acte : la fuite et le mensonge.

Moi j’ai fui d’aimer et d’être aimée toute mon adolescence. J’ai tricoté de belles amours impossibles qui suffisaient à me donner l’illusion de l’amour. Je m’en contentais. C’était ainsi, inéluctable. Déjà vaginique.

Puis ce corps, là dont il fallait s’accommoder, dont il ne fallait pas parler mais qui se transformait je n’en voulais pas moi. Je me trouvais trop moche, trop difforme, trop adolescente. Il allait me faire du mal puisqu’on me l’avait dit. Déjà vaginique.

Je suis donc passée à côté de tous ces premiers flirts qui étreignent le cœur des adolescentes, j’ai aimé mais en silence, en souffrance.
Le terrain était prêt pour mon vaginisme primaire : j’avais peur, j’avais honte, je n’avais pas confiance en moi, je ne m’aimais pas.


Acte II ( 20 ans )


Pourtant sur le chemin de ce corps qu’on refuse, de ce plaisir qui fait si peur, de cette négation de soi, il y a des personnes qui vous aiment tellement et que vous aimez si fort que vous vous sentez prête à relever le défi.
Ce fut le cas quand j’ai rencontré l’homme de ma vie. Je me suis dit que mes peurs adolescentes disparaîtraient, qu’avec lui ça allait être différent, j’avais confiance. Le problème c’est que c’est en lui que j’avais confiance, pas en moi.
La première fois est un souvenir douloureux comme pour beaucoup, je suppose. Cet acte d’amour, de communion, de partage qui se transforme soudain en épreuve, en torture, en enfer.
La danse nuptiale qui devient une danse du scalp. La douleur omniprésente, la contraction, les tremblements incontrôlables, incontrôlés. La peur, l’effroi qui frappe et la honte ô la honte, partout.

L’autre qui veut arrêter, moi qui insiste pour qu’on en finisse, pour que ça soit fait. Pourquoi il ne veut pas continuer d’ailleurs ? Je m’y attendais moi à la douleur déchirante, à l’horreur du moment. On m’avait préparé à ça. Je n’étais préparé qu’à ça.

Et conséquemment, malgré nos efforts conjugués, ça ne passe pas, ça ne rentre pas, ça ne s’ouvre pas.
Alors on sort de cette espèce de transe, on sort et il reste la peur, la honte, la déception. Il reste ce poison qui s’est insinué en vous ( contrairement au pénis ) ce poison qui vous dit « t’étais en train de faire quelque chose de mal, d’obscène, tu vois on t’avait bien prévenue que la punition serait grande ».
Première nuit d’amour, première nuit en enfer. Nous deux pantelants d’incompréhension, d’amertume.
Longtemps je me suis souvenue de nos pleurs, de nos accusations mutuelles, de nos mots de réconfort, de nos espérances et désespérances. Je me suis souvenue de cette première nuit, de nous deux apprenant à nous aimer, de nous deux devenant vaginiques.


Acte III ( 20 ans – 34 ans )


Rassurez vous, je ne vais pas faire le récit de mes 14 années de vaginisme. En même temps comment résumer quatorze ans de fuite, d’évitement, de mensonge ? Je ne savais pas ce que j’avais, pourquoi ça ne fonctionnait pas et surtout surtout j’avais honte. Une honte démesurée, une de ces hontes qui vous muselle, qui vous paralyse, que vous ne laissez pas parvenir à votre conscience de peur qu’elle ne vous terrasse.
Alors j’ai fais semblant, j’ai joué ma vie. Merveilleux rôle de la fille (ou de l’actrice) désinhibée qui n’a pas de problèmes. Et je vais vous dire, ça marche. A l’extérieur rien ne transperce, à l’intérieur c’est la gangrène. Mais qu’importe tant que ça ne se voit pas.
On vit aussi, toute notre vie ne tourne pas autour de notre vagin quand même. On vit mais sans le goût de la vie puisqu’on ment. Aux autres, à soi.
Quand l’autre craquait et essayait de mettre le problème dans la lumière, je pleurais, je faisais des crises de nerf, je le faisais culpabiliser, j’espérais son départ pour qu’il n’essaie plus de rompre le pacte tacite.
Fallait t-il qu’il m’aime !
Les jours, les mois, les années se suivent et se ressemblent. De beaux câlins mais plus de tentatives, on n’a qu’à se suffire de ça !

Et un jour, je lis un magazine et je vois pour la première fois le mot « vaginisme », mon mal avait un nom vaginisme. Je ne savais même pas ce qu’était le vagin mais je savais au moins que je n’étais pas seule.
C’était un mini article et on y parlait de consultation de sexologues qui savait guérir ce mal. Je me suis rapidement sentie exclue, parler de ça avec un ou une inconnue IMPOSSIBLE.


Et d’ailleurs ça l’était réellement impossible, je n’arrivais pas à en parler avec mon mari alors un médecin… Plusieurs années passent mais je m’accommode moins de ce fichu vagi maintenant qu’il a un nom ! Je décide d’agir et je prends rendez vous chez une sexologue. C’était il y a cinq ans. J’arrive dans un lieu un peu bizarre, la sexo était une jeune femme, habillée comme une call girl, elle me demande ce qui m’arrive. Elle me parle de manière très crue, « I’m chocking, my god !! »Du coup, je reprends mon arme de destruction massive : j’invente une histoire, « je ressens moins de désir pour mon conjoint… » et me voilà partie pour un mensonge de plus.

Je ressors de là soulagée. C’est étrange comme impression, mais c’est avec le recul que je me rends compte que j’étais soulagée. Elle n’avait pas percée mon secret, ma honte. C’est étrange un secret, on le fabrique soi même et on a l’impression qu’on ne peut pas faire autrement, que ce n’est pas viable sans.
Je pèse mes mots. Chaque fois que l’idée tenace de la mort m’est venue, cela a souvent été lié à ce secret trop lourd à porter. Je voulais mourir plutôt que l’on découvre ma faute, mon infirmité, ma douleur. Bien sûr que je ne serai pas passée à l’acte mais pendant quelques secondes, cela me semblait être la seule délivrance possible. Il y a des secondes qui durent des heures.

Me voilà donc repartie dans ma coquille, tout est verrouillé. Laissez moi tranquille ! A part vous qui peut comprendre, cette sensation de vouloir que les choses se débloquent naturellement, de vouloir croire que l’amour suffit comme remède ? Une fois que j’avais érigée mes barricades faites de honte, de culpabilité et de déni, comment sortir de là ?

D’autres années s’écoulent (on peut quand même avoir une sexualité en étant vaginique !! ) et là j’ai la malchance d’attraper un kyste. Je suis donc obligée d’aller chez une gynécologue. J’ai 30 ans. ( je dis ça pour vous rassurer, reste que quatre ans, mais elle a fini ou quoi !! je vois Claudia se languir, et dire avec son accent
« fais ch*** celle là , j, veux les détails moi !! Boo arrête de pleurer stp, ce n’est pas le but ! ).
Je vais pas vous raconter la visite en détails : pleurs, tremblements, douleurs atroces face à ce spéculum maudit et l’aveu, la première fois que je verbalise et que je dis à quelqu’un : « je suis vaginique. » Et je pleure, je pleure. La pauvre, elle sait plus quoi faire !! Elle me prescrit du lubrifiant et me dit d’essayer de mettre mes doigts et en passant, elle me dit de bouger parce que si je veux avoir un gamin et conserver mon couple, c’est le moment. Super.

Je ressors vidée, désespérée, honteuse « mais je les mets où mes doigts ? », « AHHHHHH mes doigts mais c’est pas possible », heureusement que mon cerveau a l’option « effacer » pour tout ce qui concerne mon vagin, j’ai appuyé sur le bouton et j’ai tout zappé. Comment vous dire qu’en parler, c’était inconcevable !!!


Pourtant de l’avoir dit, ça a crée un espace, un petit espace qui faisait que pendant les câlins, je fuyais moins, j’avais envie de tenter. J’échouais mais je tentais. Ce n’est pas la plus belle époque de ma vie, ces tentatives avortées. Je n’y arrivais pas. Je commençais à croire que c’était incurable.

Il faut vous dire qu’en plus d’être vaginique, j’étais hypocondriaque. Une hypocondriaque qui se cache, qui ne va chez le médecin que lorsqu’il n y a plus d’autres alternatives. Une hypocondriaque vaginique, une vaginique hypocondriaque. Même combat, même stratégie d’évitement. Jusqu’au jour où je me chope un virus qui a bien failli me terrasser. (ne vous inquiétez pas il y a un lien ! ). J’ai failli mourir parce qu’au lieu d’aller chez le médecin aux premiers signes, j’ai attendu de m’effondrer. J’arrivais à me convaincre que c’était passager, que ça allait passer, je le cachais à mon mari. Jusqu’au jour où la vérité a éclaté. Là, plus le choix, il fallait lutter pour vivre, on ne se pose plus de questions, on fonce. Je crois que c’est là que j’ai commencé à me dire que j’avais vraiment déconné et que ce secret avait failli avoir raison de moi. Et puis, les gens qui m’aiment m’en voulaient de n’avoir rien dit.


Je mets une année pour guérir, je prends 10 kgs à cause du traitement. Je suis épuisée. Je n’aime pas ce nouveau corps, ce n’est pas le mien. Je me plains, je râle, je cherche des coupables. Un jour je vois dans les yeux de mon mari, son impuissance à m’aider. Il ne savait plus quoi faire. Le vaginisme, le virus maintenant le poids ! Et ça a été le déclic. Mais vraiment, j’ai senti qu’il ne savait plus quoi faire et que pour changer ce corps, il n y avait que moi qui pouvait agir.
J’ai fait comme pour le vaginisme, à fond. Régime + sport ( 15 ans que je n’en avais pas fait ) , je perds 10 kgs en 3 mois. Si je parle de ça, c’est parce que j’ai pris la mesure de l’action que je pouvais mener. J’étais capable d’action, de réaction. J’étais capable de prendre le pouvoir. Et d’obtenir un résultat. C’était exactement il y a un an. je crois que mon engagement dans ce combat contre le vaginisme avait commencé là dans ce combat contre le poids.

L’année qui vient de se dérouler a été difficile, je l’ai passée à faire le deuil d’une maternité possible. L’horloge biologique qui s’agite et des tentatives toujours vaines. J’ai eu de plus en plus en mal à jouer mon rôle, à répondre à ces questions toujours plus nombreuses concernant les enfants que je n'avais pas, à supporter les regards posés sur moi. J’étais à bout. Le costume de la merveilleuse actrice que j’étais, avait jauni, je n’y arrivais plus. Je déprimais. Je perds un membre proche de ma famille, ça y est je sombre.

C’était il y a quatre mois, j’étais arrivée au fond. Au bout de deux mois de dépression (une dépression de vaginique, invisible) , je ne savais plus quoi faire, je décide de débuter une psychothérapie.

Je n’y allais pas pour mon vaginisme, et je comptais bien ne pas en parler. J’y allais pour affronter ce deuil, j’y allais pour ne pas mourir de chagrin. Je suis tombée sur la psy idéale, la rencontre qui compte, la rencontre qui fait que la peur disparaît, que l'on regarde dans les yeux, dans le coeur et dans l'âme.

On a parlé et à la fin de la séance, elle m’a donné un mémoire sur les secrets de famille. Coïncidence, ? Intuition ? Qu’importe. A la deuxième séance, je lâche enfin mon secret si bien gardé pendant ces années.

Peu à peu, je m’ouvre, elle me force à parler de ces tabous, de mes images mentales et le plus important, c’est qu’elle me fait comprendre que je n’ai pas besoin de trouver des coupables. le fait de dire, simplement de dire, est un soulagement, une bouffée d'oxygène !Quelques jours plus tard, je vois Claudia à la télé, la guérison du vaginisme a son visage, Claudia. Claudia qui parle, Claudia qui affirme qu’on guérit du vaginisme.

Acte III ( le forum 34 ans et qqs mois )


Cette parole libérée me pousse à agir, elle a dit que la guérison était possible. Il me faut y croire. Je fais des recherches sur le net et je vous trouve. Je ne pensais pas t’y trouver Claudia. !!
Je vais pas vous refaire mes posts surtout que là, vous devez vous être endormies. C’est mon post de guérison, je fais ce que je veux ! J’ai besoin de tout dire, de tout sortir, d’en finir verbalement.
j'ai peur, peur de parler mais toutes ces amies virtuelles qui sont là, me tricotent des ailes. Je me lance dans la bataille à corps perdu. J’aimerais inventer un mot qui serait plus fort que merci, un mot qui dirait à quel point vous trouver a été libérateur, salvateur, ça rime avec bonheur.
Claudia, Boo, Fleurine, Catmandou, Cerise, Minnie, Ginny, Amélie, Tite puce, Eryne, Elfe, Agathe, Bée, Mykis,Lili, Lilas, Suni, Meira, Mei, Astrale, Kiwi, Mononok, Astrale, Delfierro, Stella, Melinda, Nonie, Eryne et toutes les autres, recevez ma plus grande gratitude, mon affection, mon admiration.

Parler, lire et écrire sur ce forum, a été le complément de ma thérapie, rien n’aurait marché sans. J’ai eu des réponses à toutes les questions que je me posais et j’ai rencontré des anges.

A chaque cm de gagné dans ce vagin, y avait des kms qui s’ouvraient dans mon cœur, pour vous.

Trois semaines de débat, d’échanges, de tabous qui explosent en vol, de mots, de mots… Trois semaines, d’angoisses, de confrontation, d’exos, de rires, de partage. Trois semaines qui valent de l’or. C’est trop frais pour que je puisse avoir le recul nécessaire. C’était étourdissant, un tourbillon, une Fleur dans la tornade.
A chacun de mes pas, quelqu’un était là, on m’a donné la main, on m’a montré le chemin : [[size=32]b]Merci.[/b][/size]

Acte IV Ma méthode 34 ans et qqs mois :



Résumé des exos :



1. Observation de mon vagin dans un miroir ( que c’était laid )

2. Exos contraction /décontraction.

3. Introduction de mini tampon, 2 mns ça marche !

4. Introduction d’un doigt et découverte du lubrifiant !!

5. Introduction de deux doigts puis de trois. ( les miens )

6. Pénétration ( la moitié )

7. Introduction de ses doigts

8. pénétration de ¾ du pénis

9. Blocage du tampon 1 jour, ça marche aussi avec moi !!!! bonjour le spéculum !

10. Déblocage du vaginisme

Résumé des exos psy


1. Je m’oblige à y penser, je ne laisse plus le vaginisme dans son tiroir même pour 1 jour

2. Je lis, tout ce qu’on ne m’a pas dit, je l’apprends par moi-même. Je vais sur des sites, j’achète des bouquins, je lis les thèses consacrées au vaginisme. Je m’abreuve de lectures .Et je regarde tous les schémas qui existent pour que ça s’imprime dans mon esprit !!!

3. Je parcours le forum en long, en large et en travers. Je lis et relis les témoignages de guérison ! Mon inconscient finira bien par y croire !!

4. Je me mets un coup de pied au c….. et je parle franchement à mon mari mais je déballe tout, tout, absolument tout (c’était ça le plus dur pour moi )

5. Je ne sèche pas mes séances de psy.

6. J’écris sur le forum et je partage.

7. Je ne cherche pas « à qui la faute ? » Mais « comment progresser encore ? ».

8. Je ne culpabilise plus. J’apprends à m’écouter, oui je mérite de guérir, oui j’ai le droit au plaisir.

9. Je ne panique pas quand j’ai un tampon bloqué.

10. Je pense à mon plaisir, à l’autre, à mon amour qui est plus fort et je me dis que oui ce p*****de vagin est extensible !!!


Acte V 34 ans quelques mois et ex vaginique

Le jour J


Je me revois poster sur mon topic que « tout va trop vite, qu’il faut que je prenne le temps ». Je passe la soirée à vous lire et je sens qu’après mon récit du tampon bloqué, vous sentez que je suis guérie. Je me souviens du message de Cerise « tu es guérie alors », je me souviens des mots de Fleurine qui semblaient me dire « tu es guérie mais je comprends que tu ais besoin d’un câlin pour confirmer ». Je me souviens du rire de Claudia, des larmes de Boo.

J’étais donc devant mon ordi, avec mon pyjama le plus moche, coiffée comme Tokio Hotel et je décide d’aller me coucher. L’annonce par la gynéco la veille de la disparition de ma virginité avait pas mal fait son chemin dans ma tête. J’avais vraiment peur de cet hymen qui se déchire, du sang, j’avais trop entendu de récits là-dessus qui ne me donnaient pas envie de me retrouver dans la situation. Quand je pense que je ne me suis même pas aperçue de la perte de cet hymen à la con, que je n’ai pas saigné..

J’essaie de dormir mais je n’y arrive pas. J’appelle mon chéri et je lui dis qu’il faut que je fasse des exercices ( la bonne blague !!). Il était crevé, Il me dit qu’il est désolé, qu’il est fatigué, et me rappelle que j’ai reçu mes dilatateurs vaginaux, que j’ai qu’à essayer.

Non mais, le sosie de Tokio Hotel en pyjama de mémé lui fait une proposition indécente et pas de réactions ! Du coup, je débute les préliminaires sans l’écouter, mais dans ma tête il était clair que je voulais savoir si depuis l’épisode de mon exploration du vagin pour récupérer le tampon, j’avais fait des progrès…Evidemment il se laisse faire.

Soudain , y avait plus d’exercices, y avait lui, y avait moi, son corps, le mien et notre amour. J’ai lâché prise. Je l’embrassais vraiment, j’avais pas peur (avant pendant les préliminaires, je pensais déjà à la pénétration et à l’échec naturel).
Comment vous dire ? on était connecté, ensemble. Après la lubrification magique, il tente mais ça ne rentre pas en entier, 75 % puisque certaines veulent les détails. Je me dis que c’est 10% de plus que la fois précédente, que c’est bien, que je ne dois pas brûler les étapes. Je pense à vous, vraiment et je me remémore ces phrases de guérison que vous ressentiez. Mais j’étais bien, je n’avais même pas besoin de respirer fort comme les fois d’avant, j’étais vraiment avec lui.
Il me soulève un peu, et là miracle, ça rentre. Rien que d’en parler, j’ai envie de recommencer ! C’était doux, c’était chaud, c’était bon. L’émotion m’a totalement submergée et je me suis mise à pleurer de joie, je pensais à vous, à ce que j’allais vous dire, c’était fait, c’était rentré. On a changé de position, ça rentrait toujours et j’ai vécu un moment d’une incroyable douceur, la communion de nos corps. C’est vrai : on ne fait vraiment qu’un.

Je ne saurais trouver les mots pour vous dire ce que j’ai ressenti, c’était comme si le barrage cédait, toutes mes peurs, ma souffrance, mes mensonges, tout disparaissait. C’était fini. On est resté longtemps enlacé, émerveillé par ce que nous venions de faire. Ce qui peut paraître anodin pour d ‘autres revêtait pour nous un caractère extraordinaire, magique, merveilleux. On a parlé de ces années, on a mis des mots sur nos douleurs mais on était fiers parce que vainqueurs. On était fiers parce que plus vaginiques.
Vous connaissez la suite, je me précipite sur le forum pour vous raconter et le lendemain je me chope une sévère infection urinaire !! Laughing Laughing

Je sais que ce soir certaines vont tenter, puissent elles rencontrer la même beauté, la même sérénité.


N’oubliez pas le vaginisme est notre ennemi mais le vagin est notre ami. Et la ficelle du tampon aussi.


Tendresses Confused Confused Confused Confused Confused Confused Confused Confused Confused Confused Confused Confused Confused Confused Confused Confused Confused Confused Confused Confused Confused

Bien
_________________
J'ai survécu à pas mal de colères. Je les ai remplacées par de l'amour. La vie n'est qu'une longue guérison.


Dernière édition par fleur le 17/03/2008 21:53:26; édité 2 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 09/03/2008 02:07:37    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
boo
Fidèle

Hors ligne

Inscrit le: 30 Jan 2008
Messages: 2 116
Localisation: qq part

MessagePosté le: 09/03/2008 08:55:43    Sujet du message: tomber sept fois, SE RELEVER HUIT Répondre en citant

j'aiiiiiiiiiiiiiiiiiiii plus de mouchoire !!

merci fleur, j'ai vraiment adorer te lire, et c'est dingue comme part moment , tu me fesais penser a moi!
Je pence que c'est pour ça que ont s'aime toute sur de forum, chaque topic, chaque temoignage nous fait penser a notre histoire, ON EST TOUTE DANS LE MM BATEAU !!!

en tout cas encore bravo !
moi j'étais vaginique depuis 3 ans et j'ai faillie devenir dingue, alors toi 14 ans !!!!!!et tu a reussie a guérrire c'est merveilleux !!!!!!!

bon bin comme d'hab je vais aller fumer une clope pr arrêter de pleurer sinon je vais inonder chez moi !!!

et je reviens


ps:je me joint a toi pour dire que ce form nous donne des ailes !!!!
pour moi aussi sa a été ma thérapie!!!!!!!!!!!!!!LES FILLES NE LACHEZ PAS !!!!!!ON EST LA !!!!!!!!!!!!!
_________________
guerison 24/02/08 .....merci encore a vous !
Revenir en haut
eryne
Traqueuse de cigogne

Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2007
Messages: 3 548
Localisation: Bretagne

MessagePosté le: 09/03/2008 12:03:11    Sujet du message: tomber sept fois, SE RELEVER HUIT Répondre en citant

Fleur, ton témoignage est vraiment maginfique, et comme Boo je me suis reconnue plus d'une fois dans ce que tu as vécu...
A te lire, tu m'as l'air d'un sacré bout de femme, vraiment je t'admire et suis tellement heureuse de te voir guérie!!

Profite à fond maintenant, de ces moments de communion avec ton Amour, l'avenir est à vous!!! Bien
Gros bisous ma belle!

_________________
En essayant continuellement, on finit par réussir.
Donc : plus ça rate, plus on a de chances que ça marche! (les shadocks)
http://groupedefemmes.weebly.com/les-copainscopines.html
Revenir en haut
DeeLoNSK
LaPatateKiCotch

Hors ligne

Inscrit le: 25 Mar 2006
Messages: 6 632

MessagePosté le: 09/03/2008 13:01:42    Sujet du message: tomber sept fois, SE RELEVER HUIT Répondre en citant

FELICITATIONS !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!



Rien à dire de plus, à part qu'en lisant ton parcours, je trouve que tu as vraiment, comme toutes celles qui se battent ici que tu as fait preuve d'un courage phénoménal pour te sortir de là toi-même par la epau du cou et te remettre entièrement d'applomb... CHAPEAU !!!!

Régime, psychothérapie, vaginisme, tu as su tout cobattre avec indulgence, patience, persévérance et c'est formidable

Je ne peux que te souhaiter autant de bonheur que tu puisses recevoir, comme en donner, et je trouve également que ton combat a été une très belle preuve d'amour vis-à-vis de ton homme comme vis-à-vis de toi

BRAVO !!!!!!!!!!

:yeah: :yeah: :yeah:
Revenir en haut
langelotte
Miss Kaléidoscope

Hors ligne

Inscrit le: 23 Jan 2007
Messages: 2 321

MessagePosté le: 09/03/2008 13:46:07    Sujet du message: tomber sept fois, SE RELEVER HUIT Répondre en citant

Fleur, ton récit est très chouette ! bravo, je te souhaite tout plein d'ébats sexuels à venir Laughing
Revenir en haut
lili7840
Miss Duracell

Hors ligne

Inscrit le: 25 Avr 2006
Messages: 3 154
Localisation: Les Yvelines 78

MessagePosté le: 09/03/2008 14:05:18    Sujet du message: tomber sept fois, SE RELEVER HUIT Répondre en citant

Woaw beau temoignage FLeur j'en ai des frissons felicitation tu es guerie
_________________

04/11/2008 : guérie
Revenir en haut
Suni
Fidèle

Hors ligne

Inscrit le: 12 Sep 2007
Messages: 1 252
Localisation: Sortie...

MessagePosté le: 09/03/2008 14:12:17    Sujet du message: tomber sept fois, SE RELEVER HUIT Répondre en citant

Tu m'as fait pleurer Embarassé

T'es une sacrée femme, j'espère que ta cystite va vite se soigner maintenant Confused
_________________
La peur n'apporte que des regrets.
Revenir en haut
Elfe25
Douceur acidulée

Hors ligne

Inscrit le: 12 Jan 2008
Messages: 11 018
Localisation: Près de vous...

MessagePosté le: 09/03/2008 15:00:54    Sujet du message: tomber sept fois, SE RELEVER HUIT Répondre en citant

Fleur ton témoignage est si beau (et long!!! Laughing)!! J'en ai les larmes aux yeux! Tu as de quoi être fière de toi, tu es (enfin) GUERIE!!!!!!

Moi aussi je me reconnais dans certains "épisodes" de ta vie! Je suis vraiment super heureuse pour toi ma belle!! Tu vas pouvoir profiter de la vie et de ton homme ( Rs ) à fond maitenant!!!!

Gros bisous ma belle et BRAVO!!! Confused
_________________
Mon prénom en elfique....

Revenir en haut
claudia
fée péterlapero

Hors ligne

Inscrit le: 06 Mai 2007
Messages: 6 146
Localisation: au chaud!

MessagePosté le: 09/03/2008 19:04:11    Sujet du message: tomber sept fois, SE RELEVER HUIT Répondre en citant

T’est un sacré bout de femme Laughing ,fleur…
Une battante !! Bien

Je t’admire, et je suis super, mais alors super fier d’y avoir contribué un peu a ta guérison !


C’est vraie les filles, ce témoignage donne de la « njak » Up

Moi aussi j’en profite pour dire merci a toutes celle présente sur ce forum, on est un sacré équipe, n’est pas ?

Allez, au boulot les filles !!
Ce soir je veux voir que des excos sur ce forum !!! Rs
Car on est plus en plus nombreuses a vous dire et vous le prouver,

Chacune d’entre vous peut guérir du vaginisme!

Faut le vouloir !

Merci fleur pour ce témoignage longe, mais que j’ai adoré lire !

et non,pas d'image la!!!

trop de respect pour ce temoignage
_________________
Soutenez notre association Les Clés de Vénus !!!
Revenir en haut
kiwi
Psychottine

Hors ligne

Inscrit le: 25 Oct 2007
Messages: 3 313
Localisation: la corbeille à fruits

MessagePosté le: 09/03/2008 19:24:10    Sujet du message: tomber sept fois, SE RELEVER HUIT Répondre en citant

Merci jolie fleur qui a éclos...

Merci de t'être dit si loin, merci pour la mise en mots des maux d'adolescente qui furent aussi les miens.

Merci pour l'espérance que tu sèmes derrière toi.



_________________
Kiwi

Merci à vous qui n'avez cessé d'y croire pour moi, pour nous...
Revenir en haut
amélie28
Fidèle

Hors ligne

Inscrit le: 23 Sep 2007
Messages: 1 684

MessagePosté le: 09/03/2008 19:35:31    Sujet du message: tomber sept fois, SE RELEVER HUIT Répondre en citant

Oh mon dieu Fleur!

Ton histoire, c'est la mienne!

Ces années de honte, de douleurs, de faux-fuyants, de mensonges car on a l'air si "open" et pourtant... Ces années a ne même pas savoir si quelque chose peut rentrer là... Ou plutot, savoir au plus profond de soi que ca ne sera pas possible, même si on n'a jamais essayé. J'ai deja parti un topic sur l'hypocondrie et je te rejoins tellement dans le choix des mots et des phrases que tu as utilisée... La grande imposture, le mensonge auquel on finit par lse convaincre! Si je n'étais pas guérie, je n'aurais pas pu lire ton post, il m'aurait fait trop mal. Tu décris tellement bien les choses, si j'écrivais aussi bien que toi, j'aurais ecrit a peu pres la même chose (sauf pour l'histoire familiale et... le tampon coincé! Razz )

Ton recit, je l'ai lu tranquillement et jusqu'au bout. C'est un récit qui m'a touché comme jamais. A celles qui doutent et qui croient vivre en enfer, d'un enfer secret et tabou dont on ne sort jamais, lisez bien ce que relate Fleur et surtout l'issue de son combat. Ca vous fera peut etre pleurer, mais ca finira par vous donner des ailes!!!!!



Merci pour ca ma belle! Et encore bravo pour cette lutte et surtout cette victoire. Vous devez etre si heureux!

Alors... pour quand les essais bb si l'horloge fait tic tac? Razz

Amélie xxx
_________________
8 MARS: je suis enfin libérée!!
Essais bébé au mois d'aout?
Revenir en haut
fleur
Expert(e)

Hors ligne

Inscrit le: 06 Fév 2008
Messages: 591
Localisation: LE SUD

MessagePosté le: 09/03/2008 21:23:19    Sujet du message: tomber sept fois, SE RELEVER HUIT Répondre en citant

les filles;

Ce témoignage, il est là grâce à vous. S'il peut aider certaines, j'en suis ravie, c'était dur d'écrire, de décider de tout dire, de se replonger dans des souvenirs douloureux, je l'ai fait grâce à vous parce que ma guérison c'est la vôtre. Je vous aime très fort !! Confused Confused Confused Confused Confused Confused Confused
_________________
J'ai survécu à pas mal de colères. Je les ai remplacées par de l'amour. La vie n'est qu'une longue guérison.
Revenir en haut
Elfe25
Douceur acidulée

Hors ligne

Inscrit le: 12 Jan 2008
Messages: 11 018
Localisation: Près de vous...

MessagePosté le: 09/03/2008 21:41:18    Sujet du message: tomber sept fois, SE RELEVER HUIT Répondre en citant

Ohh oui ça nous aide et nous booste surtout!! Confused ET tu écris tellement bien (d'ailleurs toi aussi Amélie tu écris très bien!), ça donne des frissons et des larmes au yeux...

Merci à toi d'être parmis nous! Confused
_________________
Mon prénom en elfique....

Revenir en haut
lili7840
Miss Duracell

Hors ligne

Inscrit le: 25 Avr 2006
Messages: 3 154
Localisation: Les Yvelines 78

MessagePosté le: 09/03/2008 21:44:46    Sujet du message: tomber sept fois, SE RELEVER HUIT Répondre en citant

Oui ca remotive un maximum et ca eclaire les moments de decouragement pendant lesquels on a du mal a se souvenir que la guerison est possible
_________________

04/11/2008 : guérie
Revenir en haut
Astrale
Confirmé(e)

Hors ligne

Inscrit le: 28 Nov 2007
Messages: 376

MessagePosté le: 10/03/2008 11:11:26    Sujet du message: tomber sept fois, SE RELEVER HUIT Répondre en citant

Fleur, ce témoignage était magnifique! Que dire, à part merci ? Merci de nous avoir fait partagé ton histoire parce que c'est grâce à tous ces témoignages de guérison qu'on peut espérer s'en sortir un jour aussi.
Sur ce, je vais chercher mon paquet de mouchoirs


_________________
24/12 : vibro de 2,5 cm - 27/12 : 3 doigts - 20/01 : 3 cm de pénis - 07/04 : vibro de 3 cm

13/04 : Enfin la guérison !! MERCI !!!! Courage les filles, continuez à vous battre!
Revenir en haut
fleurine
Ange gardien

Hors ligne

Inscrit le: 06 Mai 2006
Messages: 19 785
Localisation: dans mes rêves les plus fous!!!

MessagePosté le: 10/03/2008 13:04:50    Sujet du message: tomber sept fois, SE RELEVER HUIT Répondre en citant

Amélie a dit : TON HISTOIRE C'EST LA MIENNE....

Fleurine te dit aussi : TON HISTOIRE C'EST LA MIENNE
et combien encore te diront que ton histoire ressemble à la leur....

J'ai lu et relu ton post si fort en emotion. Comment te dire que je me suis retrouvée en toi dans ton récit. Ce vaginisme qui a fait de nous des femmes sans corps, sans âme, sans but, pendant des années et qui aujourd'hui disparaît comme s'il n'avait jamais existé (image hein)....Le calvaire a laissé place à la magie....Nous vivions en quelque sorte comme dans un cirque : un cirque où tout est parodie, tout est faux-semblant pour laisser place à du "paraître" et puis ce cirque où la magie opère comme le magicien qui brandit sa baguette pour faire disparaître ou apparaître des colombes....

Alors oui, tu es devenue une belle colombe avec de belles ailes...Tu vas pouvoir t'envoler vers un bonheur total. Plus de faux-semblants, plus d'obstacles devant toi, plus aucune barrière infranchissable.

Aujourd'hui, je te souhaite tout le bonheur du monde...Un bonheur de chaque instant où la vie mérite maintenant d'être vécue Bien

Ton destin est là, celui d'être une femme bien dans ses baskets, prête à affronter des tempêtes s'il y a car la plus grosse tempête est bel et bien derrière toi.

Je suis fière de toi, je me revois en toi, j'avais confiance en toi et j'ai eu raison.

Mille bisous, que des pensées positives pour ton devenir..

Fleurine heureuse pour toi
_________________
la patience est un art de vivre sans quoi l'amour ne peut pas exister.
21 Janvier 2007, le début d'une nouvelle vie....

La valeur d'un secret tient essentiellement dans la valeur de la personne qui le tient.
Revenir en haut
CeLiNe2811
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 14 Nov 2007
Messages: 230

MessagePosté le: 10/03/2008 17:17:19    Sujet du message: tomber sept fois, SE RELEVER HUIT Répondre en citant

Magnifique témoignage , où je retrouve pas mal de choses de ma vie...
Ca me donne de l'espoir et du courage , merci merci pour ça Confused
Et bravo surtout pour cette guérison !
_________________
"Qui craint de souffrir souffre déjà de ce qu'il craint " [Montaigne]
Revenir en haut
fleur
Expert(e)

Hors ligne

Inscrit le: 06 Fév 2008
Messages: 591
Localisation: LE SUD

MessagePosté le: 10/03/2008 21:18:35    Sujet du message: tomber sept fois, SE RELEVER HUIT Répondre en citant

tous vos messages sont du baume sur mon petit . Bien, j'ai pas réessayé à cause de cette cystite Evil or Very Mad Evil or Very Mad mais je compte bien m'y remettre !! demain visite chez la gynécologue... je vs raconterai. J'attends le message de guérison de la belle Amélie, je suis tellement tellement heureuse pr elle ! Allez les filles, battez vous, cette année on fait péter les scores Laughing Laughing Confused Confused Confused
_________________
J'ai survécu à pas mal de colères. Je les ai remplacées par de l'amour. La vie n'est qu'une longue guérison.
Revenir en haut
boo
Fidèle

Hors ligne

Inscrit le: 30 Jan 2008
Messages: 2 116
Localisation: qq part

MessagePosté le: 10/03/2008 21:21:43    Sujet du message: tomber sept fois, SE RELEVER HUIT Répondre en citant

sa y ai fleur , une fois que tu as reussie chez le gygy, tu va y aller toute les semaines
_________________
guerison 24/02/08 .....merci encore a vous !
Revenir en haut
Elfe25
Douceur acidulée

Hors ligne

Inscrit le: 12 Jan 2008
Messages: 11 018
Localisation: Près de vous...

MessagePosté le: 10/03/2008 22:19:48    Sujet du message: tomber sept fois, SE RELEVER HUIT Répondre en citant

T'as intérêt à raconter!! on veut tout savoir nous!! Laughing

Kiss
_________________
Mon prénom en elfique....

Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 08/12/2016 08:50:33    Sujet du message: tomber sept fois, SE RELEVER HUIT

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FORUM Vaginisme et Vulvodynies Index du Forum -> Les témoignages de guérison -> Guéries du vaginisme Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com