FORUM Vaginisme et Vulvodynies Index du Forum

FORUM Vaginisme et Vulvodynies
Le vaginisme et les vulvodynies sont des maladies taboues qui touchent les femmes. Douleurs lors des rapports sexuels ou pénétration impossible ou douloureuse, venez nous rejoindre ! Soutien, exercices... Tout pour s'en sortir !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 





 Bienvenue ! 
L'association Les Clés de Vénus propose des rencontres à divers endroits. Formulaire à remplir et affaire à suivre ici: http://forum-vaginisme.xooit.com/t3591-Les-rencontres-organisees-par-l-association.htm?start=20#p249964
Le vol dans la nouvelle vie: ma guérison à New York

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FORUM Vaginisme et Vulvodynies Index du Forum -> Les témoignages de guérison -> Guéries du vaginisme
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
sandwich780
Nouveau membre

Hors ligne

Inscrit le: 03 Jan 2008
Messages: 2

MessagePosté le: 08/01/2008 21:09:24    Sujet du message: Le vol dans la nouvelle vie: ma guérison à New York Répondre en citant

Bonjour à tout le monde!

Je m’appelle Cinzia, j'ai 29 ans et j‘habite en Suisse allemande. Au mois d’août 2007, je suis revenue de New York, où j'ai étée guérie du vaginisme. Mais je commence du début:

À partir de l’âge de 12 ans, j'ai étée abusée sexuellement pendant des années, mais sans pénétration.
À l’âge de 15 ans, je me suis rendue compte que quelque chose n'allait pas avec moi. Je ne pouvais pas insérer de tampons. Plus tard, je me suis rendue compte qu'une visite gynécologique n’était pas possible, et de rapports sexuels non plus...

En 2002, j'ai rencontré mon mari. Après un certain temps, nous avons décidé de voir un sexologue. Il m’a dit que mon problème était le vaginisme. Il m'a donné une chance de guérison de 30% ... Je ne suis allée que trois fois, je pensais que j’appartienais sûrement à l’autre 70 %...! Nous avons laissé reposer le problème pour le moment et nous avons pensé qu’un jour, nous aurions des rapports sexuels.
En 2004, nous nous sommes mariés, et nous avons espéré que maintenant ce sera différent, naïf ...! Avant le mariage, j'avais commencé une psychothérapie, qui a étée bonne pour beaucoup de choses, mais pas en ce qui concernait le vaginisme.
L'année dernière, j'ai découvert en Internet le site d’une clinique tout près de New York. Les rapports des patientes traitées m'ont impressionnée beaucoup. J'étais pleine d’espoir qu'il y avait quelque part dans le monde une solution à mon problème. Les rapports étaient très libérateurs. Enfin, je savais qu'il y a beaucoup de femmes qui souffrent de vaginisme. Et toutes se sentent seules et isolées. L'idée de prendre l'avion pour New York était pour moi encore folle. Mon mari et moi savions aussi que ce voyage serait très cher et nous étions convaincus qu’en Europe, peut-être même en Suisse, il y avait un centre pour soigner le vaginisme. Alors j'ai cherché à nouveau et trouvé de nouvelles sur Internet, le nouveau site d'un centre à Bâle en Suisse. Le site était très convaincant. Il semblait que ce centre offrait à peu près la même chose que la clinique à NY, seulement beaucoup moins cher. Pourquoi aller à NY si je pouvais être guérie en Suisse? C’est comme ça que j'ai choisi le centre en Suisse et à partir de février 2007, j’y suis allée deux fois par semaine. La dame travaille avec les dilatateurs de l’Amielle-Set et des exercices du plancher pelvien. J’étais très heureuse de pouvoir insérer quelque chose dans mon vagin! Mais à partir de la troisième taille, j'ai eu des gros problèmes. Egalement, à plusieurs reprises, il y avait des jours, où je ne pouvais rien insérer. Puisque la femme n'est pas un médecin, elle est limitée dans sa capacité. Par exemple, elle ne peut procéder à aucun examen gynécologique. Elle a essayé de m'aider avec des conseils et elle a fait ce qu'elle pouvait. Avec les dilatateurs je ne faisais pas de progrès et insérer un tampon était impossible en dépit de mes efforts. Difficile pour moi, c'était aussi que j'avais toujours à faire des nouveaux devoirs lesquels n’étaient pas contrôlés par la dame. J'avais à écrire des journaux, dessiner, insérer les dilatateurs dans diverses positions, lire des livres. J'avais l’impression de ne jamais faire assez. La pratique à la maison reclamait beaucoup de temps et je ne pouvais insérer les dilatateurs que très lentement et avec beaucoup de concentration et nouvelles techniques de respiration. Dès que je réussissais à insérer un dilatateur, nous avons procédé à la prochaîne taille. Il n y avait aucun système avec les exercices des dilatateurs. Mon mari s'est demandé sérieusement, comment nous pourrions avoir des rapports sexuels si la pratique avec les dilatateurs est si difficile. L'un de mes objectifs était aussi de pouvoir avoir un examen gynécologique sans aucun problème. Dans le programme était prévu une visite chez une gynécologue à la fin de la thérapie. Elle m'a dit à plusieurs reprises que je n’avais pas à m'inquiéter. Elle m’a dit qu’aujourd'hui c’est possible de demander à la gynécologue d'insérer le spéculum nous-mêmes. Elle était de l’avis que ces médecins sont partout. Je sais que ce n'est pas la pratique habituelle, et que mon gynécologue aurait été très surpris par une telle proposition ... De plus en plus, j'ai eu l'impression que je ne faisais pas de progrès à Bâle. J'ai commencé à perdre le courage. Après 3 mois, j’étais épuisée et j’ai cassé le traitement. La dame était très déçue et m'a écrit: "Le fait est que tu es proche de la conclusion, mais tu ne veux plus continuer, ce qui est très regrettable." Je lui ai demandé une fois de me donner les noms de quelques patientes qui ont étées guéries par elle. Elle ne m'a donné aucune adresse, et elle a dit que personne ne veut parler ...

Avec mon mari, j'ai décidé, à ce moment-là, d’aller à New York! Tout d'abord, j'ai acheté le livre et le DVD de cette clinique.
Très désespérée, j'ai demandé aux deux médecins, si elles ont une place pour moi. C'était la mi-mai et j'ai reçu une date pour la fin du mois de juillet. J’étais ravie! Néanmoins, il me semblait un long délai d'attente. Je ne pouvais plus supporter ma situation; je voulais enfin être débarrassée de ce problème!
Ce centre m'a donné les numéros de téléphone de deux dames allemandes. Je les ai appelées et j'ai pu poser beaucoup de questions. Les dialogues et leurs rapports de guérison m'ont encouragés beaucoup. Il s’agit d’un programme intensif de 2-3 semaines. Néanmoins, j’avais une certaine incertitude et j’avais peur que la thérapie n’allait pas fonctionner pour moi!
Dans le temps qui restait jusqu'à la fin de juillet, j'ai travaillé dur sur mon anglais afin d'être capable de faire de la conversation. Une connaissance de base d’anglais est nécessaire, mais une des deux thérapeutes parle un peu de français. Le jour du départ est venu, et nous étions joyeux, excités, nerveux et pas sûrs que nous ne serons pas déçus.
Lundi, nous avons rencontré les deux médecins.
Le premier jour, était dédié à la connaissance reciproque et j’ai raconté l’histoire de mon vaginisme. Dans le reste du temps, nous avons reçu beaucoup d'informations sur New York et ses environs. Pour les médecins, il est important non seulement le traitement du vaginisme, mais aussi que, pendant les deux semaines, nous voyons quelque chose de New York / Long Island et que nous allions passer des bons moments. Alors, le premier jour, elles nous ont donné des chaises pour la plage, plusieurs informations pour trouver des restaurants, des boutiques, des attractions, mini terrains de golf, des plages et beaucoup d’autres choses encore.
Au deuxième jour le traitement a commencé. Une des deux thérapeutes m'a montré avec un miroir mes parties génitales, et elle me les a expliquées. Ensuite, elle a essayé d'insérer étape par étape un doigt. J'ai senti augmenter la panique en moi, je n’avais pas attendu ça. Je ne voulais pas être touchée, j’avais peur et j’ai pleuré. Les médecins m'ont dit que je devais trouver quelque part en moi une partie de force et d'énergie qui sont plus grandes que la crainte. La colère sur le vaginisme doit être plus forte que la peur. Après une première forte crise, l'insertion du doigt a étée possible pour la première fois le mercredi, et comme ça j’ai pu commencer à travailler avec les dilatateurs.
Avec le temps j'ai commencé à croire aux médecins et à comprendre que tout est bien dans mon vagin. Il s'agit simplement de la peur, qui provoque les douleurs et la contraction du muscle. Grâce à la pratique systématique des dilatateurs et gràce aux changements dans les modes de pensées, les craintes ont commencées à être progressivement plus faibles. Au début, il m’a fallu du temps pour m’habituer à l’insertion des dilatateurs. J'étais inquiète à cause de la brûleur que je ressentais et de la désagréable sensation que j’appelais douleur. Contre la brûleur, j'ai bu du thé à l’ortie et j’ai prit des bains à la lavande, ces choses m’ont étées données par les médecins. La désagréable sensation que j’appelais douleur, de plus en plus a diminuée. Chaque jour, j'ai vu que c’était toujours plus facile d'insérer quelque chose dans mon vagin.
Au cours des deux semaines et demi, nous avons beaucoup travaillé avec les termes Cinzia 1 et Cinzia 2. La première Cinzia est courageuse, elle travaille, elle combat et elle décide pour elle-même. Cinzia 2 est effrayée. À peine elle ressent quelque chose de désagréable et du mal, elle se bloque. Elle est déterminée par ses craintes, ses doutes et elle résigne rapidement. J'ai appris à être consciente de ces deux états. C'était mon grand travail! Cinzia 2 était très forte! Même si j’appréciais des bons moments et je pouvais insérer des dilatateurs toujours plus grands, je retombais dans mes vieilles habitudes et mes craintes. Alors j'ai fait de nombreuses crises et après une semaine, je ne savais pas vraiment si je serais guérie. Je suis profondément impressionnée par la façon dont ces médecins ont travaillé avec moi. Souvent, elles ont dû être déterminées et très strictes, pour que je n'abandonne pas. Grâce à leur vaste expérience et leurs connaissances elles m'ont aidée à mobiliser en moi mes forces affaiblies, afin que je pouvais me battre et croire en moi-même. Ce n'est pas que le vagin est propriétaire de moi - je possède le vagin. Je suis le chef de ma propre maison et de mon vagin. J'espère que vous comprenez cette image. Cela se passe réellement dans votre tête. Enfin, c'est la combinaison de pratique systématique et le changement de son propre auto-portrait, l'étonnant succès. À un certain moment, tout a changé. Nous avons pratiqué l'examen gynécologique à plusieures reprises, de fois en fois toujours plus facile; une incroyable réussite pour moi! Aussi, ce n’ était plus un problème quand une des deux femmes m’ insérait les dilatateurs. Je pouvais céder le contrôle. Et comme ça j'étais prête pour les rapports sexuels! Après toutes ces années de souffrance et les symptômes des maladies psychosomatiques associés, ce fut un grand moment de victoire! J’ai pu faire l’amour avec mon mari! Il a vraiment fonctionné! J’étais la femme la plus heureuse du monde!
En dépit de mes crises, après seulement 8 jours de traitement, je pouvais insérer tous les dilatateurs, les applicateurs médicaux, les tampons, avoir des rapports sexuels et avoir l’examen gynécologique.

Une semaine après mon vol de retour, je me suis rendue chez mon gynécologue, et il n’a pas compris ce qu’il s’est passé..., j'ai étée absolument parfaite! ! ! ! La visite n'a même pas étée désagréable, juste neutre! Il n’était qu’un jeu d'enfant. Dans le passé, je pleurais avant qu'il essayait d’insérer quelque chose ...

Je peux seulement dire que dans cette clinique travaillent deux personnes compétentes, qui savent ce qu'elles font et vaginisme est leur spécialité! Je n'oublierai jamais ces deux femmes merveilleuses; elles sont les plus importantes dans ma vie. Grâce à leur aide, j’ai pu être libérée de mon grand problème.
Un tel voyage coûte beaucoup d'argent. Mais ce voyage est d'une valeur inestimable! Les deux femmes sont accessibles 24 heures par jour. Elles font ce travail avec un cœur si grand que, avant, je n’aurais pu imaginer. Un seul exemple: J'ai dit que j'aime faire des puzzles. Un jour, une des deux femmes est venue avec un très joli puzzle de New York, qui brille dans la nuit, et un tapis pour le puzzle pour que je puisse le transporter en Suisse.
Non seulement je suis guérie de vaginisme. Non, j'ai gagné deux amies pour la vie! Même après la thérapie, elles sont toujours là pour moi et mon mari, si nous avons besoin d'elles.
Dans un premier moment, le prix de cette thérapie étaient pour nous comme beaucoup d'argent parce que nous ne sommes pas riches. Après la thérapie, je trouve la somme correcte. J'ai obtenu de ces deux femmes quelque chose qui n'a pas de prix. Elles nous ont donné les outils à la main, comment nous pouvons vivre heureux. Elles nous ont donné beaucoup de courage, le pouvoir de lutter et de croire en nous-mêmes. Et cela c'est inestimable!
Parfois je me demande pourquoi nous ne sommes pas allés à New York plus tôt? Je pense que tout a son temps.
Et maintenant, c'était le bon moment pour moi. Sans la longue histoire de souffrance, sans l'expérience du sexologue et du centre en Suisse, je n'aurais pas étée prête pour New York.

Je sais aussi que certaines femmes peuvent traiter leurs vaginisme par leurs propres moyens. Je n'appartenais pas à ce type de femmes. J'avais absolument besoin d'aide!

Pour célébrer mon succès, mon mari et moi avons décidé de faire notre lune de miel le dernier octobre. Donc, nous avons passé 10 merveilleux jours en Espagne.

Maintenant les rapports sexuels ont gagné aussi de spontanéité.

Mon mari et moi sommes comblés, je ne peux pas remercier assez! Une nouvelle vie a commencée, c’est pour ça que nous avons appelé cette expérience, "le vol dans la nouvelle vie"!

Si vous avez des questions sur cette thérapie, si vous voulez avoir le nom de cette clinique et leur website, vous pouvez m’écrire à cette adresse: edit et je vous répondrai avec plaisir.

En plus, j’ai donné le nom de cette clinique et leur website à TitPuce aussi, l’administrateur du forum.

Cinzia


edit by Suni : il ne faut jamais donner son adresse mail, comme toutes coordonnées personnelles, en partie publique d'un forum, sous peine de courir le risque d'être spammé. ;)
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 08/01/2008 21:09:24    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
amélie28
Fidèle

Hors ligne

Inscrit le: 23 Sep 2007
Messages: 1 684

MessagePosté le: 09/01/2008 04:53:47    Sujet du message: Le vol dans la nouvelle vie: ma guérison à New York Répondre en citant

wow! c'est quoi cette clinique? je suis sure que ca peut intéresser bien des membres ici! pour ma part, NYC n'est pas loin et j'y vais parfois (vive le shopping!!! Lover ), mais a ce que je vois, n'importe qui peut y aller, en faisant des economies. Pour ma part, si je sentais que je stagnait je n'hésiterais pas. par curiosité, combien coute ce 2-3 semaines a leur centre seulement?

Bravo en tout cas pour ton courage et ta persévérance! Tu es un exemple que lorsqu'on y met les efforts et qu'on veut en venir a bout, on PEUT!!!!

Amélie xxx
_________________
8 MARS: je suis enfin libérée!!
Essais bébé au mois d'aout?
Revenir en haut
claudia
fée péterlapero

Hors ligne

Inscrit le: 06 Mai 2007
Messages: 6 146
Localisation: au chaud!

MessagePosté le: 09/01/2008 08:54:08    Sujet du message: Le vol dans la nouvelle vie: ma guérison à New York Répondre en citant

je sais pas,je doute moi! Déçu
il y quand meme beaucoup de "forcing" dans ton histoire.
_________________
Soutenez notre association Les Clés de Vénus !!!
Revenir en haut
nonie
Confirmé(e)

Hors ligne

Inscrit le: 10 Nov 2007
Messages: 295
Localisation: Paris

MessagePosté le: 09/01/2008 14:12:18    Sujet du message: Le vol dans la nouvelle vie: ma guérison à New York Répondre en citant

Merci d'avoir témoigné Cinzia! J'ignorais totalement l'existence d'une telle clinique. Ce serait bien qu'il existe des services hospitaliers spécialisés en France, et remboursés par la Sécurité sociale. Là je rêve, je sais, mais je trouverais ça tout à fait justifié.
Merci en tout cas de ton récit détaillé, très inspirant, plein de conseils.
Cela fait plaisir à lire.
_________________
Je me croyais incurable.. Guérie grâce au forum le 21 mars 2008!
Revenir en haut
ginny
Fizz

Hors ligne

Inscrit le: 30 Oct 2007
Messages: 4 770

MessagePosté le: 09/01/2008 14:27:44    Sujet du message: Le vol dans la nouvelle vie: ma guérison à New York Répondre en citant

Il y avait un je-ne-sais quoi qui me dérangeait dans ton histoire et claudia l'a bien résumé.
Cependant je crois que ce qui est formidable c'est que tu as trouvé ta méthode pour guérir.
C'est génial!
Chacune de nous doit avoir la sienne. A nous de la trouver et de faire comme on le sent.
Ton voyage a eu un rôle initiatique je pense.
Si qqun a envie de tenter et pense que c'est sa solution alors allez y les filles!
Moi c dans ma tête, alors c'est elle que je commence par soigner.
Bisous et merci de ton témoignage qui prouve qu'on peut vaincre! Fier
_________________
Ginny
Revenir en haut
Mei
Confirmé(e)

Hors ligne

Inscrit le: 23 Déc 2007
Messages: 313

MessagePosté le: 09/01/2008 14:29:32    Sujet du message: Le vol dans la nouvelle vie: ma guérison à New York Répondre en citant

Comme quoi chacun ses méthodes, l'important c'est que le but atteint est commun à toutes.
Comme tu dis claudia il y a peut-être du "forcing" mais je pense qu'il faut le prendre comme 2-3 semaine de stage de sport intensif où petit à petit tu entraînes ton vagin, qui à force le rend plus souple et te permets de guérir.
L'important c'est que ça marche, et tant mieux. Peut-être que ça ne convient pas à tout le monde.

En tout cas félicitations pour cette guérison!!!

J'aimerais juste savoir, ça s'est passé comment après??? Tu as eu des relations sexuelles facilement, ça été tout seul ou bien même après c'était difficile mais à force ça été mieux...? C'est surtout l'après thérapie qui m'intéresse parce ce que je ne connaissais vraiment pas ce genre de clinique.

Merci pour ta réponse.

_________________
La patience est un arbre dont les racines sont amères, mais les fruits sont savoureux...
Revenir en haut
LILAS1519
Modo barj"attitude!

Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2006
Messages: 8 019
Localisation: entre ici et ailleurs

MessagePosté le: 09/01/2008 18:37:13    Sujet du message: Le vol dans la nouvelle vie: ma guérison à New York Répondre en citant

bonjour et merci pour ce recit, cependant peux tu parler chiffre! combien exactement, car je ne crois pas que ce soit très accessible à certaines...pi elles sont docteur ces dames?....ya beaucoup de patientes?...moi ce qui m'interpelle néanmoins c'est le coté, controler sa peu, en faire fi , la depasser...... Déçu
_________________
avancer et ne plus se retourner...
"je me demande si les étoiles sont éclairées
afin que chacun puisse un jour retrouver la sienne"
Revenir en haut
sandwich780
Nouveau membre

Hors ligne

Inscrit le: 03 Jan 2008
Messages: 2

MessagePosté le: 09/01/2008 22:51:16    Sujet du message: Le vol dans la nouvelle vie: ma guérison à New York Répondre en citant

Salut à tout le monde
Je vous remercie pour vos réponses!

Tout d’abord j’aimerais vous dire que je comprends toutes celles qui ont des doutes, parce que moi aussi je les avais!

Alors, j’essaie de répondre à vos questions.

Je ne peux pas citer le nom de ce centre directement sur le forum, parce que c'est une règle de ce groupe. Je suis désolée, je voudrais le faire, mais on ne peut pas. Mais je peux vous donner le nom par message privé, il n’ y a pas de problèmes. Le prix j’aimerais l’envoyer que par message privé. Alors pour celles qui ont de l’intérêt d’y aller, n’hésitez pas à m’écrire.

Il s'agit d'un programme à 2-3 semaines, donc très intensif. Pour les femmes de la région du New York, qui n’habitent pas très loin, il y a la possibilité de faire le même programme en y allant une ou deux fois par semaine.

Oui il ya beaucoup de femmes qui y vont.
C’était intéressant de connaître dans ce centre des femmes qui avaient le même problème que moi.
Pour moi, le fait d’avoir pu parler de mes peurs avec une femme qui était déjà à la deuxième semaine (et moi je venais de commencer), a été très important. Plus tard, pendant ma deuxième semaine, une nouvelle femme avait commencé le programme et alors c’était moi qui lui a donné du courage.

Por ce qui concerne ma vie sexuelle après cette thérapie: Au début, bien sûr, c’était un peu mécanique, j'étais quand même ravie que je pouvais avoir des rapports séxuels chaque fois que je voulais sans douleurs. Avec le temps, tout est devenu naturel et très beau :-) Je suis guérie au mois d’août 2007, et je peux vraiment dire que le vaginisme appartient au passé.

Les deux femmes ont le titre docteur spécifié pour ce type de programme.
Il s'agit d'un programme de “body-mind”.

Por moi ça c’etait la méthode dont j'avais besoin pour ma guérison. Et je suis heureuse que j‘ai eu le courage de partir et de résoudre définitivement le problème.
Mais, comme quelqu'un a dit, chacune de nous doit trouver sa propre méthode. À chaucune de décider comment surmonter ce problème!
Cinzia
Revenir en haut
claudia
fée péterlapero

Hors ligne

Inscrit le: 06 Mai 2007
Messages: 6 146
Localisation: au chaud!

MessagePosté le: 10/01/2008 00:05:28    Sujet du message: Le vol dans la nouvelle vie: ma guérison à New York Répondre en citant

le courage, oui!
mais surtout l'argent! Déçu

moi la guérison m'as pris dix mois et m'as couté le psy(rembourser par la sécu et la mutuelle)


elle m'a pas introduit tout sorte d'objets en forcent, mais elle m'as fait comprendre pourquoi je soufré du vaginisme,
je pense qu’en forcent le physique on ne supprime pas l’image erroné que le vaginiques ont dans leur tète.

Et je pense aussi que le problème pourra revenir a default de la compréhension totale du problème.


Mais,bon, comme tu dis, chacune sa méthode ,toi ca t’a aidé, tant mieux, mais la,……….Tata Claudia déconseille vivement a toutes celle ici présentes de répondre a ce topique.

Jsais pas, ne le prends pas mal mais ici il y beaucoup de jeunes filles qui aimeront croire que ce clinique est la solution, et je n’aimerai pas que tout ca est un coup de pub, ou….pire !
_________________
Soutenez notre association Les Clés de Vénus !!!
Revenir en haut
rockstar
Fidèle

Hors ligne

Inscrit le: 20 Avr 2007
Messages: 1 075

MessagePosté le: 10/01/2008 07:16:02    Sujet du message: Le vol dans la nouvelle vie: ma guérison à New York Répondre en citant

Claudia, je comprends bien ce que tu ressens, néanmoins, ce serait si simple si le processus de guérison consistait à analyser déjà les causes du vaginisme, puis y remédier. Toutes les vaginiques ne savent pas pourquoi ; et même quand on croit savoir pourquoi, ça ne suffit pas à avoir le déclic ; et même quand on a le déclic, on peut se rendre compte après la guérison que le problème psy n'était pas celui qu'on croyait.

Alors pourquoi ne pas habituer le corps à la pénétration, avant de lui faire comprendre qu'il n'a rien à en craindre? N'est-ce pas d'ailleurs ce que vous faites avec vos vibros, doigts, tampons? Vous forcer? Ici, d'accord, c'est différent, des tiers interviennent, la démarche ne vient plus uniquement de soi. C'est différent, mais pas fondamentalement.

Je suis un peu sceptique sur cette méthode, mais je suis plus gênée encore par cette "censure" que tu demandes. Tu ne peux pas dire à quelqu'un qui partage avec nous son expérience que son témoignage est nocif. Et les jeunes filles ne sont pas idiotes, elles ne vont pas se précipiter sur la méthode sans être prêtes, accepter de laisser autrui prendre en charge une partie du problème si elles restent complètement fermées à l'idée de guérison.

Elle n'a pas été attachée, ou sanctionnée si elle refusait les exercices, à ce que je sache. Forcer un peu la main, ce n'est pas forcer tout court.

Et après tout, cette méthode peut faire certainement des dégâts en cas d'échec, ne pas être suffisante à guérir complètement, mais c'est le lot de toute méthode de guérison. Il faut bien commencer quelque part, attendre la révélation du pourquoi du comment, si c'était ça la clé, ça se saurait. (moi, ma guérison, c'est avant tout en "laissant faire" mes partenaires que c'est venu ; pas en les laissant me forcer, mais en les laissant prendre une initiative que j'étais incapable d'avoir).

Et à ce compte là, demandons la censure des topics où l'on parle opération, sexothérapie active, etc etc ...

Enfin bref, je trouve ça dommage, sur un forum où on rappelle que chaque histoire et chaque démarche sont différentes, ce normativisme.

Beau parcours en tout cas Cinzia
_________________
If you've lost your faith in love and music, then the end won't be long ...
Revenir en haut
langelotte
Miss Kaléidoscope

Hors ligne

Inscrit le: 23 Jan 2007
Messages: 2 321

MessagePosté le: 10/01/2008 11:16:31    Sujet du message: Le vol dans la nouvelle vie: ma guérison à New York Répondre en citant

je suis d'accord avec Rockstar ; en lisant le témoignage de Cinzia, je n'y ai pas vraiment vu de "forcing" : il y a une thérapie, coûteuse - mais ça, ce n'est pas la seule - et une méthode qui associe les exos et le contrôle de sa peur - ce qui n'est jamais que ce que plusieurs d'entre nous ont fait à leur manière. ce qu'offre la clinique mentionnée par Cinzia, c'est un cadre dans lequel, une fois qu'on a pris le risque d'y aller, on peut difficilement (mais sans que ce soit impossible !) reprendre la fuite. je trouve qu'il vaut mieux faire ça par soi-même et que ça coûte moins cher, certes (quoique... j'ignore le prix de la thérapie ; mais quelqu'un qui est suivi par une psychologue ou une sexologue non remboursé, ou un psy non remboursé intégralement, ça peut finir par lui revenir cher aussi... on va pas cracher dessus pour autant), mais ça peut être un moyen de se booster...
et honnêtement, dans ce que j'ai lu sur les thérapies, il y a bien des choses qui me font plus "bondir" que ça - mais si ça convient à certaines, après tout...

bref, Claudia, l'appel à ne pas répondre me dérange - autant que le chiffre de 30 % de guérisons donné par le gynéco de Cinzia au départ, tiens Twisted Evil - même si perso, ce type de "thérapie intensive", très peu pour moi. après, effectivement, je comprends qu'on se méfie du côté "coup de pub" pour un truc qui doit coûter une petite fortune.
Revenir en haut
claudia
fée péterlapero

Hors ligne

Inscrit le: 06 Mai 2007
Messages: 6 146
Localisation: au chaud!

MessagePosté le: 10/01/2008 11:53:48    Sujet du message: Le vol dans la nouvelle vie: ma guérison à New York Répondre en citant

mp envoier a rockstar Bien
_________________
Soutenez notre association Les Clés de Vénus !!!
Revenir en haut
amélie28
Fidèle

Hors ligne

Inscrit le: 23 Sep 2007
Messages: 1 684

MessagePosté le: 11/01/2008 02:01:04    Sujet du message: Le vol dans la nouvelle vie: ma guérison à New York Répondre en citant

Je comprends ce que vous voulez dire toutes, et a bien y penser, je serais trop peureuse pour y aller. Peut etre le ptit côté thérapie fermée qui m'effraie. Je crois aussi que si aucun travail n'est fait sur soi au travers, une telle expérience pour une fille pas prête, peut se reveler la catastrophe et même empirer le mal. Si j'étais aller a cette clinique il y a un an, je me serais sentie violée et j'en aurais eu des séquelles, ca j'en suis sure. maintenant, je sens que je pourrais "survivre" a un examen gyneco sans pleurer ou crier, mais pas nécessairement comme un moment agréable a passer cela dit. Je crois que ce genre de clinique peut convenir a certaines filles, définitivement, mais un faible %. C'est vrai que mon ouverture, je l'ai eu de l'intérieur avant de le vivre physiquement. Je n'ai pas reussi a "ouvrir" mon vagin avant d'ouvrir mon coeur a cela. C'est pkoi je suis asser d'accord avec Claudia lorsqu'elle dit que quand on force les choses, le naturel peut revenir. remarque, on ne sait pas si Cinzia a vecu ca comme du forcing négatif, mais c'est vrai qu'a bien y penser, le témoignage a l'air tout rose et c'est etonnant quand on parle de la lutte contre ce fichu vagi, j'ai mis bcp plus de 2 semaines a me sentir "a l'aise" avec la simple idée d'introduire quoi que ce soit dans mon vagin!

Bref, tout ceci me laisse perplexe. Merci pour vos points de vue les filles. Je ne remonterai plus le topic puisque cela cause un malaise parmi les membres (et je le comprends), mais comme j'avais été la premiere a repondre a ce message, j'avais envie de venir vous confier mon ressenti apres avoir peser le pour et le contre. Je ne voudrais pas effectivement, que cette clinique devienne le genre d'eldorado des filles ici et que de faux espoirs se crées. Je ne voudraient pas que toutes celles qui se battent croient que les solutions faciles existent. Parce que Cinzia, même si guérie, ne l'a pas nécessairement eu facile si c'était du forcing, mais ca il y a quelle qui peut le dire.

Enfin, voila c'est tout! Bisous xxx
_________________
8 MARS: je suis enfin libérée!!
Essais bébé au mois d'aout?
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 06/12/2016 18:53:36    Sujet du message: Le vol dans la nouvelle vie: ma guérison à New York

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FORUM Vaginisme et Vulvodynies Index du Forum -> Les témoignages de guérison -> Guéries du vaginisme Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com