FORUM Vaginisme et Vulvodynies Index du Forum

FORUM Vaginisme et Vulvodynies
Le vaginisme et les vulvodynies sont des maladies taboues qui touchent les femmes. Douleurs lors des rapports sexuels ou pénétration impossible ou douloureuse, venez nous rejoindre ! Soutien, exercices... Tout pour s'en sortir !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 





 Bienvenue ! 
L'association Les Clés de Vénus propose des rencontres à divers endroits. Formulaire à remplir et affaire à suivre ici: http://forum-vaginisme.xooit.com/t3591-Les-rencontres-organisees-par-l-association.htm?start=20#p249964
Psychose post-portum

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FORUM Vaginisme et Vulvodynies Index du Forum -> Vulvodynies et autres maladies féminines -> Symptômes et traitements
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Lavieestbelle
Confirmé(e)

Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2006
Messages: 486
Localisation: 77

MessagePosté le: 26/03/2006 23:23:04    Sujet du message: Psychose post-portum Répondre en citant

Voilà,

en fait, la femme d'un ami de mon homme est atteinte d'une maladie très rare. Il ne s'agit ni de vulvodynie ni de vaginisme... alors je ne sais pas trop si ça a sa place ici, mais disons que ça m'a touchée cette histoire. Dites-moi si vous trouvez que ça n'a pas place ici.

Cette jeune femme et son mari viennent d'avoir un bébé (il y a environ 2 mois) et elle est atteinte de psychose post portum (différente de la dépression post portum), apparemment. Les symptômes sont terribles : dépression au départ, puis hallucinations (négation de l'enfant, idée que l'enfant n'est pas le sien etc...) et sentiment de persécution qui fait qu'elle peut être dangereuse pour elle et pour son enfant. Là, elle a été internée en hôpital psychiatrique... je sais pas, je suis peut-être méfiante, mais j'ai regardé un peu sur internet et peu de médecins semblent s'y connaître (ça vous rappelle pas quelque chose ?). L'ami de mon homme essaye de faire face comme il peut. J'ai le sentiment qu'ils sont désepérément seuls. La seule note posisitve est que l'on peut en guérir, dans 70 à 80% des cas. Je trouve cette maladie terrible, vraiment tragique.

Si l'une d'entre vous connaît cette maladie, peut nous donner des informations pour les aider, ce serait vraiment sympa.
Je sais que ce n'est pas le sujet de notre forum, mais... quand j'étais seule et désespérée, j'ai trouvé du réconfort et une réelle écoute ici ainsi que des conseils et une aide vraiment efficace.

Merci les filles.
_________________
La vie est belle, et c'est vrai d'abord, car elle nous offre la possibilité de se dépasser, d'apprendre et au final d'agir pour être heureux.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 26/03/2006 23:23:04    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
leausy
Confirmé(e)

Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2006
Messages: 413

MessagePosté le: 27/03/2006 00:38:24    Sujet du message: Psychose post-portum Répondre en citant

bonsoir,
etant actuellement enceinte je suis tres sensible a ce genre de probleme, je ne connaissait pas ce type de depression post-partum. je vais essayer de me renseigner aupres de la sage femme avec qui je fai les cours de prepa a l'accouchement et du gygy-obstetricien qui me suit mais je n'ai des rdv avec eux que dans quelques semaines en tout cas je plein bcq l'ami de ton homme (et sa femme evidemment) sa doit vraiment etre dur...
en attendant voila se que j'ai trouver sur le net:

La psychose post-partum (PPP)
Relativement rare, la PPP ne représente qu'un ou deux cas sur 1000 naissances (0,1 à 0,2 %). Cependant, elle est plus grave et nécessite une évaluation et un traitement psychiatrique. Les symptômes de la PPP apparaissent habituellement dans les quatre premières semaines qui suivent l'accouchement. Les symptômes sont similaires à ceux d'une psychose : confusion et incohérence, agitation psychomotrice, changements brusques d'humeur, sentiments de désespoir et de culpabilité, hallucinations auditives et délires.

Stratégies de prévention pour les nouvelles mamans
Les 40 semaines de grossesse, l'accouchement, et surtout les semaines qui le suivent, sont extrêmement exigeants physiquement et psychologiquement pour la nouvelle maman. Voici quelques conseils pour traverser cette période plus facilement.

Soyez consciente des mythes qui entourent l'instinct maternel et qui peuvent faire en sorte que vous ayez des attentes irréalistes envers vous-même. Par exemple, prendre soin d'un bébé naissant et devenir mère ne sont pas des comportements innés, cela s’apprend! d'où l'importance de participer à des cours prénataux et de bien s’informer pendant la grossesse (médecin de famille, gynécologue-obstétricien, lectures). l'apprentissage se fait aussi au fil des premières semaines passées auprès de votre bébé. Au fur et à mesure que votre niveau de compétence vis-à-vis votre enfant augmentera, vous vous sentirez plus épanouie dans votre rôle de mère. d'ailleurs, le même phénomène s’applique pour votre conjoint. Il est donc extrêmement important de le faire participer quotidiennement dans les soins prodigués au bébé. Ainsi, il se sentira beaucoup plus à l'aise dans son rôle de père. Un autre mythe maternel veut que l'amour voué à votre poupon soit inconditionnel dès la naissance. Comme la plupart des nouvelles mamans, vous êtes fatiguée par l'horaire exigeant des boires et le manque de sommeil, il est donc normal, quelquefois, de perdre patience et de vous sentir impuissante face à votre bébé qui pleure sans cesse. Cela ne veut pas dire que vous n’aimez pas votre enfant.

N’ayez pas peur de demander de l'aide. Ne jouez pas à la « Super Woman »! Demandez l'aide de votre conjoint, de vos parents, de vos amies ou de groupes d'entraide spécialisés dans le post-natal. Vous pouvez trouver les coordonnées de ces groupes par l'intermédiaire de votre CLSC.

Fréquentez d'autres mères qui ont de jeunes enfants elles aussi. Vous profiterez de leur expérience ou vous vous apercevrez que vous n’êtes pas seule dans votre situation!

Ne vous surchargez pas de tâches qui ne sont pas importantes. Plus que jamais, il faut connaître vos priorités. Laissez tomber les apparences! Ce n’est pas grave si votre ménage du printemps n’est pas fait cette année! Apprenez à partager les tâches et les responsabilités avec votre conjoint. Le plus possible, réduisez les facteurs de stress environnemental. Par exemple, il n’est pas suggéré de déménager immédiatement après la naissance de votre enfant. Attendez qu'une certaine routine se soit installée.

Dès que vous le pouvez, reposez-vous et dormez. Vous avez du sommeil à rattraper. Plutôt que de faire du ménage ou du lavage pendant les siestes de votre bébé, allongez-vous et dormez un peu.

N’hésitez pas à parler de vos inquiétudes avec votre conjoint, une bonne amie ou un membre de votre famille. Très souvent, juste le fait d'en parler vous aidera.

Ce n’est pas le temps de jouer au thérapeute avec un membre de votre famille ou une amie. Vous en avez assez sur les bras! Apprenez à mettre vos limites.

Ne coupez pas complètement toutes vos activités de loisirs. Déléguez des tâches, diminuez vos responsabilités et réorganisez votre horaire afin de pouvoir sortir régulièrement de la maison.

N’ayez pas peur de faire garder votre enfant de temps à autre. Cela va vous faire le plus grand bien et fera extrêmement plaisir aux grands-parents. Après la venue du bébé, il est important de vous accorder du temps pour vous seule et pour votre couple.

Discutez de vos craintes avec votre pédiatre ou votre médecin de famille. Ils sont là pour cela. La plupart des CLSC offrent aussi des services post-natals dont, notamment, des cliniques du nourrisson sans rendez-vous. La ligne téléphonique Info-Santé est une autre ressource précieuse. Vous devez appeler votre CLSC pour obtenir le numéro de téléphone de ce service.

en esperant que cela puisse aider...
_________________
http://lilianleausy.spaces.msn.com/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Lavieestbelle
Confirmé(e)

Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2006
Messages: 486
Localisation: 77

MessagePosté le: 27/03/2006 01:02:23    Sujet du message: merci Répondre en citant

Je ne voulais pas t'affoler, ne t'inquiète pas, c'est une maladie très rare. Tout va bien se passer, ne t'inquiète pas.

merci en tout cas pour ce que tu as trouvé sur internet. Je l'avais lu aussi, mais c'est très gentil à toi d'avoir regardé.

Si ça t'intéresse, au sujet du "mythe" de l'amour maternel (qui peut finalement aboutir à une pression sociale sur la mère qui a le sentiment de devoir aimer son enfant et finalement la destabilise dans sa relation avec son enfant) , il y a un super bouquin d'Elisabeth Badinter (bon elle n'en n'a pas fait que des bons lol, mais celui-là est vraiment intéressant) qui s'appelle L'amour en plus.

Mais ne t'affoles pas, c'est très rare comme maladie.
plein de bonheur pour toi et ta petite famille.
bises

Lavieestbelle
_________________
La vie est belle, et c'est vrai d'abord, car elle nous offre la possibilité de se dépasser, d'apprendre et au final d'agir pour être heureux.
Revenir en haut
leausy
Confirmé(e)

Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2006
Messages: 413

MessagePosté le: 27/03/2006 01:06:24    Sujet du message: Psychose post-portum Répondre en citant

t'inquiete pas je ne m'affole pas mais j'aime bien me renseigner sur tout ce qui peu m'arriver..un peu hyppochondriaque moi??non Shocked
merci pour la ref du bouquin! je vai voir si je le trouve
_________________
http://lilianleausy.spaces.msn.com/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Lavieestbelle
Confirmé(e)

Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2006
Messages: 486
Localisation: 77

MessagePosté le: 27/03/2006 01:35:39    Sujet du message: lol Répondre en citant

J'ai aussi une tendance hypocondriaque... Laughing

Pour le bouquin, tu devrais le trouver facilement, il est assez récent.

Bises.
_________________
La vie est belle, et c'est vrai d'abord, car elle nous offre la possibilité de se dépasser, d'apprendre et au final d'agir pour être heureux.
Revenir en haut
Lisa
Expert(e)

Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2006
Messages: 535
Localisation: planète Terre

MessagePosté le: 27/03/2006 10:50:00    Sujet du message: Psychose post-portum Répondre en citant

Coucou,
il existe aussi une asso qui regroupe des mamans, des infos, un forum, etc.
http://forum.aufeminin.com/forum/f397/__f123_f397-L-association-maman-blues.html
Revenir en haut
Lavieestbelle
Confirmé(e)

Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2006
Messages: 486
Localisation: 77

MessagePosté le: 28/03/2006 13:32:27    Sujet du message: Merci beaucoup Lisa Répondre en citant

C'est super. Je vais filer l'adresse à l'ami de mon homme (on le voit surement ce week-end)... Pour le moment, la maman n'a pas accès à internet et ne peut pas sortir (elle est en hopital psychiatrique). Je vais surement prendre contac avec l'assoc aussi... je voudrais me renseigner afin de savoir si l'hopital psy est vraiment la meilleure solution... j'ai de gros doutes là-dessus.

merci en tout cas. bises
_________________
La vie est belle, et c'est vrai d'abord, car elle nous offre la possibilité de se dépasser, d'apprendre et au final d'agir pour être heureux.
Revenir en haut
Liona5
Fidèle

Hors ligne

Inscrit le: 23 Juil 2006
Messages: 1 180
Localisation: quelque part dans ce bas monde

MessagePosté le: 24/08/2006 17:37:52    Sujet du message: Psychose post-portum Répondre en citant

Je connais tres peu cette maladie, mais pour avoir travailler en psychiatrie, j'ai connue une patiente atteint de ca, comme je suis seulement preposé au beneficiaire, et bien je n'ai pas droit au dossier,donc ne m'y connais pas beaucoup, mais faux garder en tete qu'elles ne sont pas folle, on peut faire des psychose de soin intensif, des psychose suite a une operation, etc... des gens tout a fait normale font des psychose,alors meme si je m'y connais pas beaucoup dans tout ca, et bien je dirais a ton ami de garder espoirs, une psychose dure rarement a vie. Et a mon avis, oui l'hopital psychiatrique est surement le meilleur moyens. Elle verra les gens qu'il y a autour, et se rendra compte assez vite qu'elle ne fais pas partie de ses gens la, donc voudra guerir plus vite, et les medicament sont absolument necessaire en cas de psychose, sinon, ca revient, donc je crois que le mieux pour elle c'est ca.
Mon grand pere a un jour fais une psychose, on a été obliger de faire venir la police, et je vous assure qu'il n'est pas fou, loin de la, mais ils l'on garder a l'hopital psychiatrique 1 mois, il etait supposer etre la 3 mois, mais quand il a vue les gens autour, il s'est rendu compte assez vite qu'il ne voulais pas etre la, et a tout fait ensuite pour guerir, et maintenant, il vas bien depuis 2 ans. Mais bon, je sais pas si ce que j'ai dis vas avoir aider, mais bon, ca doit etre tres dur pour ton ami qui se retrouve seul avec un enfant, mais je lui souhaite bonne chance et qu'il garde espoir
_________________
Let me dream!
Rêver sa vie ne suffit pas...
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Lisa
Expert(e)

Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2006
Messages: 535
Localisation: planète Terre

MessagePosté le: 25/08/2006 10:49:00    Sujet du message: Psychose post-portum Répondre en citant

Bonjour,
la PPP n'est pas une maladie orpheline et c'est une maladie connue des médecins. (la preuve, moi qui a fait des études para-médicales assez éloignées de la médecine, j'ai eu plusieurs cours là-dessus alors qu'on ne m'a jamais parlé de vaginisme) Elle touche peu de femmes, c'est vrai, mais ce n'est pas une maladie orpheline. Il existe des unités spéciales pour les mères et leurs bébés. Ce sont des unités de maternologie. Les mères peuvent y séjourner avec leur bébé et leur comportement est étudié afin de pouvoir les aider. On observe notamment le moment où la mère nourrit sont enfant et qui révèle souvent les troubles qui affectent le couple mère-bébé. Il y a assez peu d'unités de ce genre en France, mais ça existe. C'est toujours mieux que l'hôpital psychiatrique où la mère risque d'être séparée de son enfant.
Revenir en haut
Lamygale
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 23 Aoû 2006
Messages: 53
Localisation: Sous un Kilt !!

MessagePosté le: 25/08/2006 20:58:49    Sujet du message: Psychose post-portum Répondre en citant

Excusez moi pour cette interlude mais... ca veut dire quoi exactement maladie "orpheline" ??
Embarassé
Revenir en haut
Lisa
Expert(e)

Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2006
Messages: 535
Localisation: planète Terre

MessagePosté le: 26/08/2006 16:00:42    Sujet du message: Psychose post-portum Répondre en citant

Une maladie orpheline est une maladie rare touchant moins d’une personne sur 2000. L’Organisation Mondiale de la Santé a recensé 5000 maladies rares dans le monde en 1995. Les scientifiques parlent aujourd’hui de 8000 pathologies. Selon les cas, une maladie orpheline concerne de quelques personnes à plusieurs milliers de personnes.
http://www.maladies-orphelines.fr
Revenir en haut
Lisa
Expert(e)

Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2006
Messages: 535
Localisation: planète Terre

MessagePosté le: 26/08/2006 16:04:24    Sujet du message: Psychose post-portum Répondre en citant

Psychose Post-partum :
Assez rare, environ 0.1% à 0.2% des femmes en sont atteintes. Elle peut apparaître dans les jours ou les semaines suivant l’accouchement. Quelques symptômes sont prédominants: Délires et hallucinations, souvent centrés sur l’enfant. Risque élevé de suicide (4%) et d’infanticide (5%. Nécessite une évaluation psychiatrique immédiate avec hospitalisation et médication.

http://www.8emere-veille.qc.ca/rubrique/postpartum.htm
Revenir en haut
Lisa
Expert(e)

Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2006
Messages: 535
Localisation: planète Terre

MessagePosté le: 31/08/2006 17:22:34    Sujet du message: Psychose post-portum Répondre en citant

Coucou lavieestbelle,
j'ai fait la connaissance d'une femme qui a vécu la psychose post partum. Voici ce qu'elle écrit :


Comme toujours, comme partout, quand on s'intéresse au post-partum et ses problèmes psy, on ne parle encore et toujours que de la sacro-sainte dépression. Savez-vous qu'il y a pire, ou plus grave, ou en tout cas différent ? La psychose du post-partum !
C'est un "super trip de fou", avec grave délire, séjour en psy et cie.
C'est ce que j'ai vécu à la naissance de mon 1er fils.
C'est très dur à vivre, surtout la 1ère fois quand on ne sait même pas qu'une telle maladie existe. C'est un vrai traumatisme, que je n'oublierai jamais.
Mais, si j'écris ce mail, c'est parce que même si j'en ai beaucoup parlé (ça intéresse beaucoup les sages-femmes en particulier), je n'ai jamais pu échanger avec d'autres mamans qui ont vécu ça. Ca doit être tellement tabou, on dirait qu'il n'y a que moi qui en parle... Même sur le site maman-blues, on parle de dépression.
Alors, si vous êtes concernées, si vous voulez en parler, ou simplement si mon histoire plus en détail vous intéresse, n'hésitez pas !

Je cite ses paroles qui ont été diffusées par le biais d'un forum privé, mais je pense que, dans la mesure où je ne dévoile pas son identité et qu'elle souhaite justement aider d'autres mères, elles ne m'en voudra pas. Sinon je peux enlever son témoignage (me contacter par message privé)
En tout cas, si ça interresse ton amie, je peux m'arranger pour mettre en contact ton amie et la mienne (contacte-moi par message privé)
Revenir en haut
Lisa
Expert(e)

Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2006
Messages: 535
Localisation: planète Terre

MessagePosté le: 01/09/2006 14:21:41    Sujet du message: Psychose post-portum Répondre en citant

Une psychologue a répondu à ce témoignage. Je trouve ça très interressant :

Nous ne "faisons" pas plusieurs psychoses comme nous faisons plusieurs dépressions. La psychose est ce que l'on nomme une structure, tout comme la névrose. Chaque personne a à se situer dans l'une ou l'autre de ces 2 strucutures et ce depuis que nous sommes tout petit. Ainsi, en fonction des rapports précoces que l'on a eu avec nos parents et de la manière dont nous percevons ces relations nous choisissons (dans le sens d'un choix inconscient évidemment) déjà tout petit dans quelle strucutre nous positionner: la névrose ou la psychose. Si une femme est névrosée (ce n'est pas un terme négatif, cela veut juste dire qu'elle s'est située dans la névrose), il se peut en fonction de son histoire et de ses ressentis qu'elle développe une dépression du post-partum. Si une femme est psychotique (c'est-à-dire qu'elle se situe dans la structure de la psychose), il se peut que sa psychose se déclare à la suite de son accouchement.
Une personne ne développe pas de psychose, une personne est psychotique. Mais cela n'est pas négatif, on peut très bien vivre en étant psychotique comme tu nous le rapporte d'ailleur très bien. Ainsi, une personne psychotique peut très bien vivre toute sa vie sans avoir jamais de troubles délirants ou autre. Par contre il se peut qu'à un certain moment, suite à un évenement particulier (cela peut être l'accouchement et dans ce cas on parle de psychose puerpérale, mais cela peut aussi arriver après un changement de statut différent comme l'entrée dans la vie active, un déménagement...etc bref tout élément qui fait changer la personne d'un statut à un autre) cette personne déclare sa psychose, c'est-à-dire que de part l'évenement qu'elle vient de vivre quelque chose en elle a été ébranlé, quelque chose à l'intérieur d'elle-même est brusqué, bouleversé, effondré, et cela l'amène développer (là on peut parlé de développer) un délire par exemple (mais cela peut aussi être autre chose: hallucinations verbales...). Une fois ce délire et cette angoisse surgissante apaisés la personne peut de nouveau vivre comme avant mais elle reste psychotique au même titre qu'une personne qui a développé une dépression reste névrosé après la dépression disparue. Je me répète mais d'être psychotique ou névrosé n'a rien de négatif, c'est une façon de se positionner inconsciemment dans notre vie, et cette position elle est née au moment où nous étions tout petit.
Revenir en haut
Lisa
Expert(e)

Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2006
Messages: 535
Localisation: planète Terre

MessagePosté le: 01/09/2006 19:39:19    Sujet du message: Psychose post-portum Répondre en citant

Un autre message de la psychologue clinicienne :

En ce qui concerne les thérapies et accompagnements que l'on
peut proposer dans ce cas, je ne m'étendrais pas de trop sur le sujet
car il est en effet très vaste.

Personnellement (mais ça n'engage que moi et ma pratique de
clinicienne) je tente de comprendre par le biais de mes entretiens
avec ma patiente ce qui a entraîné ce déclenchement. Qu'est-ce qui
fait qu'à un moment donné et pour cette personne donnée, quelque chose
devient tellement insupportable qu'elle est amené à se construire un
délire ou à avoir des hallucinations par exemple.
La question est de savoir ce qui se joue derrière ça, pourquoi cette
situation met-elle le sujet en branle au point d'en perdre la raison.

Pour la psychose puerpérale, l'élément déclencheur est l'accouchement,
mais ce n'est pas ça qui est important, ce qu'il faut chercher à
savoir c'est ce qui est mis derrière ça. Qu'est-ce qui fait que le
passage au devenir mère est aussi compliqué.

Mais il ne s'agit pas non plus uniquement de chercher à connaître les
coordonnées de ce déclenchement. Selon mon expérience et ma pratique
(attention encore une fois cela n'engage que mon opinion et ma façon
de travailler avec la psychose) il me semble que la place et le rôle
du thérapeute dans ce genre de situation est de pouvoir permettre au
sujet de retrouver ces repères, de l'aider, en se proposant à lui
comme appui, comme béquille, à trouver une solution pour ne pas être
confronté à cette angoisse ineffable qui le pousse aux portes de la folie.

Ainsi, de part ce que la patiente avance lors des séances que j'ai avec elle, je
l'aiguille pour qu'elle se reconstruise pas à pas et peu à peu. Je dis
qu'elle se reconstruise car à la suite d'un déclenchement il est
flagrant de voir comment un sujet peut ce trouver complètement
morcelé, comme éclaté, éparpillé, il n'est plus lui mais il ne sait
pas non plus qui il est. Notre rôle en tant que clinicien est de
pouvoir permettre à ces personnes de retrouver une position subjective
qui leur permette de se tenir dans le monde. Voilà comment je procède..
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 05/12/2016 09:25:37    Sujet du message: Psychose post-portum

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FORUM Vaginisme et Vulvodynies Index du Forum -> Vulvodynies et autres maladies féminines -> Symptômes et traitements Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com