FORUM Vaginisme et Vulvodynies Index du Forum

FORUM Vaginisme et Vulvodynies
Le vaginisme et les vulvodynies sont des maladies taboues qui touchent les femmes. Douleurs lors des rapports sexuels ou pénétration impossible ou douloureuse, venez nous rejoindre ! Soutien, exercices... Tout pour s'en sortir !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 





 Bienvenue ! 
L'association Les Clés de Vénus propose des rencontres à divers endroits. Formulaire à remplir et affaire à suivre ici: http://forum-vaginisme.xooit.com/t3591-Les-rencontres-organisees-par-l-association.htm?start=20#p249964
Déconsidération de l'image de la femme
Aller à la page: <  1, 2, 3
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FORUM Vaginisme et Vulvodynies Index du Forum -> Vaginisme -> Les causes de votre vaginisme.
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Tikokeliko



Inscrit le: 15 Mai 2008
Messages: 14 823

MessagePosté le: 03/06/2010 13:29:58    Sujet du message: Déconsidération de l'image de la femme Répondre en citant

Revue du message précédent :

Citation:
Ben non. Je ne suis pas responsable de cela, je ne le vois pas autour de moi, etc ...
Oui, c'est égoiste. Et vous savez pourquoi je me permets un tel égoisme ? Car on arrive à un point où, finalement, je me dis que j'ai tort de pas faire preuve de discrimination, car, en tant qu'homme, nous en recevons aussi, et c'est presque vu comme normal.


Mouais...

Enfin bon avec ce prinicpe on avance pas. C'est pas parce qu'il y en a qui sont cons ou méchants envers moi, que je vais l'etre avec les autres... C'est un peu comme si je disais : "j'aime pas les noirs parce qu'ils aiment pas les blancs" Le racisme de l'un n'excuse pas le racisme de l'autre. La discrimination porté sur l'un n'excuse pas l'autre...

En plus je n'ai jamais dit que tu devais culpabiliser d'etre un homme. Tu déformes mes propos. Je dis juste que vu que c'est un probleme de culture et de mentalité, c'est l'affaire de tous. Des femmes comme des hommes. Sans qu'ils culpabilisent d'etre homme.

Dans le même parallèle, j'aide les femmes vaginiques... je culpabilise pas pour autant d'etre guérie. Blague

On peut lutter contre la discrimination portée aux femmes sans culpabiliser d'etre un homme et sans dénigrer l'homme pour autant.

Citation:
les discriminations que vous ressentez sont l'affaire de tous et que nous devons tous mener une guerre contre cela, se sentir hyper concernés, imposer je ne sais quoi, etc .... Ben non. Je ne suis pas responsable de cela, je ne le vois pas autour de moi, etc ...


Je n'ai jamais dit que tu étais responsable... ca n'empeche pas de lutter contre non ?
J'étais pas responsable du tremblement de terre à Haiti, j'ai fait un don quand même...

Quand j'ai lu cette phrase cela m'a fait sourire car j'ai pensé à ce que tu disais sur notre site consacré au vaginisme et aux vulvodynies : "vous parlez pas des hommes"...nous reprochant un peu de ne pas nous sentir concernées par ces maux masculins... A la différence qu'une association a par définition un objet social limité...

Citation:
Dire qu'on choisit de s'occuper de nos enfants revient à dire qu'on s'en fout à moitié, et est très déconsidérant pour la paternité en fait.


Beuh Beuh Beuh

Je vois pas en quoi dire qu'un homme choisit de s'occuper de ces enfants c'est dire qu'il s'en fout...
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: 03/06/2010 13:29:58    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
ciaociao
Fidèle

Hors ligne

Inscrit le: 16 Avr 2006
Messages: 6 196
Localisation: Italie

MessagePosté le: 03/06/2010 16:14:07    Sujet du message: Déconsidération de l'image de la femme Répondre en citant

Je suis assez d'accord avec Langelotte et Tiko. Par contre j'arrive à comprendre ce que dit depm quand il écrit :

depm a écrit:
Dire qu'on choisit de s'occuper de nos enfants revient à dire qu'on s'en fout à moitié, et est très déconsidérant pour la paternité en fait. Et fait partie des mêmes préjugés dont vous souffrez : comme tu l'as dit langelotte, il parait normal de penser qu'un homme n'est pas capable de s'occuper d'un enfant, et personne ne veut d'"un nounou". Vous avez conscience que c'est de la discrimination contre les hommes ? Mais celle-ci est presque "normale" car après tout, ça "compense". Voire ça en devient une discrimination contre les femmes (???).


Là je trouve qu'il a raison : on dit que les femmes en ont très justement ras la casquette du préjugés "femme = foyer, enfants", mais n'est-ce pas aussi un préjugé de penser qu'un homme est moins apte à s'occuper d'un enfant ?

Par contre, pour moi Tiko a bien résumé l'idée que nous ne sommes pas forcément responsables mais que nous devons y songer et lutter contre. Sinon on peut se foutre de tout au fond, on n'est responsable de rien. Les tremblements de terre, le racisme, les pretres pédophiles, les abus de pouvoir, et tout le reste.

En fait, visiblement on n'y est pas encore, concernant un VRAI dialogue hommes-femmes sur justement les hommes et les femmes. Puisque apparemment, l'émancipation de la femme s'accompagne d'un sentiment de culpabilité du coté de l'homme... On s'en sortira jamais !!

autre chose : personnellement, par exemple, j'ai beaucoup de mal à supporter en général les blagues sur les femmes ET sur les hommes ; vous savez les "Dieu a créé d'abord l'homme parce qu'il avait besoin d'un brouillon", ou les "Chérie, ok aujourd'hui c'est la journée de la femme, tu ne fais pas la vaisselle!!.....tu la feras demain!". Déçu Ca peut faire sourire, mais au fond ça me gene beaucoup.
_________________
"Puisqu'il faut vivre autant le faire avec le sourire
Se dire que le meilleur est à venir
Que le pire permet de construire ce vraiment à quoi on aspire
Se dire pendant la chute qu'il y a toujours espoir de bien atterrir" (Soprano)
Revenir en haut
langelotte
Miss Kaléidoscope

Hors ligne

Inscrit le: 23 Jan 2007
Messages: 2 321

MessagePosté le: 03/06/2010 16:58:38    Sujet du message: Déconsidération de l'image de la femme Répondre en citant

ah que les choses soient claires, si ce ne l'était pas précédemment, je pense que les préjugés sur les rôles hommes-femmes sont très partagés entre hommes et femmes et que celles-ci ont parfaitement intégré tout ce bagage culturel que j'évoquais.
c'est bien pour ça qu'il y a encore du boulot ...

il y a d'ailleurs une question importante qui est la valorisation du fait même de s'occuper des enfants, du ménage, de la bouffe...

et la disparité de salaire n'est pas un mythe : elle est de l'ordre de 6 à 7 % d'après l'INSEE, ce qui n'est pas rien, à responsabilités égales s'entend.

quant au fait que vous choisissez de vous occuper des enfants ... ben désolée, mais une proportion réelle d'hommes s'en fout, oui, même si cette proportion diminue ; et l'homme qui s'en fout, il peut s'en foutre. la femme qui s'en fout, elle est plus engluée dans un carcan mental et social.
mais il y a aussi des hommes qui pensent sincèrement que les femmes s'occupent mieux des enfants - parce que c'est "instinctif" pour une femme, c'est bien connu.
il y a des hommes que le soin aux tout-petits terrorise littéralement - mais il y a aussi des femmes que cela terrorise !
il y a des femmes persuadées qu'un homme "ne saura pas".
etc etc.
les préjugés sont très partagés. c'est entre autres pour ça que je suis très très hostile au concept d'instinct maternel, qui a abondamment nourri ces préjugés.

et sur les tâches ménagères, c'est encore plus net.

http://www.ipsos.fr/CanalIpsos/articles/1529.asp

là, faut que j'aille chercher mon petit bout, je reviens ! Laughing

suite :
la corrélation entre nombre d'enfants et différence de taux d'activité homme-femme est frappante :
http://www.statapprendre.education.fr/insee/par/travail/enfants.htm

enfin, on peut sans se sentir coupable, se sentir concerné et responsable ... et justement en étant un homme adepte du partage des tâches
mon mari, qui est une perle en ce domaine (contrairement à ceux de ses collègues, si on croit ses dames), se sent parfois valeur d'exemple Laughing

mais il est aussi clair que tout ça change, et que ces déséquilibres sont moins flagrants dans la génération 25-40 ans que dans la précédente. c'est d'ailleurs bon signe - mais récent ! - que des hommes considèrent comme discrimination à leur égard le regard qu'on porte sur eux quand ils veulent prendre un congé parental, par exemple. l'égalité, on y sera quand plus personne, ni homme ni femme, ne sera regardé de travers à cause d'un choix qu'il fait, et surtout quand ces choix de vie seront de vrais choix...
Revenir en haut
depm
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 12 Avr 2010
Messages: 182

MessagePosté le: 03/06/2010 20:13:08    Sujet du message: Déconsidération de l'image de la femme Répondre en citant

J'aurais du vous donner un exemple pour illustrer pourquoi je me permets de ne pas me sentir concerné.

Dans mon poste précédent, nous étions à la base 3 hommes, et notre équipe tournait bien. L'un de nous part, et doit être remplacé. Un jour, le chef vient et me dit qu'il a trouvé quelqu'un, dont les compétences sont certes plus basses mais ça permettra de féminiser l'équipe, et plus généralement l'entitié où je bosse (c'est une directive officielle !). En fait, "compétences plus basses" veut dire grosse buse qui ne fait que des conneries que je dois rattraper. Déjà, je trouve ça très moyen d'avoir rejeté des hommes compétents pour ça mais bon. Et quand j'apprends il y a peu le coup de l'augmentation spéciale et supplémentaire qu'a eu cette collègue, alors qu'elle est déjà mieux payée que moi et le 3ème de la bande ... Là, ça fait vraiment trop.
Vous noterez que là, je parle d'injustices officielles. Pas de barrière culturelle, non, de directives écrites et publiées.
Alors, j'ai effectivement un certain rejet, et, égoïstement (je le reconnais et je l'assume), je me dis que je n'ai pas à me sentir concerné dans ces conditions. Quelque part, sur ce coup, j'ai payé (car j'ai passé un an et demi à être archi-surchargé de boulot pour compenser mme je-sers-à-rien, je m'en rends compte dans mon nouveau boulot) de façon officielle à cause d'une injustice dont je ne suis pas responsable.
J'espère que ça clarifie mon post initial.

Maintenant pour vous répondre plus précisément.

Citation:
nous reprochant un peu de ne pas nous sentir concernées par ces maux masculins...


On s'éloigne du sujet, mais cette remarque est tout simplement fausse. J'ai proposé que vous évoquiez les maux masculins car cela avait apporté à certaines femmes ici un peu de baume au coeur de savoir que nous aussi, nous étions concernés. Que cela pouvait aider à déculpabiliser. En ce qui me concerne, que vous parliez sur le site de l'association des douleurs masculines, je m'en fiche un peu, d'autant plus que ce n'est pas à moi que vous allez apprendre grand chose sur mes symptomes.

Citation:
Je vois pas en quoi dire qu'un homme choisit de s'occuper de ces enfants c'est dire qu'il s'en fout...


Si un homme choisit de ne pas s'occuper de ses enfants, c'est qu'il s'en fout. Donc, si on se pose la question de s'en occuper ou non c'est que nous ne sommes pas si concernés, sinon la question n'a pas de sens. Donc si les hommes choisissent c'est qu'ils ne sont pas tant concernés. Donc qu'ils s'en foutent à moitié. Ce qui n'est pas super agréable à entendre. J'ai peut-être mal interprété, mais c'est comme ça que j'ai lu cette remarque.

Citation:
l'émancipation de la femme s'accompagne d'un sentiment de culpabilité du coté de l'homme


Pas forcément, je suis pour l'égalité hommes-femmes sans me sentir coupable de rien tout. C'est quand je dois accepter des inégalités contre les hommes officielles, et qu'il serait presque gonflé que je m'en offusque que je considère qu'il y a un pépin. Je ne pourrais les accepter (les inégalités officielles) que si je me sentais coupable. Et d'ailleurs, quand je vois que mes collègues femmes (les compétentes) ne sont pas gênées par cela je me dis qu'on est sorti du cadre "lutte pour l'égalité" pour entrer dans celui du "chacun pour soi".

Citation:
les préjugés sont très partagés


Je suis 100% d'accord avec cela. Le seul truc qui me gêne, c'est qu'il soit politiquement correct de s'offusquer d'une moitié, mais aussi inhabituel de s'interroger sur l'autre moitié. Ce n'est pas cela l'égalité. Ca n'est pas le cas de vous toutes d'ailleurs, que les choses soient claires.
Revenir en haut
ciaociao
Fidèle

Hors ligne

Inscrit le: 16 Avr 2006
Messages: 6 196
Localisation: Italie

MessagePosté le: 03/06/2010 20:19:37    Sujet du message: Déconsidération de l'image de la femme Répondre en citant

A propos de la "féminisation" des emplois, j'ai toujours trouvé ça très con en fait, de prendre une femme plutot qu'un homme pour que les statistiques soient plus honorables pour les femmes. C'est débile : évidemment, entre un homme compétent et une femme pas très compétente, je préfère largement l'homme, et là-dessus je crois qu'on est tous d'accord. Cette tactique pour valoriser les femmes est tout bonnement stupide, effectivement...
_________________
"Puisqu'il faut vivre autant le faire avec le sourire
Se dire que le meilleur est à venir
Que le pire permet de construire ce vraiment à quoi on aspire
Se dire pendant la chute qu'il y a toujours espoir de bien atterrir" (Soprano)
Revenir en haut
den-s
Fidèle

Hors ligne

Inscrit le: 09 Juin 2009
Messages: 3 839
Localisation: Région parisienne

MessagePosté le: 03/06/2010 20:36:49    Sujet du message: Déconsidération de l'image de la femme Répondre en citant

Alors moi je trouve que d'un point de vue général les écarts se réduisent mais pas pour les cadres sup les +++, là reste le plafond de verre et dans ce cas les quotas devraient jouer car les compétences sont égales à de tels niveaux et que l'on utilise des excuses pour ne pas donner les postes.

Nous sommes tous responsables car nous formatons ou formaterons nos enfants : on envoie naturellement les filles vers des professions plus "douces" et très peu ont des carrières scientifiques car "naturellement" elles vont s'orienter différemment à 18 ans ; observez l'émission "C dans l'a*r" la plupart des sujets n'accueillent que des hommes surtout les sujets politiques et quand il y a des sujets de société et de conso là il y a des femmes!
Il y a des injonctions que l'on donne aux petits garçons, ce qui fait qu'ils seront plus entreprenants et les filles plus prudentes mais ça se ressent dans les carrières au final...
Revenir en haut
depm
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 12 Avr 2010
Messages: 182

MessagePosté le: 04/06/2010 18:38:22    Sujet du message: Déconsidération de l'image de la femme Répondre en citant

Dans le même ordre d'idée, voici une interview de la présidente d'Areva (datant de 2009) :



La même phrase comprenant "femelle Arabe" à la place aurait créé un scandale énorme, l'aurait contrainte à la démission et lui aurait valu des poursuites judiciaires.
Revenir en haut
den-s
Fidèle

Hors ligne

Inscrit le: 09 Juin 2009
Messages: 3 839
Localisation: Région parisienne

MessagePosté le: 04/06/2010 20:48:05    Sujet du message: Déconsidération de l'image de la femme Répondre en citant

Pas de langue de bois de sa part,
j'ai dû mal à comprendre ce que tu veux dire en remplaçant les mots "femelle arabe" ??? ça n'a pas de rapport...
Revenir en haut
eryne
Traqueuse de cigogne

Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2007
Messages: 3 548
Localisation: Bretagne

MessagePosté le: 04/06/2010 20:53:21    Sujet du message: Déconsidération de l'image de la femme Répondre en citant

C'est vrai que c'est choquant comme expression, que ce soit mâle ou femelle! Shocked
_________________
En essayant continuellement, on finit par réussir.
Donc : plus ça rate, plus on a de chances que ça marche! (les shadocks)
http://groupedefemmes.weebly.com/les-copainscopines.html


Dernière édition par eryne le 04/06/2010 21:10:58; édité 1 fois
Revenir en haut
langelotte
Miss Kaléidoscope

Hors ligne

Inscrit le: 23 Jan 2007
Messages: 2 321

MessagePosté le: 04/06/2010 21:01:30    Sujet du message: Déconsidération de l'image de la femme Répondre en citant

dans la série des trucs que j'ai toujours trouvés idiots : certains mouvements féministes étaient interdits aux hommes. c'est un non-sens, évidemment.
Revenir en haut
depm
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 12 Avr 2010
Messages: 182

MessagePosté le: 07/06/2010 19:43:12    Sujet du message: Déconsidération de l'image de la femme Répondre en citant

den-s a écrit:
Pas de langue de bois de sa part,
j'ai dû mal à comprendre ce que tu veux dire en remplaçant les mots "femelle arabe" ??? ça n'a pas de rapport...


Dans les deux cas ("on ne choisit pas le mâle blanc" ou "on ne choisit pas la femelle arabe"), c'est de la discrimination sexuelle (et raciale mais ce n'est pas le sujet ici). Et j'aimerais bien comprendre pourquoi dans ce sens, il n'y a pas les mêmes levées de boucliers.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 03/12/2016 22:48:16    Sujet du message: Déconsidération de l'image de la femme

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FORUM Vaginisme et Vulvodynies Index du Forum -> Vaginisme -> Les causes de votre vaginisme. Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3
Page 3 sur 3

 

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com