FORUM Vaginisme et Vulvodynies Index du Forum

FORUM Vaginisme et Vulvodynies
Le vaginisme et les vulvodynies sont des maladies taboues qui touchent les femmes. Douleurs lors des rapports sexuels ou pénétration impossible ou douloureuse, venez nous rejoindre ! Soutien, exercices... Tout pour s'en sortir !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 





 Bienvenue ! 
L'association Les Clés de Vénus propose des rencontres à divers endroits. Formulaire à remplir et affaire à suivre ici: http://forum-vaginisme.xooit.com/t3591-Les-rencontres-organisees-par-l-association.htm?start=20#p249964
Déconsidération de l'image de la femme
Aller à la page: <  1, 2, 3  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FORUM Vaginisme et Vulvodynies Index du Forum -> Vaginisme -> Les causes de votre vaginisme.
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Line



Inscrit le: 05 Déc 2006
Messages: 3 999

MessagePosté le: 28/05/2010 18:17:48    Sujet du message: Déconsidération de l'image de la femme Répondre en citant

Revue du message précédent :

Juste un mot parce que je n'ai pas eu le temps de tout lire: dire je ne veux pas être une femme n'implique pas que je veuille être un homme Je me sens mieux avec eux qu'avec les femmes mais je ne veux pas être un homme!

Ce qui me dérange, ce ne sont pas vraiment les choses du style femme = tâche ménagère; femme = moins bien payées, ... parce que ça, je n'en ai jamais fait l'expérience personnelle.
Ce qui me touche profondément, c'est toute cette pensée "femme = inférieure" qu'on se transmet de génération en génération souvent inconsciemment! Ce que Rustine a bien expliqué.

Dernière chose: quand tu dis que les femmes qui font toutes les tâches ménagères et que cela dérangent, c'est de leur faute... je suis d'accord avec toi (même si je sais qu'il y a des situations complexes et que tout n'est pas noir ou blanc hein). C'est de ça que je parle quand je parle de la faiblesse des femmes qui m'énervent! Pourquoi elles se taisent? Pourquoi elles acceptent? J'ai envie de dire MAIS ENVOYEZ PETER CEUX QUI VOUS SOUMETTENT DANS UNE CONDITION QUI NE VOUS PLAIT PAS!!! Mais en même temps, je sais que ce n'est pas uniquement de leur faute.

C'est ça qui me blesse, que ce soit tellement important et qu'on soit pourtant autant engluées!!

Je reviendrai :W
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 28/05/2010 18:17:48    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Tikokeliko
Miss Guacamole

Hors ligne

Inscrit le: 15 Mai 2008
Messages: 14 823

MessagePosté le: 28/05/2010 19:33:04    Sujet du message: Déconsidération de l'image de la femme Répondre en citant

Citation:
si une femme assure 90% des tâches ménagères, c'est de sa faute. Au sein d'un couple, une telle disparité est malsaine et montre essentiellement que dans un tel cas la femme n'est pas capable de ne pas se laisser marcher sur les pieds.


Certes, mais cela veut dire qu'il faut qu'une femme se "batte" pour que l'homme fasse des corvées ménageres... elle devrait pas avoir besoin de cela.

Cependant de ce coté là, je pense que les hommes de notre génération ont compris que le partage était plus juste... moi j'ai jamais vécu avec un homme qui faisait rien... c'était plutôt moi la princesse ! Laughing

En revanche, pour la rémunération et elever des enfants, je ne suis pas d'accord avec toi depm. Pour la rémunération ton discours est faussé je trouve par le fais que tu compares des revenus à un moment M. Sauf qu'il faut faire une moyenne sur une vie...

Moi je sais que dans mon métier, ou j'ai une famille, ou je gagne autant qu'un homme... pas les deux. C'est idem pour beaucoup de professions libérales.
Notre carrière est souvent coupée par une ou plusieurs grossesses. Et notre rémunération est coupée de la même facon... Les chiffres sont là. Les études le disent...

enfin là on repart sur un discourt égalité homme / femme... et c'est pas vraiement le propos du topic.

N'empêche que fréquent de constater que beaucoup de femme ont souhaité etre un homme. L'inverse est rarement vrai...

Moi je voudrais etre un homme pour connaitre l'orgasme à chaque fois...
_________________
___________________________________________________________________
Vous voulez que les choses bougent ? C'est à vous de jouer !
Pour adhérer ou faire un don, rendez-vous sur notre site Internet www.lesclesdevenus.org
En savoir plus sur nos actions ? C'est ici
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
depm
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 12 Avr 2010
Messages: 182

MessagePosté le: 28/05/2010 21:11:18    Sujet du message: Déconsidération de l'image de la femme Répondre en citant

Je ne suis pas certain d'avoir tout compris, mais à vous lire, je me dis que ma question initiale était pleine de bon sens (vous avez vu comme je me lance discrètement des fleurs ? Laughing).
Car au final, de ce que j'ai compris de vos réponses, c'est que le principal point qui pose problème est l'idée que les femmes soient inférieures. D'ailleurs, vous êtes plusieurs à dire, par exemple "côté tâches ménagères moi ça va mais y'en a d'autres qui ...". Et, à mon sens, en faisant ça, vous perpétuez exactement ce que vous rejetez : l'idée que les femmes soient inférieures. Il y aussi sûrement des hommes qui se font bouffer dans leur couple, et, pourtant, la plupart des hommes s'en fout comme de l'an quarante. Nous n'assimilons pas cela à une infériorité, juste à un couple qui a trouvé ce(t) (dés)équilibre.
Ce que je veux dire, et j'en reviens à ma question initiale, c'est que de nos jours en France, rien n'empêche à une femme de faire ce qu'elle veut, si ce n'est éventuellement elle-même. Il est tout à fait possible que ce "elle-même" soit rendu presque logique par ce sentiment que vous dites avoir ressenti comme étant transmis de génération en génération. Je ne nie pas que cela puisse être le cas (honnêtement j'en sais rien). Et je ne prétends pas qu'il soit facile de sortir de cette éducation si vous l'avez reçue.
Ce que je veux dire, c'est que ça devient non pas un obstacle générale (la loi par exemple qui pendant longtemps était un vrai obstacle à la liberté des femmes), mais un combat personnel. Enfin, c'est ce que je ressens à vous lire, mais, encore une fois, je ne suis pas sûr d'avoir bien tout compris.

Pour la question de l'égalité des revenus, j'admets n'avoir pas pensé aux professions libérales, et m'être concentré sur les salariés ou fonctionnaires.

Et juste pour l'anecdote (même si je sais que c'était une boutade) :
Citation:
Moi je voudrais etre un homme pour connaitre l'orgasme à chaque fois...

Nous ne connaissons pas l'orgasme à chaque fois en fait. Outre que des fois on n'arrive pas à l'éjaculation, elle n'est pas nécessairement synonyme d'orgasme. Nous aussi des fois on simule
Revenir en haut
Tikokeliko
Miss Guacamole

Hors ligne

Inscrit le: 15 Mai 2008
Messages: 14 823

MessagePosté le: 29/05/2010 14:08:50    Sujet du message: Déconsidération de l'image de la femme Répondre en citant

depm a écrit:

Et juste pour l'anecdote (même si je sais que c'était une boutade) :
Citation:
Moi je voudrais etre un homme pour connaitre l'orgasme à chaque fois...

Nous ne connaissons pas l'orgasme à chaque fois en fait. Outre que des fois on n'arrive pas à l'éjaculation, elle n'est pas nécessairement synonyme d'orgasme. Nous aussi des fois on simule


Certes, mais si tu ne veux pas reconnaitre que, dans la mojorité des cas, l'homme connait plus facilement l'orgasme que la femme, tu deviens d emauvaise fois...

Perso, j'ai 28 ans, et cela fait seulement quelques mois que je sais me faire jouir par des caresses avec mes mains. J'ai mis 13 ans à l'apprendre. Un homme met rarement 13 ans ç l'apprendre

Apres rien n'est systématique oki. Pour les hommes comme pour les femmes.

MAis c'est une évidence qu'avoir un sexe "intérieur" n'aide pas pour le connaitre... Et du coup cela peut etre tentant d'avoir un pénis.

Meme si je suis tres bien avec mon vagin...
_________________
___________________________________________________________________
Vous voulez que les choses bougent ? C'est à vous de jouer !
Pour adhérer ou faire un don, rendez-vous sur notre site Internet www.lesclesdevenus.org
En savoir plus sur nos actions ? C'est ici
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
depm
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 12 Avr 2010
Messages: 182

MessagePosté le: 31/05/2010 10:12:52    Sujet du message: Déconsidération de l'image de la femme Répondre en citant

Loin de moi l'idée de dire que nous n'avons pas la jouissance plus facile : c'est une évidence. Je voulais juste dire que ce n'était pas systématique pour autant.
Revenir en haut
den-s
Fidèle

Hors ligne

Inscrit le: 09 Juin 2009
Messages: 3 839
Localisation: Région parisienne

MessagePosté le: 31/05/2010 21:41:26    Sujet du message: Déconsidération de l'image de la femme Répondre en citant

Citation:
en France, rien n'empêche à une femme de faire ce qu'elle veut, si ce n'est éventuellement elle-même. Il est tout à fait possible que ce "elle-même" soit rendu presque logique par ce sentiment que vous dites avoir ressenti comme étant transmis de génération en génération. Je ne nie pas que cela puisse être le cas (honnêtement j'en sais rien). Et je ne prétends pas qu'il soit facile de sortir de cette éducation si vous l'avez reçue.


oui c'est un combat puisqu'on doit, contrairement aux hommes, faire le choix de la maternité ou non à un certain moment de sa vie et c'est cela qui conditionnera notre carrière, son avancée ou stagnation et donc notre inégalité / égalité envers les hommes...
Revenir en haut
den-s
Fidèle

Hors ligne

Inscrit le: 09 Juin 2009
Messages: 3 839
Localisation: Région parisienne

MessagePosté le: 01/06/2010 21:41:42    Sujet du message: Déconsidération de l'image de la femme Répondre en citant

Il y avait aujourd'hui un article vraiment intéressant dans le monde "Parvenir à la parité n'est pas une tâche impossible", même au taf je pense au fo Tourne
http://www.lemonde.fr/economie/article/2010/05/31/parvenir-a-la-parite-n-es…

un autre article sur le préjugé "tous les hommes sont volages" : je cite
"l'homme en proie à des pulsions irrépressibles qui le conduiraient à ne pouvoir se contenter d'un seul partenaire. De l'autre, la femme serait sans désir, tournée vers son foyer."
conclu :
"l'inconstance masculine tient plus de la pression sociale que d'une quelconque nécessité biologique"
Revenir en haut
Hlnou
Marmotte Junior

Hors ligne

Inscrit le: 22 Mai 2009
Messages: 2 285
Localisation: Ile de france

MessagePosté le: 01/06/2010 22:44:29    Sujet du message: Déconsidération de l'image de la femme Répondre en citant

Et vlan ! xD
Revenir en haut
ciaociao
Fidèle

Hors ligne

Inscrit le: 16 Avr 2006
Messages: 6 196
Localisation: Italie

MessagePosté le: 02/06/2010 11:44:36    Sujet du message: Déconsidération de l'image de la femme Répondre en citant

Je pense que ce topic m'est monté au cerveau Laughing : j'ai revé que j'avais un pénis... Et un énorme pénis en plus, démesuré ! Très bizarre : j'avais ce pénis, en érection, et je ne sentais rien, et je me disais que c'était nul d'avoir un pénis...! Puis, autre détail : j'avais une bague en or très large, que j'avais mis autour de ce pénis... Cyp
Bon, faut que j'arrete de lire ces topics, moi
_________________
"Puisqu'il faut vivre autant le faire avec le sourire
Se dire que le meilleur est à venir
Que le pire permet de construire ce vraiment à quoi on aspire
Se dire pendant la chute qu'il y a toujours espoir de bien atterrir" (Soprano)
Revenir en haut
rustine
Modérateurs

Hors ligne

Inscrit le: 18 Nov 2008
Messages: 5 579

MessagePosté le: 02/06/2010 13:22:52    Sujet du message: Déconsidération de l'image de la femme Répondre en citant



moi , je rêve bien de vagins géants! Cyp
_________________
Memento mori.
Revenir en haut
ciaociao
Fidèle

Hors ligne

Inscrit le: 16 Avr 2006
Messages: 6 196
Localisation: Italie

MessagePosté le: 02/06/2010 13:43:35    Sujet du message: Déconsidération de l'image de la femme Répondre en citant

Oui, ça, ça m'est pas encore arrivé, Rustine !! Ca voudra dire quelque chose de particulier??
_________________
"Puisqu'il faut vivre autant le faire avec le sourire
Se dire que le meilleur est à venir
Que le pire permet de construire ce vraiment à quoi on aspire
Se dire pendant la chute qu'il y a toujours espoir de bien atterrir" (Soprano)
Revenir en haut
rustine
Modérateurs

Hors ligne

Inscrit le: 18 Nov 2008
Messages: 5 579

MessagePosté le: 02/06/2010 13:44:26    Sujet du message: Déconsidération de l'image de la femme Répondre en citant

je sais pas ce que ça veut dir emais en tous cas, je crois que je suis la seule à rêver de vagins sur ce forum!
_________________
Memento mori.
Revenir en haut
Starbuck
Fidèle

Hors ligne

Inscrit le: 06 Avr 2008
Messages: 1 959

MessagePosté le: 02/06/2010 13:47:07    Sujet du message: Déconsidération de l'image de la femme Répondre en citant

Qd j'étais vaginique, j'ai rêvé plusieurs fois que mon vagin pouvait se "dé-clipser" de mon corps, il ressemblait alors à une sorte de coquillage rose que je tendais d'un air soulagé à mon copain du moment pour qu'il joue avec sans m'embêter.
Très pratique comme système Cyp Razz
_________________
Mais quelle galère de trouver le bon chemin...
Revenir en haut
langelotte
Miss Kaléidoscope

Hors ligne

Inscrit le: 23 Jan 2007
Messages: 2 321

MessagePosté le: 02/06/2010 17:05:23    Sujet du message: Déconsidération de l'image de la femme Répondre en citant

avant de faire un message plus personnel et qui risque d'être long, un petit lien sur la question des écarts de salaire homme-femme qui explique bien le problème :
http://www.inegalites.fr/spip.php?article972

et cette question du travail est intimement liée à celle de l'inégale répartition des tâches dans le couple...

ps : je gagne plus que mon mari. ça gêne vachement ses copains Razz - parce que nous sommes clairement l'exception...

Donc, quelque temps plus tard, quelques remarques sur le post de Depm qui tend quand même à dire que les femmes exagèrent sur ce sujet ou que ce qui est vrai est quand même de leur faute :
- sur les salaires, le problème n'est pas tant, le lien que j'ai mis le montre, la disparité à responsabilités égales, même si elle existe, mais la difficulté des femmes à arriver justement aux mêmes emplois. les femmes subissent plus que les hommes le travail partiel non choisi, d'une part, l'avancée des carrières est plus difficile pour elles, d'autre part, et ce dans tous les secteurs. sans compter les réticences à l'embauche (combien de femmes ont dû promettre de ne pas avoir d'enfants avant tant de temps pour espérer être embauchées ? non ce n'est pas une vue de l'esprit. le congé maternité, beaucoup d'employeurs n'aiment pas - et le congé parental n'en parlons pas, puisqu'il peut être pris aussi par le père il devrait faire peur aussi pour les hommes). Dans ma fonction, les femmes arrivent plus tard et plus rarement au "sommet" de notre carrière.
- ceci est étroitement corrélé à la question des enfants, évidemment :
Dans les catégories sociales défavorisées, celles où le travail partiel féminin est très important, les femmes travaillant plus souvent à temps partiel s'occupent plus des enfants. c'est logique, me direz-vous. mais c'est rarement choisi. et ça découle aussi sur le fait que si la femme retrouve un temps plein, il est difficile de changer une habitude prise, dont, bêtement, monsieur n'a pas forcément conscience.
dans les classes moyennes, il est encore couramment admis qu'une femme choisisse son métier en fonction du temps que cela lui laissera pour ses enfants. c'est rarement une question que se posent les hommes (d'où la surféminisation de l'enseignement, par exemple, et particulièrement de l'enseignement primaire). sachant qu'un métier qui laisse du temps est souvent un métier déconsidéré - et mal payé. je n'épiloguerai pas sur le fait que dans le cas de l'enseignement, ça relève souvent de l'illusion...
dans le haut de la classe moyenne et les classes supérieures, les habitudes de la bourgeoisie du XIXè, qui a littéralement enfermé les femmes, ont la vie dure. qu'une femme ne travaille pas pour élever les enfants ne choque pas et même, on tend chez certains à penser qu'une femme qui travaille le fait forcément parce qu'elle le doit (financièrement) et n'a pas vraiment le choix. il y a là un héritage séculaire - en train de bouger, mais réel.

il y a un énorme passif culturel qu'il n'est pas si simple de corriger. on trouve normal qu'une ado fasse du baby-sitting : c'est très rare chez les garçons. la fonction d'assistante maternelle (nounou) est très massivement féminine, et je voudrais bien savoir quelle proportion de la population est prête à confier son petit bout à un homme comme nounou.
- un exemple de la discrimination dans les carrières et de l'imprégnation culturelle sur ces questions : dans mon métier (l'enseignement supérieur), nous avons droit deux fois dans notre carrière à un congé sabbatique pour recherches, cad que nous sommes dispensés d'enseignement pendant un semestre, voire un an, pour nous consacrer à un projet de recherches précis. récemment, une collègue l'a demandé alors qu'elle sort d'un congé maternité : ce sont des femmes qui ont critiqué ce fait, en considérant que quand même, enchaîner congé maternité - semestre sabbatique, ça faisait beaucoup. en gros, ces collègues femmes ont parfaitement intégré que le congé maternité, ce sont des vacances (c'est bien connu) et qu'il est normal que ça freine notre avancement. remarque positive : j'ai été soutenu vivement par un collègue homme quand j'ai signalé qu'au contraire, le congé maternité me semblait un argument en faveur du congé pour recherches, parce qu'on sait bien que nos travaux de recherches sont sacrément ralentis à la naissance d'un enfant.

les congés parentaux pris par des hommes sont encore rares. j'ai tendance à penser que si plus d'hommes y pensaient eux-mêmes, plus de femmes trouveraient ça normal... mais comme souvent dans un couple c'est l'homme qui gagne le plus (cf le premier point), logiquement c'est la femme qui s'arrête de travailler... ce qui culturellement correspond à une norme encore omniprésente... et c'est un joli cercle vicieux.

attention, je suis aussi la première à dire que tout cela change lentement, bien évidemment et heureusement. mais le passif culturel est encore important - et il est aussi masculin que féminin.
quant au fait que vous, les hommes, vous interrogez moins sur une condition "masculine" : ce qui est vrai pour toi, Depm, c'est pas forcément une généralité (tu le remarques toi-même, d'ailleurs). dans les CSP- les rôles socio-culturels sont très étroitement établis, et le chômage de l'homme, par exemple, est bien plus mal vécu que celui de la femme. et dans les CSP+, il y a toujours de solides clichés et répartitions des rôles caricaturales (cf ce que je disais sur les copains de mon mari, avec qui au demeurant je m'entends à merveille mais qui ont eu bien du mal à me voir participer aux discussions pinard plutôt qu'à comparer les mérites de telle marque de moules à gâteaux...).

Mon mari et moi sommes le parfait contre-exemple, donc oui, ça existe. mais clairement, dans notre entourage (CSP moyenne et +) nous sommes exceptionnels. bien des gens m'ont demandé / affirmé que je prendrai un congé parental et m'ont regardé bizarrement quand j'ai dit que c'était hors de question mais que mon homme en prendrait un pour le deuxième... Quant au fait que mon homme prendra un congé parental, ce n'est admis que parce qu'il gagne justement moins que moi. l'idée qu'il puisse avoir plus envie que moi de s'occuper des enfants, c'est surréaliste pour la majorité de nos proches (et je précise que mon mari est instit en petite section de maternelle, pourtant).

les femmes se laissent trop marcher sur les pieds ? oui, sans doute. mais la majorité d'entre elles n'a pas le choix - alors que pour un homme, choisir de s'occuper de ses enfants ... ben ça paraît comme un choix. c'est quand même un sacré confort.

j'ajoute que oui, en France, ce n'est plus un problème de loi (même s'il y a encore fort à faire pour éviter les discriminations salariales et à l'embauche, à tout le moins c'est dans la loi). mais ce n'est pas pour cela que c'est la responsabilité seule des femmes.
les femmes ne sont pas spécialement faibles, pas plus que les hommes. elles sont formatées, comme les hommes (je raconte toujours que j'ai offert un balai et une pelle à poussière à mon fiston ; bien évidemment, ses jouets sont roses...).
l'égalité hommes-femmes a progressé ; elle peut encore le faire, et c'est autant de la responsabilité des hommes que de celles des femmes.

tiens, un truc bête : combien d'hommes s'intéressent au moyen de contraception utilisé par leur compagne ? et il est bien connu que si une femme tombe enceinte, c'est de sa faute...

ahlala ...

là où ça devient totalement absurde, c'est que dans certains milieux, on n'envisage à l'inverse même plus qu'une femme puisse choisir d'être mère au foyer, par exemple (bon, dans ces mêmes milieux, on envisage encore moins que monsieur choisisse d'être père au foyer, remarquez !).

le mode de vie, c'est un phénomène culturel où les pressions collectives sont immenses.
Revenir en haut
rustine
Modérateurs

Hors ligne

Inscrit le: 18 Nov 2008
Messages: 5 579

MessagePosté le: 03/06/2010 08:36:42    Sujet du message: Déconsidération de l'image de la femme Répondre en citant

bon alors j'attendais avec impatience ta réponse à ce topic et je n'ai qu'une chose à dire:

MERCI LANGELOTTE! Rs Rs Rs

je reviendrai moi aussi plus tard pour ajouter mon petit grain de sel à ton intervention. :W
_________________
Memento mori.
Revenir en haut
Tikokeliko
Miss Guacamole

Hors ligne

Inscrit le: 15 Mai 2008
Messages: 14 823

MessagePosté le: 03/06/2010 09:07:57    Sujet du message: Déconsidération de l'image de la femme Répondre en citant

Très juste intervention Langelotte !

Tu es arrivé à exprimer ce que je voulais dire, bien plus clairement....

Citation:
sur les salaires, le problème n'est pas tant, le lien que j'ai mis le montre, la disparité à responsabilités égales, même si elle existe, mais la difficulté des femmes à arriver justement aux mêmes emplois


Exactement...

Citation:
sans compter les réticences à l'embauche (combien de femmes ont dû promettre de ne pas avoir d'enfants avant tant de temps pour espérer être embauchées ?


Exactement. Si tu cherches un poste alors que tu as une trentaine d'année et que tu n'as pas d'enfant, tout employeur te regarde suspicieusement en se demandant quand tu vas te lancer... et t'es obligé de faire la "working woman" qui veut pas de famille...

Citation:
dans les classes moyennes, il est encore couramment admis qu'une femme choisisse son métier en fonction du temps que cela lui laissera pour ses enfants.


Totalement vrai... c'est une quetsion qu'on se pose toute à un moment : "mais avec ce métier, est-ce que je pourrais avoir des enfants, une vie de famille ?" Moi si je dis le taf que je veux faire, beaucoup me réponde "tu veux pas d'enfants ? ou pas beaucoup ? Comment tu vas faire ?" Cyp

Citation:
mais comme souvent dans un couple c'est l'homme qui gagne le plus (cf le premier point), logiquement c'est la femme qui s'arrête de travailler... ce qui culturellement correspond à une norme encore omniprésente... et c'est un joli cercle vicieux.


Tellement vrai là encore... Qui montre bien que meme si on dépasse mentalement le principe selon lequel c'est obligatoirement la femme qui doit prendre le congé paretal, dans la pratique c'est quasi toujours le cas, pour une question de "logique financiere"...
_________________
___________________________________________________________________
Vous voulez que les choses bougent ? C'est à vous de jouer !
Pour adhérer ou faire un don, rendez-vous sur notre site Internet www.lesclesdevenus.org
En savoir plus sur nos actions ? C'est ici
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
depm
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 12 Avr 2010
Messages: 182

MessagePosté le: 03/06/2010 09:57:51    Sujet du message: Déconsidération de l'image de la femme Répondre en citant

Ton post est très intéressant.

Je voudrais déjà indiquer tout d'abord que je ne voudrais pas que mon propos soit mal compris : je n'ai pas indiqué que tout était aussi facile pour une femme que pour un homme.
J'ai dit qu'une femme avait toutes les clefs en main pour faire ce qu'elle voulait, pas que c'était simple, la différence est de taille.
J'ai ensuite indiqué que la soi-disant méga disparité de salaires à poste égal était à mon avis un mythe, et, au final, vous ne dites pas le contraire. Par contre, vous indiquez que vous pensez qu'il y a un frein à avoir les mêmes postes. Je n'ai jamais dit le contraire dans l'absolu, j'ai par contre je crois indiqué que ce n'était pas vrai dans mon domaine. C'est même presque le contraire : les femmes y sont suffisamment rares pour qu'elles soient embauchées en étant moins compétentes.

Et, finalement, ce que je retiens de vos propos, c'est que le principal problème restant est un problème culturel, qui concerne au moins autant les femmes que les hommes. Ce qui est au final ce que je disais, et je vous ai même dit que je n'avais pas conscience de la force de ce lien culturel. D'ailleurs toutes celles qui sont intervenues ici disent : j'ai du ne pas ma laisser marcher sur les pieds, mais je ne suis pas concernée par plein de choses. Ce qui est ce que je disais : ce n'est plus un obstacle générale comme une loi, mais un combat personnel.

En fait, j'ai l'impression qu'au final nos opinions ne sont pas si éloignées que cela (même si elles ne sont pas semblables, je ne suis pas d'accord avec tout, mais comme je l'ai indiqué, j'évolue dans un milieu spécifique).
Revenir en haut
Tikokeliko
Miss Guacamole

Hors ligne

Inscrit le: 15 Mai 2008
Messages: 14 823

MessagePosté le: 03/06/2010 10:13:37    Sujet du message: Déconsidération de l'image de la femme Répondre en citant

Citation:
J'ai ensuite indiqué que la soi-disant méga disparité de salaires à poste égal était à mon avis un mythe, et, au final, vous ne dites pas le contraire. Par contre, vous indiquez que vous pensez qu'il y a un frein à avoir les mêmes postes. Je n'ai jamais dit le contraire dans l'absolu, j'ai par contre je crois indiqué que ce n'était pas vrai dans mon domaine. C'est même presque le contraire : les femmes y sont suffisamment rares pour qu'elles soient embauchées en étant moins compétentes.


Beuh Beuh Beuh

Mouais... pas tres égalitaire ton discours. Bizarre de dire "y'a telelment peu de femmes, qu'on prend memes les nulles... tes collegues féminies doivent vachement apprécier...

Tu bases ton opinion sur TON milieu professionnel. Enfin bon cela reste une exception dans ce cas.

Je vois pas en quoi une exception fait tomber la règle...

Même si cela va de mieux en mieux, il y a encore beaucoup de choses à faire pour améliorer l'égalité homme-femme. Et notamment, comme tu le dis Langelotte, changer les mentalités.

Mais ton discourts Depm, me rend assez pessismite ! Comment les choses vont changer si plein d'homme comme toi estime que c'est un combat "personnel" et que c'est à chaque femme en gros de faire en sorte de se mettre à égalité des hommes...



Je suis aps d'accord avec ce discourt.

Oki je peux me comporter de telle façon qu'on me respecte, et notamment chez moi, et qu'il y est par exemple un partage des taches ménageres. Comme tu l'indiquais dans ton premier message. Mais elle est où ma marge de manoeuvre quand par exemple un employeur refuse de m'embaucher parce que je viens de me marier et qu'il a peur que je tombe enceinte ?

A mon avis pour que les choses continuent de s'améliorer, il faut que les personnes, et notamment les hommes, cessent de penser que c'est un "faux probleme" ou un "mythe" et cesse aussi de penser que cette disparité n'arrive qu'aux femmes qui se "laisse faire"...
_________________
___________________________________________________________________
Vous voulez que les choses bougent ? C'est à vous de jouer !
Pour adhérer ou faire un don, rendez-vous sur notre site Internet www.lesclesdevenus.org
En savoir plus sur nos actions ? C'est ici
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
eryne
Traqueuse de cigogne

Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2007
Messages: 3 548
Localisation: Bretagne

MessagePosté le: 03/06/2010 11:42:17    Sujet du message: Déconsidération de l'image de la femme Répondre en citant

Pour l'anecdote, j'ai une amie qui a beaucoup de mal à trouver du boulot depuis qu'elle est sortie de l'école. Pourquoi?
Elle s'est mariée pendant ses études, du coup, sur le CV, femme jeune mariée = congé maternité >> danger!!
Elle a aujourd'hui 2 enfants, donc on pourrait penser que maintenant le congé mat est plus d'actualité, mais maintenant en entretien y a des employeurs qui lui disent >> Mais si vous travaillez, vous vous rendez compte que vous n'allez plus pouvoir vous occuper de vos enfants comme avant? Ils vont être malades, gnagnagni, gnagnagna...

Donc oui il y a encore du chemin, c'est clair!
_________________
En essayant continuellement, on finit par réussir.
Donc : plus ça rate, plus on a de chances que ça marche! (les shadocks)
http://groupedefemmes.weebly.com/les-copainscopines.html
Revenir en haut
depm
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 12 Avr 2010
Messages: 182

MessagePosté le: 03/06/2010 11:47:50    Sujet du message: Déconsidération de l'image de la femme Répondre en citant

tikokeliko a écrit:
Mouais... pas tres égalitaire ton discours. Bizarre de dire "y'a telelment peu de femmes, qu'on prend memes les nulles... tes collegues féminies doivent vachement apprécier...


Ben certaines sont clairement là parce que ce sont des femmes. Pas toutes, certaines sont très compétentes évidemment. Et c'est dit à voix haute, tout le monde affirme qu'il manque de femmes ici et qu'il faut le compenser en prenant facilement toute candidate femme. Elles ont même droit à 1% d'augmentation supplémentaire tous les ans car ce sont des femmes. Ce qui ferait hurler dans l'autre sens. D'ailleurs est que ce serait légal dans l'autre sens ?

Citation:
Tu bases ton opinion sur TON milieu professionnel. Enfin bon cela reste une exception dans ce cas.


Oui, je parle essentiellement de mon milieu.

Citation:
Comment les choses vont changer si plein d'homme comme toi estime que c'est un combat "personnel" et que c'est à chaque femme en gros de faire en sorte de se mettre à égalité des hommes...


Ben mets toi à ma place : personnellement, je considère ne pas faire de discrimination. J'ai peut-être tout faux, mais je le pense, et, jusqu'à présent, c'est le retour que j'ai pu avoir sur moi. Or le discours un peu à la mode (je ne dis pas que c'est le votre à toutes) est un discours culpabilisant sur ce sujet. Et ben flûte, je n'ai pas à me sentir coupable. Oui, je suis un homme, et non, je ne vais pas me flageller là dessus.
Comment vous faire comprendre ce que je ressens sur ce sujet ... Il y a quelquechose que je ressens (et si je me trompe, vous êtes les bienvenues pour le corriger), qui est grosso modo que les barrières culturelles, les discriminations que vous ressentez (et qui sont apparement fortes dans certains domaines et dans certains milieux, je ne les nie pas du tout), sont l'affaire de tous et que nous devons tous mener une guerre contre cela, se sentir hyper concernés, imposer je ne sais quoi, etc .... Ben non. Je ne suis pas responsable de cela, je ne le vois pas autour de moi, etc ...
Oui, c'est égoiste. Et vous savez pourquoi je me permets un tel égoisme ? Car on arrive à un point où, finalement, je me dis que j'ai tort de pas faire preuve de discrimination, car, en tant qu'homme, nous en recevons aussi, et c'est presque vu comme normal. Par exemple :
Citation:
alors que pour un homme, choisir de s'occuper de ses enfants ... ben ça paraît comme un choix. c'est quand même un sacré confort.

Je sais que ce n'est pas du tout volontaire, mais c'est super blessant comme remarque. Dire qu'on choisit de s'occuper de nos enfants revient à dire qu'on s'en fout à moitié, et est très déconsidérant pour la paternité en fait. Et fait partie des mêmes préjugés dont vous souffrez : comme tu l'as dit langelotte, il parait normal de penser qu'un homme n'est pas capable de s'occuper d'un enfant, et personne ne veut d'"un nounou". Vous avez conscience que c'est de la discrimination contre les hommes ? Mais celle-ci est presque "normale" car après tout, ça "compense". Voire ça en devient une discrimination contre les femmes (???).

Bref, je me dis que quand on en arrive à un point où il n'y a plus d'obstacle légal, où les choses évoluent, et où on en trouve normal les injustices inverses, il est peut-être temps de laisser les choses finir d'évoluer.

PS: sur ce va falloir que je bosse dur cet après midi car j'abuse là
Revenir en haut
Tikokeliko
Miss Guacamole

Hors ligne

Inscrit le: 15 Mai 2008
Messages: 14 823

MessagePosté le: 03/06/2010 13:29:58    Sujet du message: Déconsidération de l'image de la femme Répondre en citant

Citation:
Ben non. Je ne suis pas responsable de cela, je ne le vois pas autour de moi, etc ...
Oui, c'est égoiste. Et vous savez pourquoi je me permets un tel égoisme ? Car on arrive à un point où, finalement, je me dis que j'ai tort de pas faire preuve de discrimination, car, en tant qu'homme, nous en recevons aussi, et c'est presque vu comme normal.


Mouais...

Enfin bon avec ce prinicpe on avance pas. C'est pas parce qu'il y en a qui sont cons ou méchants envers moi, que je vais l'etre avec les autres... C'est un peu comme si je disais : "j'aime pas les noirs parce qu'ils aiment pas les blancs" Le racisme de l'un n'excuse pas le racisme de l'autre. La discrimination porté sur l'un n'excuse pas l'autre...

En plus je n'ai jamais dit que tu devais culpabiliser d'etre un homme. Tu déformes mes propos. Je dis juste que vu que c'est un probleme de culture et de mentalité, c'est l'affaire de tous. Des femmes comme des hommes. Sans qu'ils culpabilisent d'etre homme.

Dans le même parallèle, j'aide les femmes vaginiques... je culpabilise pas pour autant d'etre guérie. Blague

On peut lutter contre la discrimination portée aux femmes sans culpabiliser d'etre un homme et sans dénigrer l'homme pour autant.

Citation:
les discriminations que vous ressentez sont l'affaire de tous et que nous devons tous mener une guerre contre cela, se sentir hyper concernés, imposer je ne sais quoi, etc .... Ben non. Je ne suis pas responsable de cela, je ne le vois pas autour de moi, etc ...


Je n'ai jamais dit que tu étais responsable... ca n'empeche pas de lutter contre non ?
J'étais pas responsable du tremblement de terre à Haiti, j'ai fait un don quand même...

Quand j'ai lu cette phrase cela m'a fait sourire car j'ai pensé à ce que tu disais sur notre site consacré au vaginisme et aux vulvodynies : "vous parlez pas des hommes"...nous reprochant un peu de ne pas nous sentir concernées par ces maux masculins... A la différence qu'une association a par définition un objet social limité...

Citation:
Dire qu'on choisit de s'occuper de nos enfants revient à dire qu'on s'en fout à moitié, et est très déconsidérant pour la paternité en fait.


Beuh Beuh Beuh

Je vois pas en quoi dire qu'un homme choisit de s'occuper de ces enfants c'est dire qu'il s'en fout...
_________________
___________________________________________________________________
Vous voulez que les choses bougent ? C'est à vous de jouer !
Pour adhérer ou faire un don, rendez-vous sur notre site Internet www.lesclesdevenus.org
En savoir plus sur nos actions ? C'est ici
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 03/12/2016 01:20:35    Sujet du message: Déconsidération de l'image de la femme

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FORUM Vaginisme et Vulvodynies Index du Forum -> Vaginisme -> Les causes de votre vaginisme. Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3  >
Page 2 sur 3

 

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com